Italie = Les inscriptions présentées par les prophètes dans l’art de l’Occident médiéval – catalogue et édition

Par Françoise Gay
Publication en ligne le 11 mars 2019

Table des matières

Job

Texte intégral

1Note des éditeurs : Le présent catalogue propose l’édition des inscriptions mentionnées dans l’article en trois parties « Il a parlé par les prophètes. Les inscriptions présentées par les prophètes dans l’art de l’Occident médiéval » publié en 2017 et 2018 dans la revue In-Scription. Il fournit au lecteur les informations complémentaires aux réflexions de son auteur et rassemble un corpus original d’œuvres d’art et d’inscriptions à travers l’Europe, dispersées jusqu’à ce jour dans des publications diverses, d’accès parfois difficile. Les notices reprennent la structure et les normes d’édition du Corpus des inscriptions de la France médiévale, en les adaptant parfois légèrement en fonction de la source des transcriptions. Le commentaire concerne principalement la forme de la citation prophétique et son interprétation renvoie aux développements publiés dans l’article. Quelques-unes des inscriptions citées dans le texte n’ont pas été reprises ici ; d’autres ont été ajoutées a posteriori, sans affecter cependant les grandes lignes dégagées au cours de cette étude.

ANCÔNE, cathédrale Saint-Cyriaque, fragments de chancel

2Au XIe ou XIIe siècle, une église a été construite pour remplacer celle détruite au ixe siècle par les Sarrazins. Au XIIIe siècle, lors de la restauration de l’édifice, une partie des matériaux a été réemployée.

3Des fragments de chancel ont été réutilisés dans la construction du parapet de l’abside du transept droit. On ne les connaît que par la planche de dessin de L. Bégule1. À droite sont représentés des animaux fantastiques. À gauche, quatre plaques sont structurées par des arcades reposant sur des colonnes. Sous chaque arcade se tient un personnage représenté de face : Jérémie, Habacuc, saint Cyriaque, le premier évêque d’Ancône, David, Marie, Gabriel et Jean-Évangéliste.

4Bégule, Les incrustations décoratives des cathédrales de Lyon et Vienne, 1905, pl. VIII.

5Les textes sont inscrits en capitales, sur les phylactères, sur les éléments d’architecture, sur les vêtements ou sur le champ du chancel. Sur les phylactères, les mots ne sont pas séparés et dans les autres cas les lettres sont disposées en fonction de l’espace libre. Il n’y a que peu d’abréviation, par suspension comme le E pour est ou conver pour conversatus. L’abréviation DNI remplace Domini.

Jérémie

6Son nom est inscrit sur une sorte de linteau passant derrière sa tête. Dans sa main droite, il tient un rouleau serré à hauteur de la poitrine. De sa main gauche il retient la partie du rouleau qui se déploie légèrement en direction de la gauche.

S GEREMIAS

ET IN TE

RRIS VIS

VS EST

ET CVM

HOMINI

BVS CON

VERS

S(anctus) Geremias. Et in terris visus est et cum hominibus convers(atvs).

Saint Jérémie. Et il a été vu sur la terre et a vécu avec les hommes.

7Baruch III, 382.

Habacuc

8Son nom est mentionné sur le linteau qui passe derrière sa tête. De sa main droite il tient une sorte de tige, tandis que la gauche, placée plus bas serre la partie enroulée du phylactère qui se déploie presque à la verticale.

S ABACVC

DONE AVDI

VI AVDITV

TVV TIM

VI CSIDE

RAVI OPA T

EX RTA

S(anctus) Habacuc. Do(mi)ne, audivi auditu(m) tuu(m) timui c(on)sideravi op(er)a t(ua) ex rta ?

Saint Habacuc. Seigneur, j’ai entendu ton annonce et j’ai été dans la crainte. J’ai examiné ton œuvre…

9On ne voit pas ce que peuvent signifier les trois dernières lettres. Habacuc III, 2. Cette partie de verset n’est pas le texte de la Vulgate mais celui de la Bible des Septante3. Il est utilisé dans la liturgie tous les vendredis de l’année et figure dans de nombreux textes de la polémique avec les Juifs. On retrouve cette citation dans 4 autres cycles prophétiques.

Saint Cyriaque

10Il est représenté en évêque, portant une croix de la main gauche et bénissant de la main droite. Son nom est inscrit de part et d’autre de son visage

SAN CIRIAKVS

San(ctus) Ciriakus.

Saint Cyriaque

David

11David présente de la main droite un feuillet, comme saint Jean, la main posée sur le haut dans un geste peu réaliste tandis que de l’autre il tient un sceptre. Son nom est inscrit sur deux cartouches de chaque côté de sa tête comme pour la Vierge. Le texte figure de part et d’autre des épaules du roi, sur ce qui ressemble au linteau des représentations des premiers panneaux, mais qui est là interrompu derrière la tête de David, comme derrière celle de Marie.

DAVID REX

DE FRVC

TV VENTR

S TVI PO

NAM SV

PER SED

EM MEA

David rex. De fructu ventris tui ponam super sedem mea(m).

Le roi David. Que je pose le fruit de ton ventre sur mon siège.

12Psaume CXXXII, 11. Ce verset figure souvent parmi ceux qui sont utilisés dans la controverse avec les Juifs.

Marie

13Le texte est inscrit, de part et d’autre de la Vierge, à hauteur des épaules de la même manière que le nom de David précédemment. Marie a les bras tendus en signe d’accueil.

ECCE ANCILLA DNI

Ecce ancilla D(omi)ni.

Voici la servante du Seigneur.

14Jean I, 38.

Gabriel

15Les paroles de l’archange sont inscrites sur le fond de la plaque, sans lien avec le personnage représenté qui lève la main droite dans un signe de salutation, alors que de l’autre main il tient ce qui pourrait être un rameau fleuri à son extrémité4.

16Sur la robe de l’archange on peut lire quelques lettres :

EL ANE S

A

VE

M

A

R

IA

GRA

PLE

NA

(Gabri)el an(g)e(lu)s. Ave, Maria, gra(tia) plena

L’ange Gabriel. Je te salue Marie, pleine de grâce5.

17Luc I, 28.

Saint Jean Évangéliste

18Son nom est inscrit de part et d’autre de sa tête. Il porte un panneau (ni rouleau, ni livre) de son bras gauche enroulé dans le pan de son vêtement. Son bras droit est posé sur le panneau, le pouce vers le mot verbum.

19Sur le vêtement de saint Jean, des lettres sont dispersées, sur la bordure du vêtement : C A L I P S I S et une autre série sur le tissu qui entoure le bras : L E CC I C A. Là encore il est difficile de savoir ce que signifient ces lettres.

S IOAN EVA

NES

IN PR RAT

INCI VER

PIO E BVM

S(anctus) Joannes Eva(ngelista). In principio erat verbum.

Saint Jean Évangéliste. Au commencement était le Verbe.

20Jean I, 1

21Les trois prophètes présentent des textes qui font partie des ceux qui sont plus fréquemment reproduits sur les phylactères, associés à des versets de Luc et Jean présentés par Marie, Gabriel et Jean Évangélistes, pour un ensemble à caractère marial centré sur l’annonce de la Nativité.

AOSTE, collégiale Saint-Ours - Chapiteaux du cloître

22Cette église d’Aoste d’abord placée sous le patronage de saint Pierre a ensuite pris le nom du prêtre Ursus qui la desservait. Par la suite, elle est devenue la collégiale Saint-Ours. En 1132, à la demande de l’évêque Aribert, le pape Innocent II a réformé le chapitre et a établi là des chanoines réguliers de Saint Augustin. Un chapiteau mentionne l’introduction de la vie régulière en 11336. Les chapiteaux du cloître sont intéressants tant par leur sculpture que par les inscriptions qui les accompagnent. Ces sculptures, moins connues que beaucoup d’œuvres répertoriées ici sont originales, ne se rattachant à aucune école, et, comme l’a écrit Xavier Barral i Altet, montrent la vitalité de certains ateliers locaux7.

23Le cycle des prophètes s’étend sur cinq chapiteaux et il est particulièrement complet. Le choix des textes témoigne lui aussi d’une indépendance certaine par rapport aux citations que l’on trouve en Italie du Nord à cette époque. Les quatre grands prophètes sont représentés sur un premier chapiteau, alors que les trois suivants montrent les douze petits prophètes. Sur le cinquième sont représentés Balaam, Nathan, Moïse et Élie. Chaque personnage est représenté en buste dans une sorte de médaillon rond et tient devant lui une banderole en demi-cercle dont l’inscription se poursuit parfois sur le rebord inférieur du médaillon, le nom des prophètes étant inscrit sur le bord supérieur.

24Nous reprenons ici la numérotation d’A. K. Porter qui commence sa description par l’angle nord ouest et continue dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Nous décrivons les chapiteaux face par face, ouest, nord, est, sud8.

25Kingsley Porter, Lombard Architecture, 1916, t. 2, p. 57-67.

26Berton, Les chapiteaux du cloître Saint Ours d’Aoste, 1954.

27Barral I Altet, Avril, Gaborit-Chopin, Le temps des Croisades, 1982.

28Les textes présentés par les prophètes sont inscrits en capitales de grand module, et l’écriture est très soignée, les mots étant séparés par des points. Un certain nombre d’inscriptions commencent par des croix. On note surtout des abréviations classiques : N ou E avec tilde pour non et est, Dominus contracté en DNS, sanctus en SCS. Quelques conjonctions de lettres apparaissent : T et V dans transtulit ou peccatum. Il y a quelques onciales : E, H.

Chapiteau 13

Zacharie

+ ZACHARIAS

IRATVS E DNS POPVLO SVO

Zacharias. Iratus e(st) d(omi)n(u)s populo suo.

Zacharie. Le Seigneur est en colère contre son peuple.

29Zacharie I, 2.

Aggée

+ AGGEVS

EGO MOVEBO CELVM

Aggeus. Ego movebo celum.

Aggée. Je remuerai le ciel.

30Aggée II, 22.

Sophonie

+ SOPHONIAS

LAVDA FILIA SYON

Sophonias. Lauda, Filia SYon.

Sophonie. Loue, fille de Sion.

31Sophonie III, 14.

Malachie

+ MALACHIAS

MALEDICTVS DOLOSVS

Malachias. Maledictus dolosus.

Malachie. Maudit trompeur

32Malachie I, 14.

Chapiteau 14

Daniel

+ DANHIEL

ASPICIEBAM IN VISV NOCTIS

Danhiel. Aspiciebam in visu noctis.

Daniel. Je regardais dans les visions de la nuit.

33Daniel VII, 13.

Ézéchiel

+ IEZECHIEL

PATRES COMEDERVNT VVAM ACERBAM

Iezechiel. Patres comederunt uvam acerbam.

Ézéchiel. Les pères ont mangé des raisins âpres.

34Ézéchiel XVIII, 2.

Jérémie

+ HIEREMIAS

HIC EST DEVS NOSTER

Hieremias. Hic est Deus noster.

Jérémie. C’est lui notre Dieu.

35Baruch III, 36-37*.

Isaïe

+ YSAYAS

EGREDIETVR

Ysayas. Egredietur.

Isaïe. (Une petite branche) sortira.

36Isaïe XI, 1*.

Chapiteau 15

Nahum

NAVM

SOL ORTVS E

Naum. Sol ortus e(st).

Nahum. Le soleil se lève.

37Nahum III, 17.

Michée

MICHEAS

PERIIT SCS DE TERRA

Micheas. Periit s(an)c(tu)s de terra.

Michée. Le vertueux a disparu de la terre.

38Michée VII, 2.

Jonas

IONAS

DE VENTRE INFERI

Jonas. De ventre inferi.

Jonas. Du ventre des enfers.

39Jonas II, 3.

Habacuc

ABACUC

VE QVI POTV DAT AMICO SVO

Habacuc. V(a)e qui potu(m) dat amico suo.

Habacuc. Malheur à celui qui donne une boisson à son ami.

40Habacuc II, 15.

Chapiteau 16

Abdias

+ ABDIAS

PERDA SAPIENTES·DE IDVMEA

Abdias. Perda(m) sapientes de Idumea.

Abdias. Je détruis les sages d’Edom.

41Abdias, 8.

Amos

+ AMMOS

DNS·DE SYON RVGIET

Amos. D(omi)n(u)s de Syon rugiet.

Amos. De Sion, le Seigneur rugit.

42Amos, I, 2.

Joël

+ IOEL

PLANGE QVASI·VIRGO

Joël. Plange quasi virgo.

Joël. Lamente-toi comme une vierge.

43Joël I, 8.

Osée

+ OSEE

ET ERIT QVASI

OLYVA

GLA.EIVS

Osee. Et erit quasi oliva gl(ori)a ejus.

Osée. Et sa gloire sera comme celle de l’olivier.

44Osée XIV, 7.

Chapiteau 17

Balaam

BALAAM

MORIATVR ANIMA MEA MORTE IVSTORVM

Balaam. Moriatur anima mea justorum.

Balaam. Que meure mon âme (de la mort) des justes.

45Nombres XXIII, 10.

Nathan

NATAN

DNS TRANSTVLIT PECCATVM TVVM N MORIERIS

D(omi)n(u)s transtulit peccatum tuum n(on)morieris.

Nathan. Le Seigneur a reporté ton péché ; tu ne mourras pas.

46II, Samuel XII, 13.

Moïse

MOYSES

CANTEMVS DOMINO

Moyses. Cantemus Domino.

Moïse. Chantons pour le Seigneur.

47Exode XV, 1. Ce verset fait partie de la liturgie toute l’année, le jeudi, ainsi que durant l’office du IVe dimanche de Carême.

Élie

HELYAS

FACIAMS HIC TRIA TABERNACVLA

Helyas. Faciam(u)s hic tria tabernacula.

Élie. Faisons ici trois tentes.

48Matthieu XVII, 4.

49Les citations de Baruch, Isaïe et Jonas se retrouvent souvent dans les inscriptions, celles d’Amos, Habacuc et Nahum sont utilisées une ou deux autres fois, mais toutes les autres sont des textes uniques, même celle d’Aggée qui est la première partie d’un verset souvent cité. Il est difficile de dégager pour l’instant un fil conducteur.

BOMINACO, chapelle San Pellegrino - Peintures murales.

50Cette chapelle, érigée sous l’abbé Téodino à partir de 1263 se trouve non loin de l’église Santa Maria Assunta qui est l’église principale du village. Les parois et la voûte sont entièrement recouvertes de peintures représentant des saints, des personnages de l’Ancien Testament, le Christ sur un trône, entouré de saints et aussi un calendrier liturgique, très proche de celui utilisé et diffusé par la Curie romaine au xiiie siècle. Comme le signale J. Baschet, cet ensemble pictural n’a jamais fait l’objet de description complète.

51Plusieurs groupes de peintures nous intéressent ici. D’abord, sur la voûte de la troisième travée, de grands personnages en pied s’opposent par rapport à l’axe du berceau brisé : à gauche, Moïse, Job, Jonas et Isaïe et à droite Adam, Daniel, Samuel, Salomon et Élie. Enfin figurent au dessus de la porte Isaïe et Zacharie, Isaïe étant particulièrement mis en valeur.

52La deuxième série de prophètes se trouve dans la quatrième travée. Sur la partie gauche de la voûte quatre prophètes sont représentés dans des médaillons : Ézéchiel et Joël, ainsi que deux autres personnages non identifiés. Au-dessous, sur le mur, Abdias figure dans un médaillon, près de Nicolas, Lucie et Jean Évangéliste représentés en pied.

53Enfin, sur le mur du chevet se trouvaient encore quatre médaillons. On peut encore y reconnaître Joël et Osée, ce dernier ne présentant pas de phylactère.

54Nous nous reportons à l’ouvrage d’Émile Bertaux et à celui de Jérôme Baschet pour le relevé des inscriptions lorsque celles-ci ne sont pas lisibles sur les photographies qu’il est possible de consulter. On remarquera que les peintures s’étant altérées, J. Baschet n’a pas pu déchiffrer tous les textes qu’É. Bertaux avait pu lire.

55Bertaux, L’art dans l’Italie méridionale depuis la fin de l’Empire romain jusqu’à la conquête de Charles d’Anjou, réédition 1968, p. 290-296.

56Baschet, Lieu sacré, lieu d’images, 1991.

57L’état des peintures et la rareté des photographies ne permettent guère une étude paléographique. On note cependant que le nom et le phylactère de Moïse dans la partie gauche de la voûte sont écrits avec de nombreuses onciales. Les textes des autres prophètes de la même série sont illisibles à l’exception du texte de Salomon qui comporte aussi des onciales E, D. On constate la présence de nombreuses abréviations par suspension ou contraction.

Troisième travée, partie gauche de la voûte

58Les quatre prophètes sont représentés debout, dans un espace rectangulaire. L’ocre et le bleu semblent délimiter une ligne d’horizon, à la hauteur des bras des personnages. Seul Moïse dirige son regard vers sa gauche.

Moïse

59Il tient une banderole qui forme un arc de cercle, la main gauche tenant la partie supérieure du rouleau, à hauteur d’épaule et la main droite tenant la partie inférieure, au niveau de la taille. Le texte est écrit parallèlement à l’arc de cercle. Son nom est inscrit à droite de son auréole, mais le texte qu’il présente est tiré du livre de Baruch.

MOYSES

AVDI IHL MANDATA VITE

Moyses. Audi, I(sra)h(e)l, mandata vite.

Moïse. Écoute Israël les principes de vie.

60Baruch III, 9.

Job

61Le bras gauche du prophète, tendu vers l’extérieur, déploie verticalement son rouleau tenu par la partie roulée. Le bras droit est replié et semble vouloir attirer le regard du spectateur dans la direction du texte. Le nom du prophète est inscrit en capitales à la droite de sa tête. Le texte du rouleau étant très peu lisible actuellement, nous devons recourir au relevé d’Émille Bertaux.

JOB

SICV

T VT

[.]VME

TES

FLVC

Job. Sicut ut [t]ume(n)tes fluc(tus).

Job. Ainsi que les flots gonflés.

62Job XXXI, 23.

Jonas

63Il est drapé dans un vêtement clair qui semble lui mouler le corps, contrairement aux autres prophètes de ce panneau. L’auréole est foncée, comme celle de Moïse. L’avant bras droit de Jonas est tendu vers le haut, comme s’il désignait Job de son index. Le texte présenté par Jonas se trouve sur un parchemin enroulé dans le sens contraire des autres, se présentant tout de même verticalement comme celui de Job. Le texte n’étant guère lisible, nous nous reportons aux relevés d’É. Bertaux et J. Baschet.

IONAS

CLAMA

VI DE T 9

Jonas. Clamavi de t(ribulatione).

Jonas. Dans mon angoisse j’ai crié.

64Jonas II, 3.

Isaïe

65Vêtu d’un habit sombre dont un pan s’envole vers sa droite, Isaïe est le dernier prophète de cette partie de la voûte. Comme Job son auréole est de teinte claire et, comme Jonas, son nom est inscrit à hauteur du cou, à sa droite. Il tient un phylactère horizontalement, à deux mains, déporté vers la droite. On ne distingue pas de partie enroulée aux extrémités, mais peut être une sorte d’enroulement dans le sens de la largeur. Là encore, nous reprenons le texte de Jérôme Baschet le texte étant totalement illisible sur photographie10.

YSAYAS

INCLINATE AVREM VESTRAM ET VENITE AD ME

Ysayas. Inclinate aurem vestram et venite ad me.

Isaïe. Tendez l’oreille et venez à moi.

66Isaïe XLV, 3.

Troisième travée, partie droite de la voûte

67Cinq prophètes assis sont répartis sous des arcades trilobées, leurs pieds reposant sur un socle décoré de motifs différents. Les sièges semblent recouverts de tissus à motifs floraux. Samuel et Élie semblent diriger leurs regards vers leur droite et les autres vers leur gauche.

Adam

68Ce personnage, semble occuper beaucoup plus d’espace que les quatre autres. Il tient à deux mains un rouleau déployé horizontalement, formant un léger arc de cercle. Son nom est inscrit à sa gauche, au niveau de son cou. Le texte du phylactère est illisible sur photographie.

ADA

ERVNT DVO IN CARNE VNA11

Ada(m). Erunt duo in carne una.

Adam. Ils seront deux dans une seule chair.

69Genèse II, 24. Ce verset est repris dans Matthieu XIX, 5-6, Marc X, 7-8, I Corinthiens VI, 16 et Éphésiens V, 31.

Daniel

70Il tient de sa main gauche son phylactère à l’horizontale, ses doigts apparaissant à la gauche du phylactère, près de la partie enroulée. L’avant-bras droit est replié dans un geste qui évoque celui d’un orateur. Le nom Joël figure à la droite du prophète, au niveau du cou mais le texte présenté est celui de Daniel.

CV VENERIT SCTVS SCTORV CE

SSABIT VCTIO

C(um) venerit s(an)ctus s(an)ctoru(m) cessabit u(n)ctio.

Quand viendra le Saint des saints, l’onction cessera.

71Texte, inspiré de Daniel IX, 24*.

Samuel

72Il se présente à peu près comme Adam, tenant de la même façon son rouleau, mais en le déportant vers sa droite. Son nom est inscrit à sa droite, au niveau du cou, comme celui de Daniel et des deux prophètes suivants.

SAMVEL

ABSIT A ME VT DESINAM12

ORARE PRO VOBIS13

Samuel. Absit a me ut desinam orare pro vobis.

Samuel. Loin de moi que je cesse de prier pour vous.

73I Samuel XII, 23.

Salomon

74Il est représenté ici avec un sceptre dans la main droite et une couronne. Le rouleau qu’il tient de sa main gauche se déploie horizontalement.

SALOMO

DAT EST MIHI SENS CSVMAT

Salomon. Dat(us) est mihi sens(us) c(on)sum(m)at(us).

Salomon. L’intelligence (sagesse) complète m’est donnée.

75Le texte cité ici est assez éloigné du texte biblique, Livre de la Sagesse VI, 16.

Élie

76Élie présente son rouleau comme Salomon et de la main droite il brandit l’épée flamboyante qui rappelle l’épisode du Mont Carmel.

E

VENITE DOMINVS IN CVIVS CONSPECTV STO14

E(lias). Venite Dominus in cujus conspectu sto.

Élie. Venez Seigneur dans la présence duquel je suis15.

77I Rois XVII, 1.

Quatrième travée, partie gauche de la voûte

78Sur la partie inférieure de la voûte, cinq médaillons représentant des prophètes sont regroupés dans un espace rectangulaire, parmi lesquels on peut identifier Ézéchiel, Joël et Habacuc. En dessous, sur le mur, Abdias est représenté lui aussi dans un médaillon, aux côtés des figurations en pieds de saint Nicolas, sainte Lucie et saint Jean Évangéliste.

Ézéchiel

79Il est donc inséré dans un médaillon, tenant dans ses mains les bords enroulés d’un phylactère qui épouse la forme du médaillon.

ECCE EGO APERIAM TVMVLOS VESTROS ET ADVCAM VOS DE SEPVL

Ecce ego aperiam tumulos vestros et aducam vos de sepul(chris).

Que j’ouvre vos tombes et vous conduise hors de vos tombeaux.

80Ézéchiel XXXVII, 12.

Joël

81La peinture très endommagée permet de voir le prophète tenant des deux mains son rouleau, tendu vers sa droite.

EGR SPONSVS SVO

Egr(ediatur) sponsus [de cubili] suo.

Que le jeune époux sorte de sa chambre.

82Joël II, 16.

Habacuc

83Encore plus endommagé que le précédent médaillon, il est seulement possible de distinguer un rouleau présenté exactement comme celui d’Ézéchiel. Nous nous reportons donc ici au relevé de Jérôme Baschet.

VSQVE EGO DOMINE CLAMABO ET NON EXAVDIES

Usque ego Domine clamabo et non exaudies.

Jusqu’où, Seigneur, je crierai et tu n’écouteras pas ?

84Habacuc X, 2.

Abdias

85C’est le mieux conservé des médaillons. Abdias tient à deux mains le rouleau, la main gauche en haut et la main droite en bas, sur les parties roulées. Le texte n’est guère lisible sur les photos. Il faut encore se reporter à l’ouvrage de Jérôme Baschet.

AVDIMVS A DOMINO ET LEGATVM AD GENTES

Audimus a Domino et legatum ad gentes.

Nous (l’) entendons du Seigneur et un délégué (est envoyé) aux nations.

86Abdias I.

Le mur du Chevet

87Quatre médaillons se trouvent sur ce mur : Joël, Osée qui ne présente pas de phylactère et deux autres presque disparus.

Joël

88Il figure ainsi une deuxième fois dans l’édifice.

AVDITE PRINCIPES OMNES ET ABITANTES TERRAS

Audite principes omnes et abitantes terras.

Écoutez, tous les anciens et habitants des terres.

89Joël I, 2.

Le revers de la façade

90On trouve ici encore deux prophètes, Isaïe et Zacharie, au-dessus de la porte. Au-dessus se trouve l’Agneau portant la croix.

Isaïe

91Isaïe est particulièrement mis en valeur. Il est assis sur un siège, entouré de cercles concentriques.

LAVAMINI MVNDO ESTOTE

Lavamini mundo estote.

Lavez-vous, soyez propres.

92Isaïe I, 16.

Zacharie

ECCE RX TVVS VENIET TIBI

HVMILIS MANSVET

Ecce r(e)x tuus veniet tibi humilis [et] mansuet(us).

Voici que ton roi vient à toi humble et doux.

93Zacharie IX, 9*.

94Ici, Daniel présente le texte habituel sous la forme du Sermon, et le phylactère de Zacharie porte également un verset souvent repris. À part la citation d’Isaïe mentionnée deux autres fois, tous les autres prophètes présentent des citations uniques dans ce catalogue.

CAPOUE, dôme - Ancienne mosaïque de l’abside

95La mosaïque de l’abside avait été réalisée dans les premières années du XIIe siècle, sur l’ordre de l’archevêque Ugo, comme l’indique l’inscription à la base du cul-de-four. Cette mosaïque a disparu et on ne la connaît que par un dessin de dom Cattola, historien du Mont-Cassin au XIIe siècle, publié par Ciampini et repris par É. Bertaux.

96Au centre, la Vierge était assise sur un trône, l’enfant Jésus, représenté de face lui aussi, sur ses genoux. La colombe de l’Esprit Saint domine la scène. À la droite de la Vierge se tiennent saint Pierre et saint Étienne, à sa gauche saint Paul et sainte Agathe. Pierre tient les clefs et Paul un petit rouleau ; ils désignent le Christ de la main droite. Cette image semble fondre deux thèmes, la Vierge mère sur un trône et la Traditio legis. L’arc triomphal est dominé par un Dieu bénissant, tandis qu’à gauche de la Vierge se tient Isaïe et à droite Jérémie. Tous les deux portent un phylactère largement déployé à l’horizontale. Les noms des personnages représentés sont situés au-dessous de leur image.

97Pour Émile Bertaux, seul le Pantocrator est d’origine byzantine, le reste de l’arc et de l’abside étant inspirés de deux modèles, Santa Maria Nova et Sainte-Praxède à Rome, cette dernière inspirée elle-même de Saint Côme et Damien.

98Bertaux, L’art dans l’Italie méridionale, 1903, p. 187.

99L’examen du relevé de Ciampini publié par Bertaux nous permet de distinguer sur les phylactères des deux prophètes des inscriptions en capitales assez irrégulièrement disposées ; il y a quelques abréviations par contraction, P barré et A pour propheta, DS pour Dominus et des contractions comme DMBITR pour dominabitur.

Isaïe

100Il tient son phylactère dans la main droite ; cette extrémité est peu enroulée. L’autre main, soutient le phylactère en son milieu, l’extrémité libre de celui-ci s’enroulant. L’inscription comporte deux lignes.

YSAY PA

ECCE DNS [..]VS IN [.]ORTITDINE

VENIET BRACHAI EIVS DMBITR

Ysay(as) p(rophet)a. Ecce D(omi)n(us) [De]us in [f]ortit(u)dine veniet) brachai ejus d(o)m(ina)bit(u)r.

Le prophète Isaïe. Voici le Seigneur Dieu ; il vient avec force et son bras dominera.

101Isaïe XL, 10. Ce verset est repris plusieurs fois dans la liturgie de l’Avent.

Jérémie

102Jérémie tient son rouleau de la main droite, la seule visible. L’inscription comporte deux lignes.

IEREMIE PA

FORTISSIME MAGNIPOTENS

DNS EXERCITVVM NOM TIBI

Jeremi(as) p(rophet)a. Fortissime magnipotens D(omi)n(u)s exercituum nom(en) tibi.

Le prophète Jérémie. Très fort et puissant est ton nom Seigneur des armées.

103Jérémie XXXII, 18.

104Les versets d’Isaïe et Jérémie ne figurent pas dans d’autres œuvres.

CASAURIA, église du monastère Saint-Clément - Sculptures du portail

105L’église est précédée d’un porche à triple arcade dont le programme, sculpté au XIIe siècle. Il aurait été conçu par un clerc, peut-être par l’abbé Leonas qui dirigeait le monastère au début des travaux.

106L’archivolte centrale du porche précédant le portail de l’église retombe sur des chapiteaux où sont représentés les apôtres. L’archivolte comporte sept claveaux historiés. Salomon, saint Clément, un ange et l’Agneau à droite, puis David, un personnage que l’on identifie par le texte présenté : Joël et un ange à gauche. Au-dessus de Salomon est représenté Clément, tenant lui aussi un phylactère. Les noms des personnages sont écrits à la droite de leur visage, certains très détériorés.

107Les textes des phylactères de David, Joël et Salomon font la louange des eaux. Bertaux voyait là des textes en lien avec la situation du monastère sur une île (entre deux bras du fleuve)16. Les référence à l’eau ou à une île abondent non seulement sur le porche, mais aussi au portail de l’église : trois fois le mot insula est mentionné sur le tympan17.

108La transcription précise de ces textes a été possible grâce à des photographies communiquées par Carlo Tedeschi de l’Université de Chieti18.

109Bertaux, L’art dans l’Italie méridionale, 1903, p. 585 et 586.

110Feller, « La fondation de San Clemente a Casauria et sa représentation iconographique », 1982, p. 711-728.

111L’écriture insérée entre deux lignes est très soignée, même si les capitales de grand module ne sont pas très régulières. Il n’y a pas de ponctuation. On note de nombreux E onciaux et des O en navette. Il y a assez peu d’abréviations : contraction OES pour omnes ou DNI pour Domini, suspension avec D pour de, P barré pour per.

Salomon

112Le visage du roi est détruit alors que les textes sont intacts.

REX

SALO

MON

QVA

SI PLA

TANVS EXAL

TATA

SVM IVX

TA A

QVAS

Rex Salomon. Quasi platanus exaltata sum juxta aquas.

Le roi Salomon. Comme le palmier j’ai grandi près des eaux.

113Ecclésiastique XXIV, 19.

Saint Clément

114Il tient lui aussi un phylactère, par la partie supérieure enroulée.

S CLEME

TIS PAPA

VIDI SV

PRAM

MT M

AGNV

S

S(anctus) Clemente, papa. Vidi supram m(on)tem agnus.

Saint Clément, pape. J’ai vu un agneau sur la montagne.

David

115De sa main droite, il semble montrer son nom et de la gauche il tient le haut de son phylactère légèrement enroulé, l’extrémité des cinq doigts étant visible.

REX

DAVIT

INFLV

MINIB

DEX

TERA

EIVS

Rex Davit. In fluminib(us)dextera(m) ejus.

Le roi David. Dans les fleuves sa main droite.

116Psaume LXXXIX, 26.

Joël

117Le texte qui l’accompagne est écrit sur une sorte d’écu, que le prophète semble être en train de déchirer. Le texte comporte cinq lignes, mais l’extrémité de deux d’entre elles est détériorée. On ne lit que deux lettres des mots identifiant le personnage.

---] L

---] A

POES RIVO[-

IVDA IBV[-

AQVE ET FONS D[-

DOMO DNI EGRE

DIETVR

P(er) o(mn)es rivo(s)Juda ibu(nt) aqu(a)e et fons d(e) domo Domini egredietur.

Les eaux couleront et une source sortira de la maison du Seigneur.

118Joël IV, 18. Ce texte fait partie de la liturgie de l’Avent.

119Les deux premiers textes figurant sur les phylactères des prophètes sont des citations uniques alors que celle de Joël est présentée par le prophète sur un vitrail de Cologne. On a ici un thème très spécifique qui explique l’originalité relative du choix des textes.

CASTELL’ARQUATO, collégiale Santa Maria Assunta - Fragments d’ambon

120L’église de la ville de Castell’Arquato, non loin de Plaisance abrite un fragment d’ambon sculpté portant des inscriptions. A.K. Porter pensait que ces sculptures, comme celles du portail sud avaient été réalisées vers 118519. On reconnaît sur ces fragments Isaïe et saint Jérôme. Les symboles des Évangélistes sont accompagnés du début de leurs livres respectifs.

121Kingsley Porter, Lombard Architecture, t. II, p. 261-268.

122Jullian R., L’éveil de la sculpture italienne, 1945-1949, pl. LXXVII.

123Les deux textes commencent par une croix. C’est une écriture très régulière, en caractère très soignés. On distingue une minuscule (ou onciale,) sur le phylactère d’Isaïe, le E de pariet, et un M et E conjoint sur celui de Jérôme.

Isaïe

S ESAIAS

+ ECCE

VIRGO

CON

CIPIET

ET PA

RIET

FILIV

S(anctus) Esaias. Ecce virgo concipiet et pariet filiu(m).

Saint Isaïe. Voici que la jeune femme concevra et mettra au monde un fils.

124Isaïe VII, 14*.

Saint Jérôme

S IERONIMVS

+VENI

TEFILI

IAV

DITE

ME

TI

MO

REM DN

DO

CE

BO

VOS

S(anctu)s Jeronimus +Venite fili audite me timorem Do(mi)n(i) docebo vos.

Saint Jérôme. Venez et écoutez, je vous enseignerai la crainte du Seigneur.

125Psaume XXXIV, 12.

126La citation d’Isaïe est la plus fréquente alors que celle des Psaumes ne figure pas ailleurs ; on ne peut rien en déduire puisque, ici, nous n’avons que des fragments de l’ambon.

CEFALU, le dôme - Mosaïques du chœur

127Cette église édifiée pour Roger II a été réalisée entre 1131 et 1148, cette dernière date étant mentionnée dans l’inscription du chœur. Cependant, selon toute vraisemblance, seules les mosaïques de l’abside étaient alors achevées.

128L’abside est dominée par un Christ Pantocrator. En dessous, quatre archanges encadrent la Vierge en position d’orante. Les apôtres occupent les deux registres en dessous. Le chœur est recouvert de mosaïques. La voûte divisée en quatre compartiments est ornée d’archanges et d’anges, tandis que la partie haute des murs est consacrée aux prophètes. Sur le mur sud, Abraham est représenté dans un médaillon, entouré de David et Salomon, tandis qu’au-dessous se tiennent Jonas, Michée et Nahum. Sur le mur nord est reprise la même disposition : Melchisedech, dans un médaillon est entouré d’Osée et Moïse, et au-dessous figurent Joël, Amos et Abdias. Les registres inférieurs sont consacrés à des saints guerriers et à des Pères grecs.

129Ces mosaïques ont subi des restaurations importantes, surtout les inscriptions. Les relevés des textes dont nous n’avons pas pu voir de reproductions sont ceux d’Otto Demus.

130Demus, Mosaics of Norman Sicily, 1950, p. 23.

131Les inscriptions de phylactères sont écrites en capitales toutes semblables, les E carrés et onciaux étant utilisés tout à tour ; on remarque aussi ses I minuscules. Sur les photographies que nous pouvons voir, les textes sont inscrits sur plusieurs lignes, entre deux traits plus ou moins visibles. Il y a quelques abréviations par suspension et par contraction. Quelques lettres sont incluses comme le deuxième I de filia (texte de David)

Abraham

132Son nom est inscrit de part et d’autre de son visage. Il ne présente pas de texte. Le mouvement de ses bras et son regard semblent indiquer la direction de David, représenté en pied à sa droite.

SCS

A B

R

A

AM

S(an)c(tu)s Abraham.

Saint Abraham.

David

133Son nom est mentionné à sa gauche, à hauteur du coude. Il porte un rouleau de la main gauche. Son avant-bras droit est relevé, sa main faisant le signe de l’enseignement.

DAVID REX

AVDI FILIA

ET VIDE

ET INCLINA

AVREM

TVAM

David rex. Audi, filia, et vide, et inclina aurem tuam.

Le roi David. Écoute, ma fille, et tends l’oreille.

134Psaume XLV, 11.

Salomon

SALOMO[N] Rex

AVDI FI[LI] PRAECEPTA PATRIS TVI

Salomo(n) rex. Audi fil(i) praecepta patris tui.

Salomon roi. Écoute fils, les recommandations de ton père.

135Proverbes I, 8.

Jonas

IONA PROPHETA

FACTVM ET VERBVM20

Jona propheta. Factum e(s)t verbum.

Le prophète Jonas. La parole s’adressa à (Jonas).

136Jonas I, 1.

Michée

MICHEAS PROPHETA

AVDITE POPVLI OMNES

Micheas propheta. Audite populi omnes.

Le prophète Michée. Écoutez, tous les peuples.

137Michée I, 2.

Nahum

NAVM PROPHETA

INFIRMATVS

Nahum propheta. Infirmatus.

Le prophète Nahum. Affaibli.

138Nahum I, 4.

Melchisedech

139Cette partie de la mosaïque a été totalement refaite.

S(AN]C[TV]S MELCHISEDECH

S(an)c(tu)s Melchisedech.

Saint Melchisédech.

Osée

140Il est représenté en pied, tourné vers le médaillon voisin. Il tient son rouleau de la main droite, rouleau déployé à la verticale. L’index de la main droite du prophète est levé pour attirer l’attention.

OSEE PROPHETA

VIVIFICABIT

NOS DNS DS

POST DVOS DIE

Osee propheta. Vivificabit nos D(omi)n(u)s Deus post duos die(s).

Le prophète Osée. Le Seineur Dieu nous vivifiera après deux jours.

141Osée VI, 3 (a). Ce verset est souvent utilisé dans la controverse avec les Juifs.

Moïse

142Cette partie de la mosaïque, comme celle où figure Melchisédech, a été totalement refaite.

143 PROPHETA MOYSSES21

144 Propheta Moises.

145 Le prophète Moïse.

Joël

146Joël, représenté en pied, semble tourné vers Amos représenté à sa gauche. Il tient son rouleau à la verticale, de sa main gauche.

IIOhEL PROPh

E

T

A

EFFVNDAM

DE SPIRITV

MEO SVPA

CARNEM

Joel propheta. Effundam de spiritu meo sup(r)a carnem.

Le prophète Joël. Que je répande de mon esprit sur la chair.

147Joël II, 28. 

Amos

148Le prophète est représenté en pied, portant un phylactère en diagonale, le haut du rouleau tenu par l’extrémité des doigts de la main gauche et la main étalée sur la partie basse.

H P

A RO

M P

O

S TA

ECCED

ESV---

---

-- RE

--DET

Amos prop(he)ta. Ecce dies v(eniunt comp)re(hen)det.

Le prophète Amos. Voici les jours où est proche.

149Amos IX, 13.

Abdias

150La représentation d’Abdias date elle-aussi des restaurations.

ABDIAS PROPHETA

Abdias propheta.

Le prophète Abdias.

151Deux textes cités sur ces mosaïques figurent à plusieurs reprises dans notre catalogue, ceux de Joël et Osée. Ceux de Salomon, Jonas, Michée et Nahum ne se retrouvent nulle part ailleurs.

CRÉMONE, le dôme - Sculptures du portail

152Cet édifice a été remplacé une église carolingienne et deux constructions romanes détruites, l’une par les Hongrois et l’autre par un incendie et un séisme. Ce portail serait daté de 1107-115 selon A. Puerari22.

153De chaque côté du portail principal se tiennent deux statues superposées, à gauche, Isaïe et Jérémie, à droite Ézéchiel et Daniel ; tous portent de la main gauche la partie enroulée des phylactères, déployés parfaitement verticalement. Au-dessus du portail sont représentés les symboles des Évangélistes accompagnés d’inscriptions tirées de leurs livres : Jean et Matthieu au centre, Luc au-dessus de Jérémie et Marc au-dessus de Daniel. On a souvent trouvé à ces sculptures un style évoquant l’art assyrien !23

154Kingsley Porter, Lombard Architecture, t. 2, 1916, p. 386-387.

155Jullian, L’éveil de la sculpture italienne, 1945-1949.

156Glass, Otage de l’historiographie : l’Ordo Prophetarum en Italie, 2001, p. 261.

157Les textes des phylactères sont inscrits sur plusieurs lignes en lettres généralement très régulières, pour le texte attribué à Isaïe par exemple, alors que le texte de Daniel comporte des lettres de grand module, peut-être pour combler l’espace en bas du phylactère. Quelques onciales sont utilisées, le E oncial voisinant avec un E carré. Les textes de Baruch et Daniel comportent de nombreuses abréviations par contraction : ABSQ pour absque, DS pour Deus, NR pour noster, SCS pour sanctus.

Isaïe

158Le bras droit du prophète est replié, paume en avant, dans un geste rassurant.

+

HEC

CE

VIR

GO

CON

CI PI

ET ET

PARI

ET FI

LI VM

ET VO

CA BI

TVR

NO

MEN

EIVS

EMA

NVEL

Ecce virgo concipiet et pariet filium et vocabitur nomen ejus

Em(m)anuel.

Voici que la jeune femme concevra et mettra au monde un fils et lui donnera le nom d’Emmanuel.

159Isaïe VII, 14*.

Jérémie

160De sa main droite, index tendu, Jérémie désigne le texte.

HIC

EST

IN

Q

DS NR ET N

ESTIMAB I

TVR ALIVS

ABSQV ILLO

QI VENIT

OMNE VIAM

SCIENTE

ET DEDIT E

AM IACOB

PVERO SVO

ET ISRAEL

DILECTO

SVO

Hic est inq(ui)t D(eu)s n(oste)r et n(on)estimabitur alius absqu(e) illo q(ui) i(n)venit omne(m) viam scientiae et dedit eam Iacob puero suo et Israel dilecto suo.

Voici, dit-il, notre Dieu et aucun autre ne sera considéré ; il a trouvé le chemin de la connaissance et l’a donné à Jacob son enfant et à Israël son aimé.

161Baruch III, 36-37*. Cette inscription ne correspond pas exactement au texte biblique. Le mot inquit montre que le texte est inspiré du Sermon de Quodvuldeus*.

Ézéchiel

162Il désigne lui aussi le texte de sa main droite, mais son index est tout à fait démesuré.

VI

DI

POR

TAM

IN DO

MO DO

MI NI

CLAV

SAM

Vidi portam in domo Domini clausam.

Je vis la porte de la maison du Seigneur ; elle était fermée.

163Ézéchiel XLIV, 1*.

Daniel

164Ses deux mains tiennent la partie enroulée du phylactère qui semble plaqué contre lui.

DIC SCE

DANIHEL

DE XPO QD

NOSTI CVM

VENERIT

INQVD SCS

SANCTO

RVM CES

SA BIT

VNCTIO

VES

TRA

Dic, S(an)c(t)e Daniel, de (Christo) q(uo)d nosti: cum venerit inquit S(an)ctus sanctorum, ces(sabit unctio).

Dis, saint Daniel, ce que tu sais du Christ. Quand viendra le Saint des saints, dit-il, l’onction cessera.

165La première partie du texte reprend là aussi le Dic qui introduit cum venerit sanctus sanctorum cessabit unctio, phrase inspirée de Daniel IX, 24, dans le Sermon de Quodvultdeus*.

166Les quatre phylactères comportent des textes très fréquents dans les œuvres répertoriées, dont trois figurent dans le Sermon de Quodvuldeus.

FERRARE, le dôme - Sculptures du portail

167Une inscription sur le porche du portail principal du dôme indique la date de 1135 que l’on considère comme la date du début ou de la fin des travaux de construction. Les sculptures du portail principal de la façade ouest, œuvre de Niccólo, sont consacrées à l’annonce de la venue du Christ et à la Nativité.

168Sur le linteau se déroulent plusieurs scènes : la Visitation, la Nativité, l’Annonce aux bergers, la Présentation au Temple, la Fuite en Égypte et le Baptême du Christ.

169Les statues des prophètes sont situées dans l’ébrasement du portail, sur les ressauts du mur qui apparaissent entre les colonnettes qui soutiennent les voussures. À gauche se tiennent Daniel, Jérémie et Gabriel tandis qu’à droite on peut voir la Vierge, Isaïe et Jérémie. Tous les phylactères se déploient à peu près à la verticale. Au-dessus de la dernière archivolte, l’Agneau est entouré par Jean-Baptiste et Ézéchiel.

170Kingsley Porter, Lombard Architecture, 1916, t. II, p. 419-420.

171Kain, The sculpture of Nicholaus, 1986.

172Les capitales composant les textes des phylactères ne sont pas réparties régulièrement. Le texte très court de Jérémie n’occupe qu’une toute petite partie de la place disponible, tandis que celui de Daniel commence avec des lettres de grand module et se termine avec des lettres beaucoup plus petites. Les premières lettres du phylactère d’Isaïe sont également de beaucoup plus grand module que les suivantes. Les abréviations sont nombreuses sur le phylactère de Daniel : abréviations par contraction INQD pour inquid, SCORV avec des tildes pour sanctorum, QD avec tilde pour quod. Des erreurs sont évidentes : unccio et vesstra.

Daniel

173Il est représenté debout, sa main gauche tenant le pan de son vêtement. De sa main droite, il tient son phylactère par la partie enroulée. Son nom est mentionné une première fois au-dessus de sa tête, puis sur le rouleau.

S DA NIEL

DA

NIEL DE

CRISTO

QD NO

STI CV VE

NERIT IN

QD S SCO

RV CESb

HVNCCIO

VESSTRA

S(anctus)Daniel. Daniel de C(h)risto q(uod) nosti. Cu(m) venerit inq(ui)d S(anctus) s(an)c(t)oru(m) ces(sa)b(it) unc(t)io vestra.

Saint Daniel. Saint Daniel. Daniel, [dit] ce que tu sais du Christ : Quand viendra, dit-il, le Saint des Saints cessera votre onction.

174Là encore, des mots figurant dans le Sermon de Quodvultdeus amènent le témoignage de Daniel (inspiré de IX, 24)*.

Gabriel

175Gabriel tient dans sa main gauche un phylactère dont le haut et le bas sont enroulés. Son bras droit est replié, la main sur la poitrine.

S GA BRIEL

+

A

VE MA

RIA GRA

CIA PLE

NA DO

MINVS

TECVM

BENE

DICTA

TV IN

MVLIE

RIBVS

Sanctus Gabriel +Ave Maria gratia plena, Dominus tecum benedicta tu in mulieribus.

Saint Gabriel. Je te salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi, tu es bénie parmi les femmes.

176Luc I, 28.

Jérémie

177Il tient le phylactère exactement comme Gabriel, son bras droit est légèrement replié mais sa paume est tendue vers le spectateur dans un geste rassurant.

GERE MIAS

ECCE

INQ’[I]D

DEVS

Jeremias. Ecce inq(ui)d Deus.

Jérémie. Voici, dit-il, Dieu.

178Avec de nombreux exemples plus développés, nous pouvons reconnaître là une allusion au livre de Baruch. Ici, ne figure que la phrase d’introduction au texte de Baruch cité dans le Sermon de Quodvultdeus, Baruch, III, 36*.

Marie

179Marie est représentée en face de Gabriel, ses deux mains levées en signe de surprise. On a donc ici l’Annonciation qui n’est pas illustrée sur le linteau. La Vierge ne porte pas de phylactère, mais un texte est inscrit sur le socle où reposent ses pieds.

S[ANCTA] MARIA

ECCE ANCILLA DOMINI

S(ancta) Maria. Ecce ancilla Domini.

Sainte Marie. Voici la servante du Seigneur.

180Luc I, 38.

Isaïe

181Il tient à deux mains la partie supérieure enroulée du phylactère.

ISAI AS

+

EC

CE

VIR

GO CO

CIPI

ETET

PARI

ETFI

LIVM

ETVO

CABITVR

Isaias. Ecce virgo co(n)cipiet et pariet filium et vocabitur.

Isaïe. Voici qu’une jeune femme concevra et mettra au monde un fils.

182Isaïe VII, 14*.

Ézéchiel

183Le prophète tient son phylactère de la main gauche, par le haut qui est encore enroulé. Sa main droite est ramenée sur sa poitrine (geste voulant renforcer la valeur du texte présenté ?).

HIEZE CHIEL

+

VI

DIPOR

TAM IN

DOMO

DOMI

NI CL

AV

SA [M]

Ezechiel. Vidi portam in domo Domini clausa(m).

Ézéchiel. Je vis la porte de la maison du Seigneur, (elle était) fermée.

184Ézéchiel XLIV, 1.

185Daniel, Jérémie et Isaïe montrent des citations fréquentes et mentionnées dans le Sermon, tandis qu’Ézéchiel présente le texte inspiré d’Ézéchiel XLIV, 1 souvent cité lui aussi.

FIDENZA (autrefois Borgo San Donnino), le dôme - Sculptures de la façade

186Le portail central de la façade du dôme est encadré par deux profondes niches où sont installées deux grandes statues représentant David et Ézéchiel, œuvres d’Antélami, réalisées selon Jean-René Gaborit entre 1210 et 121824.

187Les deux personnages ont des barbes bouclées et de riches vêtements. Leurs phylactères se déploient vers le sol en décrivant des courbes inversées l’une par rapport à l’autre. Ils sont tous les deux légèrement tournés vers la porte d’entrée, comme pour inviter le passant à entrer. On peut faire le lien entre la position des deux prophètes et les scènes de chaque côté des niches : de part et d’autre de la porte, un ange la désigne du doigt alors que, de l’autre côté des niches, des familles de pèlerins suivent la direction indiquée

188Sur les voussures du portail, de petits personnages portent des livres ouverts, sur lesquels figurent les Béatitudes. Au sommet de l’arc, le Christ tient un phylactère dont le texte est un passage du livre de Baruch.

189Francovitch, Benedetto Antelami Architetto e Scultore, 1952, p. 324-325.

190Bauthier R. H. « Essai d’identification et de datation d’œuvres de Benedetto Antelami à Parme et Fidenza », 1968, p. 107.

191Gaborit J.-R., article « Antelami », Encyclopédia Universalis 2008, édition numérique.

192Les textes sont inscrits en capitales de grand module, très soignées, avec un double tracé pour les parties arrondies des caractères. Quelques onciales alternent avec des lettres classiques : H oncial de propheta, M de portam, E de Ezechiel. La seule abréviation est celle de propheta.

David

193Dans la partie supérieure de la niche, au-dessus de la niche où est placé David se trouve une Présentation au temple accompagnée d’une inscription en vers léonins25. Le roi-prophète porte une couronne. Sa main droite tient le haut du rouleau et sa main gauche brisée, semble-t-il, soutenait le phylactère.

DAVID

PPhA

REX

HEC

PORTA

DOMINI

IVSTI

INTRANT

PER

EAM

David p(ro)ph(et)a (et) rex. H(a)ec porta Domini justi intrant per eam.

David, prophète et roi. Ici est la porte du Seigneur ; les justes entrent par elle.

194Psaume CXVIII, 20.

Ézéchiel

195Dans la partie supérieure de la niche où est placée la statue d’Ézéchiel figure la Vierge portant l’Enfant, assise à la fourche d’un arbre, image évoquant l’arbre de Jessé, impression renforcée par le texte qui l’accompagne26. On peut bien sûr rapprocher ce texte du passage d’Isaïe qui a été à l’origine de la création au Moyen Âge du thème iconographique de l’Arbre de Jessé. Ézéchiel tient l’extrémité enroulée du phylactère de sa main gauche dont seul le pouce est caché. Au contraire, on ne voit que le pouce de sa main droite qui soulève légèrement le phylactère au tiers supérieur de la longueur, tandis que l’on devine les autres doigts sous la banderole.

EZECHI

EL PRO

PhETA

VIDI

PORTAM

IN DOMO

DOMINI

CLAVSAM

Ezechiel propheta. Vidi portam in domo Domini clausam.

Ézéchiel. Je vis la porte de la maison du Seigneur, (elle était) fermée.

196Ézéchiel XLIV, 1*.

Le Christ

AV DI

ISRL

MAN

DA

TA VI

TE

Audi Isr(ae)l mandata vitae.

Écoute, Israël, les principes de la vie.

197Baruch III, 9.

Daniel

198Entre le portail de gauche et le portail central un chapiteau est surmonté d’une statue de Simon le Magicien. Sur la corbeille, Daniel est représenté entre deux lions et une inscription difficilement lisible coure sur la bordure supérieure du chapiteau.

DA …· IN LA … EST… EONVM

Da(niel) in l(acum) est (l)eonum.

Daniel est dans la fosse au lion.

199Daniel VI, 16.

200Les deux textes présentés par David et Ézéchiel évoquent la porte fermée ; celui d’Ézéchiel est assez fréquent, nous venons de le voir, tandis que le verset des Psaume n’apparaît pas dans d’autres ensembles.

Florence, église de San Leonardo in Arcetri - Ambon de San Pietro a Scheraggio

201Cette chaire de pierre dure, réalisée au XIIe siècle, se trouvait dans l’église San Piero a Scheraggio, dans le palais de Offices. L’église a été détruite en 1743 et l’ambon a été remonté dans l’église de San Leonardo in Arcetri en 1782. Jessé couché occupe le milieu de la partie inférieure du panneau ; de son corps jaillit une plante stylisée au sommet de laquelle Marie est assise sur un trône sculpté et portant l’Enfant devant elle. L’Enfant Jésus fait un geste de bénédiction de sa main droite. À la droite de Marie se tient Melchisedech et à sa gauche Abraham. En dessous, au niveau de Jessé, se trouvent Isaïe, et Daniel. Les textes sont nets sur la photographie publiée par A. Watson. Une photographie de l’ambon, après restauration récente est désormais sur internet, mais les inscriptions ne sont pas lisibles.

202Durand, « Monuments figurés du Moyen Âge », 1888, p. 543.

203Watson, The early iconography of the tree of Jesse, 1934, pl. VII.

204Gomez Ubierna, Salvaging a cultural identity through reintegration.

Melchisédech

TVES

SACER

DOS

IN E

TER

NVM

Tu es sacerdos in eternum.

Tu es prêtre éternellement.

205Psaume CX, 4. Ces mots sont repris dans l’Épitre aux Hébreux VII, 6.

Isaïe

EGRE

DIET

VIRG

DERA

DICE

IE

Egredietur virga de radice Jesse.

Une petite branche sortira de la racine de Jessé.

206Isaïe XI, 1*.

Moïse

PPhAM SVSCI

TABIT VOBIS

P(rop)h(et)am suscitabit vobis.

Il fera lever un prophète parmi vous.

207Deutéronome XVIII, 15*.

Daniel

CVM

VENE

RIT

SCS

SCO

RV

CES

Cum venerit s(an)c(tu)s s(an)c(t)oru(m) cess(abit) unctio).

Quand viendra le Saint des saints (l’onction) cessera.

208On reconnaît là le texte déjà rencontré, inspiré du livre de Daniel IX, 24*.

209Les textes figurant sur l’ambon nous sont familiers, seul Melchisedech présente un verset non repertorié ailleurs. Cependant, on remarque la présence de Melchisédech, sans phylactère, sur certaines œuvres en lien avec l’Eucharistie.

Monreale, le dôme - Mosaïques

210On ne connaît pas exactement la date précise de la construction de cette église. Les travaux ordonnés par Guillaume II ont commencé pour les uns dès 1174, mais pour d’autres en 1182. La seule chose certaine c’est que l’édifice n’était pas achevé à la mort de Guillaume II. Pourtant, deux représentations du roi Guillaume ont probablement été réalisées de son vivant.

211L’église est entièrement tapissée de mosaïques, les parties hautes des murs comportant divers cycles inspirés de l’Ancien et du Nouveau Testament. Deux séries de prophètes sont représentées : La première, comportant douze figures en pied se trouve dans les passages faisant communiquer l’abside principale et les absidioles :

212Du côté nord, sur un premier registre se trouvent Jacob et Zacharie, puis au-dessous, Malachie, Jonas, Ézéchiel et Moïse. Du côté sud, Isaïe et Habacuc sont sur le registre supérieur et Jérémie, Amos, Abdias et Joël sont placés en dessous.

213Une deuxième série, formée de médaillons renfermant des bustes de prophètes, se trouve sur l’arc triomphal. Un Christ Sauveur occupe le sommet de l’arc ; à sa droite se trouvent David, Élie, Daniel et Nathan tandis qu’à sa gauche se tiennent Salomon, Samuel, Gédéon et Élisée.

214Enfin, deux autres prophètes sont situés sur le mur ouest du carré du transept, dans les écoinçons, Isaïe à doite et Malachie à gauche quand on regarde la nef, en dessous de la Présentation au Temple et de la Discussion avec les docteurs de la Loi.

215Faute de photographies pour ces mosaïques moins célèbres que d’autres de ce monument, nous devons nous reporter aux relevés d’Otto Demus. Bien entendu il est impossible de décrire les attitudes des prophètes dans la plupart des cas.

216Demus, Mosaics of Norman Sicily, 1950, p. 158 à 161.

217Toesca, Les mosaïques de la chapelle palatine de Palerme, 1955.

218Kitzinger, I mosaici di Monreale, 1960.

219Sur les phylactères des prophètes des médaillons et de l’arc du transept, on remarque des caractères de grands modules avec quelques onciales et des O en navettes dans les trois groupes d’inscriptions27. Les textes des prophètes des médaillons sont très soignés : une bordure grise souligne les contours du phylactère et de doubles lignes grises séparent les lignes. Sur les inscriptions du carré du transept, on note que la deuxième ligne est plus petite que la première. Les abréviations utilisées dans les deux ensembles sont classiques, souvent des contractions : DNI pour Domini ou SPS pour spiritus.

Les mosaïques du chœur (passages entre l’abside et les absidioles)

Jacob (refait en 1824)

IACOB PPhEA

NEC AVFERETVR

Jacob (pro)pheta. Nec auferetur.

Le prophète Jacob. Il ne sera pas écarté.

220Genèse XLIX, 10.

Zacharie (refait en 1824)

ZACHARIAS PpETA

ILLVMINARE HIS QVI IN TEN

Zacharias p(ro)p(h)eta. Illuminare his qui in ten(ebris).

Le prophète Zacharie. Mettre dans la lumière ceux qui (sont) dans les ténèbres

221Luc I, 79. Il s’agit ici de Zacharie, père du Baptiste et d’un extrait de sa prophétie, (Luc I, 67-79).

Malachie

MALACHIAS PPha

ECCE EGO MITTAM ANGELVM MEVM

Malachias p(ro)ph(et)a. Ecce ego mittam angelum meum.

Le prophète Malachie. Voici, j’envoie mon ange.

222Malachie III, 1. Ce verset est cité à plusieurs reprises dans les inscriptions répertoriées, jamais dans sa totalité. Il est repris par Matthieu (XI, 10) et utilisé dans la liturgie du temps de l’Avent. Il s’agit ici de la première partie du verset.

Jonas

IONAS PPha

TV DEVS CLEMES ET MISERICORS ES

Jonas p(ro)p(h)et(a). Tu, Deus cleme[n]s et misericors es.

Le prophète Jonas. Toi, Dieu tu es clément et miséricordieux.

223Jonas IV, 2.

Ézéchiel

EZECHIEL PPha

VIDI DM SEDETE SVP[ER SOLIVM]

Ezechiel p(ro)ph(et)a. Vidi D(o)m(inum) sede(n]te(m).

Le prophète Ézéchiel. Je vis le Seigneur assis sur…

224Isaïe VI, 1.

Moïse

MOYSES PPhA

SVSCITABIT DS PPhAM DE FRIB

Moyses. p(ro)ph(et)a. Suscitabit D(eu)s p(ro)ph(et)am de fr(atr)ib(us).

Le prophète Moïse. Dieu fera lever un prophète d’entre les frères.

225Deutéronome XVIII, 15*.

Isaïe

YSAIAS PPhA

ECCE VIRGO CONCIPIET

Ysaias p(ro)ph(et)a. Ecce virgo concipiet.

Le prophète Isaïe. Voici que la jeune fille concevra.

226Isaïe VII, 14*.

Habacuc

ABACVC PPha

DOMINE AVDIVI AVDITV TVV

Abacuc p(ro)ph(et)a. Domine, audivi auditu[m] tuu[m].

Le prophète Habacuc. Seigneur, j’ai entendu ton annonce

227Habacuc III, 2. Cette partie de verset n’est pas le texte de la Vulgate mais celui de la Bible des Septante28. Il est utilisé dans la liturgie tous les vendredis de l’année et figure dans de nombreux textes de la polémique avec les Juifs. On retrouve cette citation dans quatre autres cycles prophétiques.

Jérémie

JEREMIAS PPha

BENEDICTVS VIR Q CONFIDIT

Jeremias p(ro)ph(et)a. Benedictus vir q(ui) confidit.

Béni l’homme qui met sa confiance dans le Seigneur.

228Jérémie XVII, 7.

Amos

AMOS PPha

ECCE DIES VENIVNT ET COPREDT

Amos p(ro)ph(et)a. Ecce dies veniunt et co(m)pre(hen)d(e)t.

Le prophète Amos. Voici les jours où est proche

229Amos IX, 13.

Abdias

ABDIAS PPha

ECCE PARVVLV TE DEDI IN GENIBS

Abdias p(ro)ph(et)a Ecce parvulu(m) te dedi in gen(t)ib(u)s.

Le prophète Abdias. Voici que je te ferai petit parmi les nations.

230Abdias 2.

Joël

JOEL PPha

CONVERTIMINI AD ME IN TOTO CORDE V[EST]RO

Joël p p(ro)ph(et)a. Convertimini ad me in toto corde v(est)ro.

Le prophète Joël. Retournez-vous vers moi de tout votre cœur.

231Joël II, 12.

Les mosaïques de l’arc triomphal

232Les noms des prophètes sont inscrits en grec.

David

SPECIOSVS FORMA

Speciosus forma.

Belle apparence.

233Psaume XLV, 3.

Élie

VIVIT DOMINVS

Vivit Dominus.

Que vive le Seigneur.

234I Rois XVIII, 15.

Daniel

ECCE QVASI SIMILITUDO

Ecce quasi similitudo.

Voici, presque semblable.

235Daniel X, 16.

Nathan

EGO DEVS TVVS VNXI TE

Ego Deus tuus unxi te.

Moi, ton Dieu, je t’ai oint.

236II Samuel XII, 7

Salomon

FILIV[M] DEI SE NOMINAT

Filiu(m) Dei se nominat.

Il se nomme fils de Dieu.

237Livre de la Sagesse II, 13.

Samuel

SERVITE DOMINO

Servite Domino.

Servez le Seigneur.

238Psaume II, 11.

Gédéon

VIDI ANGELVM DOMINI

Vidi Angelum Domini.

Je vis l’ange du Seigneur.

239Juges VI, 22.

Élie ?

HEC DICIT DOMINUS

Hec dicit Dominus.

Voilà dit le Seigneur.

240II Rois VII, 1.

Le mur ouest du carré du transept

241Les deux prophètes semblent portés par un mouvement ascendant, leurs vêtements flottants au vent.

Isaïe

SPS.DNI.SVP

ME.PT.QVOD.

S(piritus)D(omi)ni su(per) me propter quod.

L’esprit de Dieu (est) sur moi, prophète.

242Isaïe LXI, 1.

Malachie

ECCE.EGO. MITTA

ANGLM.MEVM 7 PR

Ecce ego mitta(m) ang(e)lum meum et pr(aeparabit).

Voici que je vous enverrai mon ange et il préparera…

243Malachie III, 1 (a).

MONREALE - Chapiteau du cloître

244Ce cloître attenant au dôme a été édifié comme le dôme au temps de Guillaume II. Dans la galerie ouest, deux chapiteaux jumelés montrent des prophètes : Jérémie, Daniel et Isaïe paraissant jaillir de feuillages. Ces chapiteaux sont en assez mauvais état. Le relevé a été fait sur place et repris d’après des photos personnelles. Jérémie et Daniel sont sur deux faces côte à côte des chapiteaux. Isaïe lui, se trouve sur la face latérale d’un de ces chapiteaux ; tous sont nimbés. Le relevé a été fait sur place (mai 1977).

245Gay, Les prophètes du xie au xiiie siècles, p. 357-367, clichés fig. 7 et 8.

246Les noms des prophètes sont inscrits de part et d’autre de leur tête, en capitale de grand module. Il semble qu’il y ait deux abréviations par contraction, INQD pour inquid, et CCIPIET pour concipiet.

Jérémie

247Légèrement tourné vers Daniel, il tend se son bras gauche un rouleau déployé presque verticalement, la partie enroulée étant dans sa main. Son bras droit semble indiquer le rouleau. Le nom du prophète est inscrit de part et d’autre de sa tête.

GE REMIAS

ECCE

IN

QVD

DEVS

NO

STER

Jeremias. Ecce, inqu(i)d Deus noster.

Jérémie. Voici, dit-il, notre Dieu.

248Baruch III, 36*.

Daniel

249Daniel se présente de face, tenant le phylactère de la main gauche et levant son avant-bras droit. L’usure de la pierre est telle qu’il n’est pas possible de déchiffrer autre chose que le nom inscrit de part et d’autre de sa tête, sa main droite s’intercalant entre le D et l’A.

D A NIEL.

Daniel.

Daniel.

Isaïe

250Isaïe surgit, comme les deux autres prophètes, au milieu d’un décor végétal. Son corps est tourné vers sa gauche, son bras semblant désigner son nom ; son bras droit, le long du corps, laisse flotter son phylactère.

Y SA IAS

ECCE

VIR

GO C[ON]

CI PI

ETET

PARIET

Ecce virgo c(on)cipiet et pariet.

Isaïe. Voici que la jeune fille conçoit et met au monde.

251Isaïe VII, 14*.

252Sur les phylactères de Jérémie et Isaïe se lisent des textes fréquents dans nos inscriptions. Le verset de Baruch présenté par Jérémie est la copie exacte de celui de Crémone, intégrant les mots qui transforment en dialogue le Sermon. On peut imaginer que le texte de Daniel était Cum venerit… 

PALERME, Chapelle Palatine - Mosaïques

253La chapelle du palais des Normands a été fondée en 1132 par Roger II et consacrée en 1140. Toutes les parties hautes ou presque sont recouvertes de mosaïques de type byzantin, sur fond doré.

254La coupole de la croisée du transept concerne particulièrement notre sujet. Le Christ bénissant occupe le centre de la coupole, entouré d’une inscription tirée du livre d’Isaïe. Tout autour de la coupole des anges et des archanges entourent le Christ. Les quatre évangélistes, en buste, occupent des niches. Autour de ces niches courent deux textes, l’un en grec et l’autre en latin, textes correspondant au début de chaque Évangile. Quatre renfoncements peu profonds abritent David à l’est, Jean-Baptiste au sud, Salomon à l’ouest et Zacharie au nord. Entre ces grandes figures sont intercalés huit prophètes en buste : Isaïe près de David, puis Ézéchiel, Jérémie, Jonas, Daniel, Moïse, Élie et Élisée ; leurs noms comme leurs textes sont inscrits en grec

255L’arc menant au sanctuaire comporte une Annonciation : de part et d’autre se tiennent l’archange Gabriel à gauche et Marie à droite. La colombe de l’Esprit saint figurant au sommet de l’arc. À l’intérieur de cet arc, présenté de la même façon, se trouve la Présentation au Temple. Les murs latéraux du chœur présentent de scènes de la vie du Christ. Enfin, dans la conque de l’abside, le Christ bénissant tient le Livre ouvert.

256Un plus petit groupe de prophète se trouve sur l’arc menant au carré du transept. Joël, et Isaïe, représentés en pieds portent un phylactère, alors que Michée et Nahum, représentés dans des médaillons ne présentent pas de texte.

257Presque toutes les inscriptions qui nous intéressent ici sont rédigées en grec. Le manque de photos, et surtout de photos lisibles, nous oblige à recourir au relevé réalisé par Otto Demus.

258Demus, Mosaics of Norman Sicily, 1950, p. 63-65.

259Toesca, Les mosaïques de la chapelle palatine de Palerme, 1955.

Isaïe

Isaïe I, 16 : Lavamini, mundi, estote, auferte malum cogitationum vestrarum ab oculis meis, quiescit agere perverse…

TOB « Lavez-vous, purifiez-vous. Otez de ma vue vos actions mauvaises, cessez de faire le mal. »

260Ce texte, comme nous l’avons dit, entoure le Pantocrator. Il s’agit d’Isaïe I, 16. Le verset est repris par Cyprien et Isidore de Séville.

Les quatre prophètes en pied

David

Psaume LXXII, 6 : Descendet sicut pluvia in vellus et sicvt stillicidia stillantia super terram.

261Ce verset des Psaumes est cité parfois dans les textes de la controverse entre Juifs et Chrétiens.

Jean-Baptiste

Jean I, 21 : Et interrogaverunt eum : Quid ergo Elias es tu ? Et dicit : Propheta es tu ? Et respondit non.

Salomon

Psaume XLI, 9 : In die mandavit Dominus misericordiam suam et nocte apud me oratio Deo vitae meae. 

Zacharie

Zacharie IX, 9 : Ecce rex tuus veniet tibi ivstus et salvator ; ipse pauper, et ascendens super asinam et super pullum filium asinae*.

Les médaillons

Isaïe

Isaïe VII, 14 : Ecce virgo concipiet et pariet et vocabitur nomen ejus Emmanuel*.

Ézéchiel

Baruch III, 36 : Hic est Deus noster, et non aestimabitur alius adversus eum…

Jérémie

Ézéchiel XLIV, 2 : Porta haec clausa erit non aperietur, et vir non transibit per eam, quoniam Dominus Deus Israel ingressus est per eam… *.

Jonas

Jonas, II, 3 Et dixit : Clamavi de tribulatione mea ad Dominum et exaudiviit me, de ventre inferi clamavi, et exaudiet vocem meam.

Daniel

Daniel, II, 45 : Secundum quod vidisti, quoniam de monte praecisus est lapis sine manibus, et comminuit testam, et ferrum et aes et argentum et aurum.

262Ce verset est cité au cours des fêtes de la Vierge et pour la Nativité.

Moïse

Exode III, 2 : Apparuitque ei Dominus in flamma ignis de medio rubi ; et videbat quod rubus arderet et non combureretur.

263Ce verset est repris pour les fêtes de la Vierge.

Élie

II Rois III, 17 : Dixit qui ad eum Eliseu : Vivit Dominus.

Élisée

II Rois II, 21 ... et egressus ad fontem aquarum misit in illem sal ; et ait : Haec dicit Dominus : Sanavi aquas has, et non erit ultra in eis mors neque sterilitas.

Prophètes sur l’arc menant au carré du transept

Isaïe

Ecce virgo concipiet et pariet et vocabitur nomen ejus Emmanuel*.

Joël

Joël II, 29 … sed et super vos et ancillas in diebus illis effundam spiritum meum.

264Les citations de Salomon, Daniel, Moïse, Élie et Joël ne se retrouvent pas dans d’autres inscriptions, Les textes attribués Ézéchiel et Jonas sont eux souvent repris comme bien sûr celui d’Isaïe.

PALERME, Sainte-Marie de l’Amiral ou église de la Martorana – Mosaïques

265L’église a été commanditée par l’amiral grec orthodoxe, ministre de Roger II, Georges d’Antioche D’après une inscription en grec et en arabe, on suppose que la construction s’est faite entre 1143 et 1151, date de la mort de Georges d’Antioche. Elle a, par la suite, reçu des ajouts. L’intérieur de l’église était entièrement recouvert de mosaïques dont beaucoup ont disparu. La partie la plus importante est la coupole. Au centre se trouve le Pantocrator bénissant de la main droite et tenant le livre fermé dans la main gauche. Dans le cercle autour sont représentés quatre archanges, Michel, Gabriel, Raphaël et Uriel en position d’adoration. Huit prophètes en pied occupent les angles peu marqués de l’octogone du tambour. En partant de l’angle est, nous voyons Jérémie, Isaïe, David, Moïse, Zacharie, Daniel, Élie et Élisée. Là encore les inscriptions étant en grec, nous utilisons le relevé d’Otto Demus.

266Demus, Mosaics of Norman Sicily, 1950, p. 82-88.

267Kitzinger, The mosaics of St. Mary of the Admiral in Palermo, s.d.

Baruch

Baruch, III, 36 : Hic est Deus noster, et non aestimabitur alius adversus eum…*.

Isaïe

Isaïe VII, 14 : Ecce virgo concipiet et pariet et vocabitur nomen ejus Emmanuel*.

David

Psaume LXXII, 6 Descendet sicut pluvia in vellus et sicvt stillicidia stillantia super terram.

268Ce verset des Psaumes est cité parfois dans les textes de la controverse entre Juifs et Chrétiens.

Moïse

Deutéronome XVIII, 15 : Prophetam de gente tua et de fratribus tuis sicut me suscitabit tibi Dominus Deus tuus*.

Zacharie

Zacharie IX, 9 : Ecce rex tuus veniet tibi ivstus et salvator ; ipse pauper, et ascendens super asinam et super pullum filium asinae*.

Daniel

Daniel VII, 9 : Adspiciebam donec throni positi sunt, et antiquus dierum sedit.

Élie

I Rois XI, 10 ... et praeceperat de verbo hoc ne sequeretur deos alienos.

269Élisée

II ROIS II, 21 ... et egressus ad fontem aquarum misit in illem sal ; et ait : Haec dicit Dominus : Sanavi aquas has, et non erit ultra in eis mors neque sterilitas.

270Une grande partie des citations font partie des plus fréquentes. Seul le texte attribué à Élie est une citation unique, les textes de Daniel et Élisée figurant chacun sur une autre inscription.

PARME, baptistère - Peintures de la coupole

271Ces peintures sont généralement datées des environs de 1250 ; A.C. Quintavalle précise que l’on peut situer leur réalisation entre 1260 et 127029. Cette coupole est compartimentée par des nervures qui se rejoignent au centre, délimitant seize compartiments sur chaque registre. La première zone circulaire historiée est occupée par les douze apôtres et les symboles des quatre Évangélistes ; en dessous se tiennent des prophètes et enfin, à la base de la coupole, est représentée la vie de Jean-Baptiste, depuis l’annonce à Zacharie et Élisabeth jusqu’au festin d’Hérode.

272Le groupe des prophètes est réparti autour du Christ, Marie étant à sa droite et Jean-Baptiste à sa gauche. Après le Baptiste sont représentés Isaïe, Jérémie, David, Salomon, Ézéchiel, Osée, Daniel, Amos, Abdias, Moïse, Balaam, Habacuc et enfin, à droite de la Vierge, Jean l’Évangéliste. Tous portent des phylactères, tous ceux décrits ici les portent de la main gauche, mais beaucoup sont désormais illisibles. Les noms de certains d’entre eux sont précisés, de part et d’autre de leur tête.

273Toesca, Il Battistero di Parma, 1960.

274Quintavalle, Il battistero di Parma, 1988.

275Les textes des prophètes se répartissent sur plusieurs lignes, chaque ligne étant délimitée par deux traits fins. Il reste des lignes vierges sur plusieurs phylactères. Les textes sont composés de capitales de grand module, avec assez peu d’abréviations : P barré, PAE pour preparate, O avec tilde pour concipiet, et, classiquement, sanctus contracté en SCS par exemple. Les caractères sont soignés.

Jean-Baptiste

276Il n’est pas revêtu de sa peau de bête habituelle mais d’une tunique et d’un manteau qui ne couvre pas son bras droit. Celui-ci est levé dans le geste de quelqu’un qui prononce un discours, attitude qui correspond au texte inscrit sur le phylactère tenu de la main gauche.

VOX

CLAMA

TIS IN DE

STO PAE

Vox clama(n)tis in des(er)to p(ar)a(t)e.

Une voix criant dans le désert : préparez…

277Isaïe XL, 3. Ce verset qui figure aussi dans Matthieu III, 3, Luc III, 4 et Marc I, 3 et Jean I, 23, et il est fréquemment cité dans la liturgie du temps de l’Avent.

Isaïe

278Il n’est pas représenté en pied comme la majorité des prophètes, mais en buste dans un médaillon inséré dans un espace presque carré, sous un oculus. Son bras droit est tendu vers l’angle du carré, dans un geste de démonstration, hors du médaillon, alors qu’il lève l’avant-bras gauche dont il tient un phylactère qui se déroule verticalement. Le phylactère aussi est partiellement hors du médaillon.

HEC

E VIRG

GO CO

CIPIE

T

Hec e(st)irgo co(n)cipiet.

Voici la jeune femme, (elle) conçoit…

279Isaïe VII, 14*.

Jérémie

280Le prophète, représenté en pied, tend son bras droit comme Isaïe. Sa main gauche est apparente sur la partie supérieure enroulée du phylactère. Le texte de Jérémie est très peu lisible.

GERE MIAS

Geremias.

Jérémie.

David

281Nimbé et auréolé, David tient un sceptre de la main droite, son avant-bras étant levé, tandis qu’il porte un rouleau vertical de sa main droite dont on ne voit que les doigts sur la partie enroulée. La tunique et le manteau qui le revêtent sont richement brodés.

DA VID

ADOR

ABVT

EVM

David. Adorabu(n)t eum.

David. Adressons-lui nos prières.

282Psaume XLV, 12.

Salomon

283Le roi tient son phylactère de la même manière que David, mais son bras droit qui tient le sceptre retombe le long de son corps. Il est également revêtu de riches vêtements.

SALA MON

ILLVM TA

RDES CO

NVERTI

N DOMINV

ET N E DI

RAS

Salomon. Illum tardes converti (i)n Dominum et n(on).

Salomon. Tourne-toi vers le Seigneur sans tarder et ne…

284Ecclésiastique V, 8.

Ézéchiel

285Il est représenté à mi-corps, dans un espace carré sous une fenêtre rectangulaire. Il lève la main droite dans un geste d’affirmation de son autorité. Le phylactère est peu lisible, mais on distinque quelques lettres qui permettent de savoir de quel texte habituel il s’agit.

P TA

H CL

AVSA

P(or)ta H(aec) clausa.

Cette porte close.

286Ézéchiel XLIV, 1*.

Daniel

287Il porte une tunique courte et un vaste manteau attaché devant par une fibule, ainsi que des sortes de bottes lacées. Son avant-bras droit est levé.

DANI EL

COM V

NER

IT SC

S SC

RVM

Daniel. Cum venerit S(an)c(tu)s s(an)c(to)rum.

Daniel. Quand viendra le Saint des saints...

288Il s’agit toujours de la même interprétation du verset de Daniel (IX, 24) souvent rencontrée*.

Amos

DNS D

E SION

RVGIE

T ET DE

GERVSA

LEM

D(omi)n(u)s de Sion rugiet et de Jerusalem.

Amos. De Sion, le Seigneur rugit et, de Jérusalem…

289Amos I, 2.

Moïse

290Le patriarche porte lui aussi son phylactère de la main gauche et son bras droit est ramené devant la poitrine. Il est vêtu d’une tunique et d’un manteau découvrant l’épaule gauche et porte des sandales.

MOYSE

PFETA

ESCIT

TAVIT·D

E FRAT

RIB SV

Moïses p(ro)pheta. (Su)scitavit de fratrib(us) su(is).

Le prophète Moïse. Il fera lever parmi vous.

291Deutéronome XVIII, 15*.

Balaam

292Il est nimbé et porte une sorte de turban. Son bras droit est ramené sur sa poitrine et seul le petit doigt est déplié. De la main gauche, il tient le haut d’un rouleau qui se déploie à la verticale.

BALA AM

ORIET

VR STE

LLA EX

IACOB

Balaam. Orietur stella ex Jacob.

Balaam. Une étoile sortira de Jacob.

293Nombres XXIV, 17*.

294Les textes figurant sur les phylactères font partie des textes rencontrés le plus souvent dans le cadre de cette étude, sauf ceux attribués à David et Salomon qui sont des citations uniques.

Parme, baptistère – Sculptures du portail

295La construction du baptistère fut commencée en 1196 et après une interruption elle fut reprise et terminée en 1260 L’archivolte comporte douze vieillards assis. Deux sont situés de chaque côté de la porte à la naissance de l’archivolte. À partir de chacun d’eux grandit un arbre, sur les branches duquel six personnages portent un médaillon orné d’un buste. Une inscription peinte en bas de la lunette explique la signification de ces sculptures. Ce texte, détérioré et repeint, est invisible du sol. Les prophètes portent les médaillons représentant les apôtres, thèmes fréquents dans l’iconographie médiévale. Nous utilisons ici les relevés d’Arthur Kingskey Porter.

296Kingskey Porter, Lombard Architecture, 1916, t. III, p. 141 et 142.

Prophètes et apôtres

YSAYAS P

NIVS PA

HIEL ANDREAS

DANIEL IACOB

MICHEAS PHILIPP

--- IOHS

---- BARTHOL

---- ----

AMOS ----

SAMVEL ----

DAVIT ----

Isaias, (Sopho)nius, (Ezec)hiel, Daniel, Micheas, ……… Amos

Samuel, Davi(d) Pe(tru)s, Pa(ulus), Andreas, Jacob(us), Philipp(us), Barthol(omeus)…

Isaïe, Sophonie, Ézéchiel, Daniel, Michée…Amos, Samuel, David, Pierre, Paul, André, Jacques, Philippe, Jean, Bartholomée, ….

Moïse

297Le jambage de gauche de la porte nord représente les, douze fils de Jacob avec Moise à leur tête :

MOISES PROPHETA

Moises propheta.

Le prophète Moïse.

L’Arbre de Jessé : Prophétie d’Isaïe

298Le jambage de droite comporte un arbre de Jessé établi selon la généalogie donnée par Saint Matthieu.

IESSE

EX HAC STIRPE PHA PROFESSIT VIRGO MARIA

Jesse. Ex hac stirpe p(rop)h(et)a professit virgo Maria.

Jessé. À partir de cette souche un prophète reconnaitra la Vierge Marie.

299Cette inscription est inspirée du verset d’Isaïe XI, 1*.

Arbre de Jessé : Généalogie du Christ

DAVIT

SALOMON

ABDIAS

ROBOA

A SA

IOSAPHAT

IORAS

OZIAS

IOTHA

ACHAZ

MANASES

EZECHIAS

Davi(d), Salomon, Abdias, Roboa(m), Asa, Josaphat, Joras, Ozias, Iotha(m), Achaz, Manases, Ezéchias.

David, Salomon, Abia, Roboam, Asa, Josaphat, Joram, Ozias, Joathan, Achaz, Manassé, Ézéchias.

300On note l’inversion faite dans l’inscription entre Manassé et Ézéchias. Par rapport à la généalogie donnée dans Matthieu I, 7- 9.

Pérouse, Galerie Nationale d’Ombrie - Devant d’autel de San Felice di Giano

301Ce devant d’autel exposé dans la Galerie nationale d’Ombrie est attribué au Maitre de San Felice di Giano et aurait été réalisée vers 1250.

302Ce panneau de bois est consacré en grande partie au Jugement dernier ; il se compose de trois registres, interrompus par deux figures au centre, une mandorle dans la partie supérieure où figure le Christ avec DS inscrit à sa droite et XC à sa gauche. En dessous, l’Agneau est entouré des symboles des Évangélistes. Le registre supérieur est occupé par dix personnages : de gauche à droite André, Simon, Paul, Marie, l’archange Michel, puis Gabriel, Jean-Baptiste, Pierre, Jacques et Philippe. Les deux archanges font office d’anges thuriféraires, alors que la Vierge et Jean-Baptiste sont en tête du cortège des saints. Sur le registre central se tiennent les prophètes, Isaïe, Jérémie, Habacuc, Daniel et David, puis Salomon, Nahum, Ézéchiel, Aggée, et Zacharie. Le registre du bas est consacré à l’évocation du martyr de Felix, évêque de l’ancien Vicus Martis, martyrisé en 299 sous l’empereur Maxence. Les saints et prophètes sont tous identifiés par des inscriptions sur la bande rouge qui sépare les registres. Les prophètes et Jean-Baptiste portent des phylactères où figurent des inscriptions. Tous portent de longues tuniques et des manteaux de couleurs différentes, très vives. David et Salomon sont les seuls qui ont des vêtements identiques, tuniques bleu foncé et des manteaux rouges. Derrière les personnages des deux registres supérieurs, des bâtiments évoquent une ville, la Jérusalem céleste ?

303Le relevé des inscriptions a été fait d’après les clichés pris sur place (Juin 2015).

304Tous les phylactères sont bordés d’un trait de couleur. Les textes des phylactères écrits alternativement en noir et en rouge ne sont pas tous facilement lisibles, même sur place. Ils sont inscrits en minuscules, avec beaucoup d’abréviations, que ce soit par suspension, contractions ou à l’aide de caractères spéciaux. On trouve des tildes pour abréger concipiet, cunctis, dierum, noster, par exemple. Certains textes comportent plusieurs abréviations de toutes sortes comme par exemple celui du phylactère de Jérémie : DS remplace classiquement Deus et N R noster, alors qu’un n avec tilde a été placé au-dessus de la ligne pour le non oublié, extimabitur et alius sont abrégés aussi par les signes habituels. Les abréviations par suspension sont nombreuses.

305Les noms des saints et des prophètes sont inscrits en grandes majuscules avec de nombreuses onciales.

306http://www.medioevoinumbria.it/arte/pittura/la-dossale-di-san-felice/ consulté le 16/06/2015

Isaïe

307Il est légèrement tourné vers le centre du panneau, c’est-à-dire vers la mandorle, et tient son phylactère de la main droite par la partie inférieure enroulée ; la représentation du phylactère se tenant verticalement est peu réaliste. De son index démesuré, le prophète désigne son texte.

∙ YSAYAS·∙

Ecce vigo concipiet et pariet filium

Ysayas. Ecce vi(r)go concipiet et pariet filium.

Isaïe. Voici que la jeune femme concevra et mettra au monde un fils.

308Isaïe VII, 14*.

Jérémie

309Jérémie est, lui, tourné vers Isaïe ; il tient sa banderole à deux mains, la main droite soutenant la partie inférieure.

· EREMI ·

Hic e ds ds nr. Et n extimabi ali ad illum.

Hieremias. Hic e(st) D(ominu)s D(eu)s n(oste)r et n(on) extimabi(tur) ali(us) ad illum).

Jérémie. Voici notre Seigneur Dieu et aucun autre ne sera considéré.

310Baruch III, 36*.

Habacuc

311Le prophète est très légèrement tourné vers le centre du panneau ; il lève son bras droit presque à la verticale et tient le phylactère vertical lui aussi de sa main gauche.

· ABACUCH ·

Splendor ei ut lux erit et cornua i maibus ej.

Abacuc. Splendo(r) ei(us) ut lux erit i(n) ma(n)ibu(s) ej(us).

Habacuc. Son éclat sera comme la lumière dans ses mains.

312Habacuc III, 4.

Daniel

313Daniel semble regarder au loin, la tête à peine tournée vers sa droite. Sa main droite, index levé, attire l’attention sur son message.

· DANIEL ·

Cum uenerit ille scs scm cessabt uctio ua

Daniel. Cum venerit ille s(an)c(tu)s s(an)c(toru)m cessab(i)t u(n)ctio v(estr)a.

Daniel. Quand il viendra, le Saint des saints, votre onction cessera.

314Daniel IX, 24*.

David

315Ses yeux semblent dirigés directement sur le Christ.

∙ DAV ∙

Speciosus forma p filiis hominum.

Speciosus forma prae filiis hominum.

Belle apparence pour le fils de l’homme.

316La transcription de filiis n’est pas certaine. Il semble que ce soit un i et un j qui se suivent.

317Psaume XLV, 3.

Salomon

318D’un large geste de la main droite il désigne la mandorle. Son corps est tourné vers sa droite mais, son visage est tourné vers la gauche, vers les prophètes suivants. Il tient son phymactère vertical par le bas, de sa main gauche.

∙ SALOMON ·

Longitudo dieru i dextera eius sinistra

Salomon. Longitudo dieru(m) i(n) dextera ejus sinistra.

Salomon. Longueur des jours dans sa droite ; dans sa gauche…

319Proverbes III, 16.

Nahum

320Le prophète semble courir vers le centre du panneau, alors que son visage est presque de face. Son phylactère dont la partie inférieure est tenue de la main gauche repose sur le bras droit recouvert par le manteau.

· NAV ·

Ecce sup montes pedes euagelizantis et

Na(h)um. Ecce sup(er) montes pedes eva(n)gelizantis et

Nahum. Voici sur la montagne les pas du messager et

321Nahum I, 15.

Ézéchiel

322Il est représenté de face, l’avant-bras gauche levé, sa main droite tenant la partie inférieure roulée du phylactère.

·EZEChIEL·

-- me ad porta q respic ad oriete et ert claus

Ezechiel. -- me ad porta q(uae) respic(iebat) ad oriente(m) et er(a)t clausa.

Ézéchiel. (L’homme) me (conduisit) à la porte qui regardait vers l’orient et elle était fermée.

323Ézéchiel XLIV, 1*.

Aggée

324Aggée tient son phylactère de la main gauche. Son bras droit est enveloppé par son manteau ; seule la main est découverte et l’index, très grand, désigne le texte.

∙ AGEVS ·

Veniet desideratus cuctis gentibus.

AG(G)EVS. Veniet desideratus cu(n)ctis gentibus.

Aggée. Que viennent les richesses de toutes les nations.

325Aggée II, 8*.

Zacharie

326Il se présente comme Aggée.

∙ ZAChARIAS ·

Ecce vir ories nomen ·s · eius

Zacharie. Ecce vir orie(n)s ejus.

327On ne trouve pas de sens au s entre les deux points qui sont légèrement en dessous de la ligne d’écriture.

328Zacharie VI, 12.

329À l’exception du texte des Proverbes présenté par Salomon, tous les autres textes se retrouvent dans d’autres ensembles prophétiques, fréquemment pour la plupart.

Plaisance, le dôme - Sculptures diverses

330La construction de l’église a débuté en 1122 et, très vite, la décoration a été entreprise par les élèves de Guglielmo. Plus tard, Niccolo a continué le travail. À l’origine, une série de statues dominait les grandes arcades ; du côté nord se trouvaient des statues de saints et du côté sud des prophètes portant des phylactères. Il ne reste qu’une de ces statues, celle de David. La décoration de la fenêtre centrale de l’abside nous intéresse aussi dans le cadre de cette étude : quatre reliefs représentent la Vierge, Gabriel ainsi que deux prophètes.

331Kingsley Porter, Lombard Architecture, 1916, t. III.

Statue des grandes arcades30

332L’écriture, répartie sur 6 lignes est relativement régulière. Le texte est écrit en grandes capitales, avec un certain nombre d’onciales D, V, T, E. Il y a deux abréviations par suspension, PONA pour ponam et SUPE pour super.

David

333Cette statue est place dans un renfoncement de la paroi au-dessus des grandes arcades. Le roi porte un long vêtement orné de broderies et une couronne. Il tient son phylactère de sa main gauche par la partie enroulée. Celui-ci se déroule jusqu’au sol. L’index de sa main droite désigne le texte.

DEF

RVCT

V VEN

TRIS

TVI PO

NA SV

PE

De fructu ventris tui pona(m) supe[r]

Que je pose le fruit de ton ventre sur…

334Psaume CXXXII, 11. Ce verset figure souvent parmi ceux qui sont utilisés dans la controverse avec les Juifs.

Fenêtre de l’abside31

335Les sculptures se situent de part et d’autre de la fenêtre. En haut Gabriel et Marie composent une scène d’Annonciation, confirmée par les inscriptions qu’ils présentent, tandis que sur la partie basse de la fenêtre Balaam et Isaïe montrent aussi des textes se rapportant à cet événement. L’Agneau est figuré au-dessus de Gabriel et au-dessus de Marie. Le relevé a été fait sur place.

Gabriel

AVE

MARIA

GRACIA

PLENA

DNS

TECV

M

Ave Maria gratia plena D(omi)n(u)s tecum.

Je te salue Marie, pleine de grâce.

336Luc I, 28.

Marie

ECCE ANCIL

LA DNI

Ecce ancilla D(omi)ni.

Voici la servante du Seigneur.

337Jean I, 38.

Balaam

ORIE

TVR

STEL

LA EX

IACOB

Orietur stella ex Jacob.

Une étoile sortira de Jacob.

338Nombres XXIV, 17*.

Isaïe

ECCE

VIRGO

CONCI

PIET

ET PAR

IET FI

LIVM

Ecce virgo concipiet et pariet filium.

Voici que la jeune femme conçoit et met au monde un fils.

339Isaïe VII, 14*. 

340Les citations bibliques relevées ici sont des textes classiques en ce qui concerne le domaine de notre recherche, les plus souvent utilisés dans un cadre marial.

Plaisance, Musée Civique – Statues provenant du dôme

341Ces statues représentant les prophètes David et Ézéchiel proviendraient du dôme, mais, selon A.K. Porter, n’appartiendraient pas à la série qui ornait les grandes arcades. Selon René Jullian, elles pourraient provenir du cloître ou d’un portail de l’église32.

342Kingsley Porter, Lombard Architecture, t. III, p. 251-252.

343Jullian, L’éveil de la sculpture italienne, 1945-1949, pl. LXXV, n° 6 et 7.

344Les inscriptions sont peu lisibles sur les photographies dont nous disposons, mais on peut constater qu’il s’agit d’une écriture de grand module, très régulière.

David

IN SOLE

POSVUIT

TABERNA

CVLVS V

VET IPSE

TANQV A

SPONSV

PROCEDENS

DE THALA

MO SVO

In sole posuit tabernaculus (s)uu(m) et ipse tanqua(m) sponsus procedens de thalamo suo.

Il a posé sa tente au soleil et il est comme un fiancé sortant de la chambre.

345Psaume XIX, 6. Ce verset fait partie de la liturgie en particulier pour la Nativité. Il est fréquemment cité dans le cadre de la controverse avec les Juifs.

Ézéchiel

VIDI POR

TAM IN DO

MO DOMINI

CLAVSAM

ET VIR NO

TRANSI

ET PER EAM

QMD SOLVS

DS INGRE

DITVR ET

EGREDITVR

Vidi portam in domo Domini clausam et vir non transi(bit) per eam q(uo)m(o)d(o solus deus ingredietur et egredietur.

Je vis la porte dans la maison du Seigneur ; elle était fermée et l’homme ne passe pas par elle, car seul Dieu pénètrera et sortira (par cette porte).

346Le texte du phylactère est éloigné du verset biblique Ézéchiel XLIV, 1-2, comme d’autres textes répertoriés*. La deuxième citation biblique se retrouve sur la broderie de Constance seulement, tandis que la première partie de l’inscription présentée par Ézéchiel est fréquente.

ROME, Saint-Clément- Mosaïque de l’abside

347Cet édifice comporte deux églises superposées. Les restes de l’église paléochrétienne détruite par les Normands demeurent et servent de base à la basilique édifiée sous le pape Pascal II (1099-1118). C’est cette dernière église qui nous intéresse ici. L’abside est décorée d’une remarquable mosaïque dont le centre est occupé par une Crucifixion. Douze colombes sont représentées sur les bras de la croix. Marie et Jean se tiennent de part et d’autre du pied de la croix d’où jaillit une vigne exubérante qui recouvre de ses rinceaux la totalité de la conque et transforme la croix en Arbre de Vie. À la base du cul de four, une frise représente l’Agneau mystique au centre et douze agneaux, frise qui se termine sur l’arc triomphal par une évocation de Bethléem et de Jérusalem. Dans les écoinçons de ce même arc, Isaïe est représenté à droite et Jérémie à gauche lorsque l’on est face à l’abside.

348Matthiae, Mosaici medioevali delle chiese di Roma, 1972.

349Le texte est écrit en grandes capitales, la première ligne de plus grand module que la seconde sur le phylactère d’Isaïe. On note un Q en navette ; il n’y a pas d’onciales ni de signes de ponctuation. On note les abréviations par contraction couramment utilisées : DS pour Dominus, NR pour noster SVP pour super. Il y a aussi quelques abréviations par suspension : ESTIMABIT pour aestimabitur auquel il manque la diphtongue, ABSQ pour absque et N pour non. Le I de estimabitur est placé au-dessus de la ligne. Le N de non et le E d’est sont conjoints comme el N et le R de noster.

Isaïe

350Son nom est inscrit à droite de sa tête, en caractères épais.

ISAIAS

VIDI DOMINVM

SEDENTEM SVP SOLIVM

Isaias. Vidi Dominum sedentem sup(er) solium.

Isaïe. Je vis le Seigneur assis sur un trône.

351Isaïe VI, 1.

Jérémie

IEREMI AS

HIC EST DS NR ET N ESTI

MABIT ALIVS ABSQ ILLO

Jeremias. Hic est D(eu)s noster et n(on) estimabit(ur) alius absq(ue)illo.

Jérémie. C’est lui notre Dieu et nous n’en aimerons pas un autre que lui.

352Baruch III, 36-37*.

353Une seule autre mention d’Isaïe VI, 1 a été relevée, mais en revanche, le texte de Baruch présenté par Jérémie fait partie des citations fréquemment reprises.

Rome, Sainte-Marie au Transtevere - Mosaïque de l’abside

354L’église a été reconstruite sous le pape Innocent II (1130-1143) à l’emplacement d’une église érigée sous le pape Jules Ier ; il s’agissait de la première église romaine consacrée à Marie. L’arc triomphal et l’abside ont été alors recouverts de mosaïques. Au centre de l’abside, la Vierge couronnée et le Christ sont assis sur le même trône, devant un rideau. La Vierge tient un rouleau et le Christ présente un livre dans sa main gauche33. À la droite du Christ sont représentés saint Pierre, le pape Corneille et le Pape Jules ainsi que le martyr Calepodio, tandis que près de la Vierge figurent trois autres papes, Calixte, Laurent et Innocent II qui porte une maquette de l’église. Au sommet de l’arc triomphal, un médaillon porte une croix avec l’Alpha et l’Oméga. Les représentations anthropomorphiques des Évangélistes encadrent le médaillon tandis que les prophètes Isaïe et Jérémie occupent les écoinçons de l’arc, Jérémie à droite et Isaïe à gauche lorsque l’on est face au chœur). À la base du cul de four, une frise représente l’Agneau mystique au centre et douze agneaux, frise qui se termine sur l’arc triomphal par une évocation de Bethléem et de Jérusalem. Dans les écoinçons de ce même arc, Isaïe est représenté à droite et Jérémie à gauche lorsque l’on est face à l’abside.

355Matthiae, Mosaici medioevali delle chiese di Roma, 1972.

356Les deux phylactères bordés d’un trait blanc comportent deux lignes de texte en grandes majuscules carrées. On remarque des abréviations par contraction : PPHA pour propheta ou NRIS pour nostris en particulier.

Isaïe

357C’est un personnage assez massif, dont le vêtement brodé en bas et à l’encolure dépasse de son manteau dont le bas semble agité par le mouvement du personnage. Il porte un phylactère presque horizontal, la partie enroulée étant dans la main droite du prophète, tandis que sa main gauche retient la partie haute du phylactère en même temps qu’un pan de son manteau. L’index de la main droite désigne le texte. Le nom d’Isaïe est inscrit dans un cartouche au-dessous.

ECCE VIRGO CONCI

PIET ET PARIET FILIVM

ISAIAS PPHA

Ecce virgo concipiet et pariet filium Isaias p(ro)ph(et)a.

Voici que la jeune femme conçoit et met au monde un fils.

358Isaïe VII, 14*.

Jérémie

359Il se présente exactement comme Isaïe, avec les mêmes vêtements, la même attitude.

XPC DNS CAPTVS E

IN PECCATIS NRIS

HIEREMIAS PPHA

Christus D(omi)n(u)s captus e(st) in peccatis n(ost)ris Jeremias p(ro)ph(et)a.

Le Christ Seigneur a été pris pour nos péchés.

360Lamentations IV, 20.

361Les deux textes face à face présentent simultanément la naissance du Christ et sa mort. Le verset d’Isaïe est le plus fréquent alors que celui de Jérémie n’est mentionné qu’une autre fois, sur la broderie de Constance.

Rome, Pinacothèque du Vatican - Peintures murales de la crypte de San Nicola in Carcere

362L’église San Nicolà, située près du théâtre de Marcellus, remonte sans doute au xie siècle et a été réaménagée par Della Porta. La crypte était ornée de peintures qui ont été détachées en 1955. Quelques-unes ont été perdues mais on les connaît par des dessins. G.B. Crescimbeni (1663-1728) rapporte que le centre de la voûte était occupé par une représentation du baptême du Christ. Quatre prophètes, Moïse, Jérémie, Aggée et Amos, figuraient également sur la voûte. Nous nous reportons donc au relevé, tel qu’il a été publié par H. Toubert ; d’après elle, ces peintures pourraient être datées des environs de 112034.

363Romano, La pittura medievale a Roma, 2006, cliché p. 275.

364Toubert, « Renouveau paléochrétien à Rome », 1971, p. 113 à 154.

365Iacobini, « Gli affreschi della cripta di San Nicolà in Carcere », 1989, p. 197 à 204 et pl. 36 à 40.

366Le texte des phylactères est inscrit en capitales de grand module, les lettres étant très écartées les unes des autres. On remarque deux fois la contraction de Dominus en DNS et la contraction PPHA pour propheta.

Moïse

VOBIS SVSCI DE FRATRIB

Vobis susc(itabit) de fratrib(us).

Il fera lever un prophète parmi vous.

367Deutéronome XVIII, 15*.

Jérémie

QVASI AGNVS MANSVETVS QVI PORTATVR

Quasi agnus mansuetus qui portatur.

Comme un agneau apprivoisé qui est mené…

368Jérémie XI, 19. Ce verset 19 est repris dans les antiennes de la Semaine Sainte et il est parfois utilisé dans la controverse avec les Juifs.

Aggée

IN LOCO ISTO DABO PACEM DICIT DNS

In loco isto dabo pacem dicit D(omi]n(u)s.

Dans ce lieu, je donnerai la paix dit le Seigneur.

369Aggée II, 10.

Amos

370Amos est représenté en buste dans un médaillon, la tête inclinée vers sa droite. Son visage est entouré d’une large auréole ; il porte la moustache et la barbe et ses cheveux semblent assez longs. Un manteau recouvre ses épaules. Il tient à deux mains, devant lui, du bout des doigts, un phylactère qui forme un arc de cercle.

ECCE DNS EXERCITVVM GRADIENS

Ecce D(omi)n(u)s exercituum gradiens.

Voici le Seigneur des armées gravissant…

371Amos IV, 12-13.

372Le texte d’Amos ne figure nulle part ailleurs. Seul celui de Moïse est très souvent inscrit sur un phylactère.

ROME, Santa Nova, (aujourd’hui Sainte-Françoise-Romaine) – Mosaïques de l’abside

373Cette mosaïque réalisée vers 1161 sous le pape Alexandre III a été partiellement détruite : les deux prophètes de l’arc triomphal ont disparu et nous ne les connaissons qu’à travers des aquarelles de A. Ecclissi et des descriptions du xviiie siècle. L’abside est décorée d’une Vierge à l’Enfant en majesté. L’arc de triomphe se présentait exactement comme celui de Sainte Marie-au-Transtevère réalisé quelques années plus tôt, jusque dans ses moindres détails. Autour de l’arc courait une inscription interrompue au sommet de l’arc par le médaillon portant une croix encadrée par l’alpha et l’omega. Isaïe est situé à gauche et Jérémie, comme on peut le supposer, à droite. Une autre inscription, toujours en place, marque la base de l’abside, mais sa partie centrale est cachée par le fronton baroque du maître autel.

374Romano, La pittura medievale a Roma, 2006, notice 58, p. 357.

375Museo Nazionale Di Castel Sant’Angelo, Fragmenta picta : affreschi e mosaici staccati del Medioevo romano, 1989.

L’arc

ARBOR SACRA CRVCIS FIT MVNDO SEMITA LVCIS

+QVAM QVI PORTAVIT NOS XPC AD ASTRA LEVAVIT.

Arbor sacra crucis fit mundo semita lucis quam qui portavit nos Christus ad astra levavit.

L’arbre de la Croix forme un chemin de lumière vers le monde et le Christ qui le porte nous hisse vers les étoiles.

La base de l’abside

CONTINET IN GREMIO COELORVM TE[RRAMQVE] RE[GENTEM]

VIRGO DEI GENITRIX PROCERES COMITANTVR ERILEM

Continet in gremio coelorum terram que regentem Virgo genitrix proceres comitantur erilem.

La Vierge mère de Dieu, personnage éminent lié au Fils qui règne, tient dans son sein le ciel et la terre.

376Il s’agit d’une antienne de l’antiphonaire de Saint-Pierre de Rome utilisée pour la messe de Noël35. Erilem est mis pour eriles.

Isaïe

377Il déploie son phylactère en un léger arc de cercle, son bras gauche tendu presque verticalement et sa main droite retenant la partie inférieure du rouleau.

ECCE CONCIPIET

ET PARIET FILIVM

Ecce concipiet et pariet filium.

Cette (jeune femme) concevra et donnera naissance à un fils.

378Isaïe VII, 14*.

Jérémie

379Son attitude est parfaitement symétrique à celle d’Isaïe.

HIC DS NR ET N ESTI

MABITVR ALIVS Q ILLO

Hic D(eu)s n(oste)r et n(on) estimabitur alius (abs)q(ue) illo.

Voici notre Dieu et aucun autre ne sera considéré.

380Baruch III, 36*.

381Ce sont deux versets bibliques utilisés très souvent, celui d’Isaïe étant le plus fréquent dans les inscriptions.

Rome, basilique Saint-Paul-hors-les-Murs - Portes de bronze

382Les portes de bronze ont été réalisées à Constantinople pour la porte principale de la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs, vers 1070. Elles ont été endommagées au cours de l’incendie qui a ravagé la basilique en 1823. Quelques panneaux ont pu être sauvés et montés sur un nouveau support en 1967 et sont désormais présentés au musée de la basilique.

383En bas du vantail de droite sont représentés Moïse, David, Isaïe, Ézéchias, Jérémie, Ézéchiel, Daniel, Élie, Élisée, Jonas, Habacuc et Sophonie. Les textes des phylactères sont en latin, sauf ceux d’Élie, Élisée et Ézéchias. En revanche, les noms de prophètes sont inscrits en grec. Nous donnerons ici, pour la plupart des prophètes, les textes d’après des dessins exécutés en 181536.

384Cahier Ch., Caractéristiques des saints dans l’art populaire, Paris 1867, nouvelle éd. 1966.

385Les caractères maladroits que l’on voit sur les dessins et les nombreuses fautes dans ces textes sont vraisemblablement dus au fait que l’artiste byzantin qui a réalisé le travail ignorait le latin ; les inscriptions latines semblent, à première vue, être écrites en grec ; le H est mis à la place du N, le R à la place du B et le Y remplace le V, tandis que le O et le D se confondent. Dans la transcription nous avons remplacé les lettres fautives.

Moïse

386Ce panneau a disparu.

VIDE

VITIS

VITA

VR A

PE

DEN

Videtis vita v(est)ra pe[n]den(s).

Vous voyez votre vie suspendue.

387Deutéronome XXVIII, 66.

David

388Panneau partiellement détruit.

AVDI

FILIA

ET

VI

DE E

IN CLI

NA A

VRE

M TV

AM

Audi filia et vide e(t) inclina aurem tuam.

Écoute, ma fille, et tends l’oreille.

389Psaume XLV, 11. Ce texte figure dans la liturgie de l’Annonciation et aux fêtes de saintes.

Isaïe

EC

CE

VIR

GO [ I]N

VTE

Ecce virgo (i)n utero.

Voici qu’une jeune femme, dans son ventre…

390Il ne s’agit pas ici du texte d’Isaïe, mais de sa reprise par Matthieu ; le sens du texte n’est pas modifié*.

Ézéchias

391Cette plaque est partiellement détruite. Le phylactère présenté par ce roi est rédigé en grec.

392II Rois XIX, 15 Domine, Deus Israel qui sedes super cherubim, tu es Deus solus regum omnium terrae.

Jérémie

393Cette plaque aussi est partiellement détruite.

HIC

DS NR

ET N

IMPV

TABI

TVR

ALIV

S

Hic D(eu)s n(oste)r et n(on) imputabitur alius…

Voici, notre Dieu et (aucun) autre ne sera considéré.

394Baruch III, 36*.

Ézéchiel

395Plaque disparue.

INDU

XIT

ME P[ER]

VIAM

PORT

E BO

REA

LIS

Induxit me p(er) viam porte borealis.

Il me guida par le chemin de la porte qui regarde en direction de l’orient.

396Ézéchiel XLII, 15 … eduxit me per viam portae quae respiciebat ad viam orientalemAucun autre verset ne semble avoir inspiré ce phylactère. Le mot borealis n’est pas celui du texte biblique mais on constate que dans les chapitres XL à XLII, on cite fréquemment la porte de l’Aquilon, vent du nord dont le nom grec est Borée.

Daniel

CONSTI

T VET

BS CELI

REGNY

M VO

BERIT

IN A ET

ERNY

M

397D’après Ch. Cahier, il s’agirait de la phrase Constituet Deus coeli regnum quod erit in aeternum qui pourrait correspondre à l’explication du songe de Nabuchodonosor (Daniel II, 44)37.

Jonas

CLA

MA VI

DE T

RIBV

LATI

ONE

Clamavi de tribulatione.

J’ai crié du milieu de mes tourments.

398Jonas II, 3.

Habacuc

399Plaque disparue.

DS A LI

RANO

VENI

ET ET

SS

DE MO

NTE

D(eus) a Libano veniet et s(anctu)s de monte.

Dieu vient du Liban et le saint du mont (Pharan).

400Habacuc III, 3.

Sophonie

401Plaque partiellement détruite.

EX

PEC

TAME

IN DIE

RESY

RRECT

TION[IS]

Expecta me in die resurrection(is).

Attendez-moi, le jour où je me lèverai.

402Sophonie III, 8.

Élie

403Cette plaque, partiellement détruite comporte un texte en grec.

I Rois XVIII, 37 : Exaudi me, Domine, exaudi me ut discat populus iste quia tu es Dominus.

Élisée

404Là encore, il s’agit d’un texte rédigé en grec.

405Ecclésiastique XXIV, 5.

406Une partie des citations est utilisée dans plusieurs œuvres répertoriées, fréquemment pour certaines (Baruch, Isaïe, Psaume). D’autres apparaissent seulement sur ces portes.

Rome, Latran - Peintures du Sanctus Sanctorum

407Deux prophètes figurent dans l’espace souterrain du Sanctus Sanctorum, sur le côté nord d’un pilier proche d’une crucifixion, longtemps connues seulement par le relevé cité par Garrisson et repris par H. Toubert. On ignore à quel usage était réservé cet espace.

408Toubert, « Renouveau paléochrétien à Rome », note 69, p. 120.

409Andaloro, La pittura medievale a Roma, vol 1, 2006, notice 22, p. 235.

410Romano, La pittura medievale a Roma, Corpus, t. 4, 2006, notice 35, p. 228 (photographie de Jérémie et dessin des deux prophètes).

Jérémie

EGO QVASI AGNVS MANSVETVS

Ego quasi agnus mansuetus.

Moi, comme un agneau apprivoisé.

411Jérémie XI, 19. Ce verset est utilisé au cours de la liturgie de la Semaine sainte et il est cité dans plusieurs textes destinés à la controverse avec les Juifs.

Osée

O MORS ERO MORS TVA MORSUS TVVS ERO INFERNE

O mors, ero mors tua, morsus tuus ero inferne.

O Mort, je serai ta mort, ta morsure dans les enfers.

412Osée XIII, 14*.

413Les textes des deux phylactères se retrouvent souvent dans nos inscriptions, en général pour évoquer la Passion.

Salerne, cathédrale - Ambon

414L’ambon de la cathédrale de Salerne, réalisé au xiie siècle, comporte une représentation d’Isaïe portant un phylactère. On le connaît surtout par le relevé de Julien Durand.

415Durand, « Monuments figurés du Moyen Âge », 1888, p. 543.

Isaïe

ECCE VIRGO CONCIPIET

Ecce virgo concipiet.

Voici que la jeune femme concevra…

416Isaïe VII, 14*.

Sant’Angelo in Formis, église - Peintures murales

417Le village de Sant’Angelo in Formis est situé à environ 5 km au nord de la ville de Santa Maria Capua Vetere. Les moines du Mont Cassin y ont construit une basilique au xie siècle. L’intérieur de l’église a été décoré au temps de l’abbé Didier, c’est-à-dire entre 1070 et 1080. Les murs des nefs latérales présentent des scènes de L’Ancien Testament. Au-dessus des grandes arcades, sur le mur nord de la nef principale, il ne reste qu’un registre de peintures, le registre inférieur, évoquant la vie publique de Jésus, jusqu’au Lavement des pieds. Sur le mur sud les deux registres du haut évoquent aussi la prédication de Jésus, alors que le registre inférieur continue l’évocation de la Passion commencée au mur nord. Dans les écoinçons sont représentés des prophètes ; dans de nombreux cas, un lien existe entre les textes présentés par les prophètes et la scène christologique peinte au-dessus, on peut le constater avec le schéma de la disposition des différentes scènes des peintures accompagné des relevés des inscriptions, publié par Otto Demus. Nous ne suivrons pas ici l’ordre des scènes de ce relevé qui reprenait un relevé un peu antérieur mais qui offrait moins de logique si l’on considère à la fois le registre inférieur des peintures et les textes des prophètes.

418Les relevés utilisés ici sont ceux d’O. Demus ; les inscriptions attribuées à Salomon et Malachie ont été transcrite d’après les clichés du même ouvrage (pl. 32). Certains textes non cités par Demus sont transcrits d’après Morisani.

419Morisani, Gli affreschi di Sant’Angelo in Formis, 1962, p. 85-86.

420Moppert-Schmitt, Die Fresken von S. Angelo in Formis, 1967, p. 23-24.

421Demus, La peinture murale romane, 1970, p. 110-113.

422Les textes dont nous pouvons voir des photographies sont inscrits en capitales, sur une ou deux lignes, avec quelques E onciaux, et des abréviations par suspension : CONDEMN pour condemnemus. Dans ce même mot le N et le E sont conjoints.

Les peintures du mur sud

Isaïe

423Il est placé au-dessous de la représentation de la rencontre de Jésus et Zachée. L’inscription, très effacée n’est pas relevée par Otto Demus ni par Morisani.

ESAIAS GO CONCIPIET

Ecce (vir)go concipiet.

Voici que la jeune femme est enceinte.

424Isaïe VII, 14*.

Ézéchiel

425Zachée est représenté dans l’écoinçon au-dessous de la peinture illustrant l’épisode de la femme adultère. Cette inscription ne figure pas dans le relevé d’O. Demus ni celui de Morasini.

EZECHIEL POrTA HE QVAM VIDES CLAVS I ET N APEETVR ET VIR NON T

Ezechiel. Porta he(c) quam vides claus(a) (er)i(t) et n(on) ape(ri)etur et vir non t(ransibit).

Ézéchiel. Cette porte que tu vois sera fermée et on ne l’ouvrira pas et personne ne passera.

426Ézéchiel XLIV, 2*.

Jérémie

427Au-dessus de lui la peinture murale montre la scène de la Femme adultère.

GEREMIAS

Geremias.

Jérémie.

Michée

428Il est placé au-dessous de la Guérison de l’aveugle-né.

MICHEAS

TV BETHLEEM EFATA PARVVLVS ES IN MILIBVS JUDA

Micheas. Tu Bethléem Ephrata parvulus es in milibus Juda.

Michée. Toi, Bethléen Ephrata, tu es trop petite parmi les tribus de Juda.

429Michée V, 2. Ce passage du livre de Michée est fréquemment utilisé dans la liturgie de l’Avent et la Nativité et est cité dans la littérature patristique.

Balaam

430Balaam est situé en dessous de deux scènes du premier registre : la Résurrection de Lazare et la mère de Jacques et Jean aux pieds du Christ.

BALAAM PPHE

ORIETVR STELLA EX IACOB

Balaam p(ro)phe(ta). Orietur stella ex Jacob.

Le prophète Balaam. Une étoile sortira de Jacob.

431Nombres XXIV, 17*.

432Malachie38

433Au-dessus de cette figure se trouve l’évocation du Repas chez Simon. Malachie tient son phylactère de la main droite par la partie enroulée, tandis que la main gauche retient la partie déployée vers la gauche, déploiement qui semble peu naturel.

MALACHIAS PPHE

ECCE VENIT AD TEMPLVM

Malachias p(ro)phe(ta). Ecce veni(e)t ad templum.

Le prophète Malachie. Voici qu’il vient au temple.

434Malachie III, 1 (c)*.

Zacharie

435Zacharie est représenté sous le panneau de l’Entrée à Jérusalem.

ZACHARIAS PPHE

ECCE REX TVVS VENIET TIBI SEDENS SVPER ASINAM

Zacharias p(ro)phe(ta). Ecce rex tuus veniet tibi sedens super asinam.

Le prophète Zacharie. Voici que ton roi vient à toi, assis sur une ânesse.

436Zacharie IX, 9*.

Moïse

437Il figure en dessous de la Cène.

MOISES PPHE

PROPHETAM TIBI SVSCITABIT DOMINVS DE

VR DE VESTRI

Moises p(ro)phe(ta).. Prophetam tibi suscitabit Dominus Deu(s) de (fratribus) vestri(s).

Le prophète Moïse Le Seigneur Dieu fera se lever pour toi un prophète parmi tes frères.

438Deutéronome XVIII, 15*.

Aggée

439Aggée, dernier prophète du mur sud, côté chœur.

IN LOCO ISTO

O FACEM

CIT DNS

In loco isto [dab]o (p)acem [di]cit D[omi]n[u]s.

Dans ce lieu, je donnerai la paix dit le Seigneur.

440Aggée II, 10.

Les peintures du mur nord

La Sybille Persique

441Elle est représentée au-dessous de la représentation de Gethsémani.

LA P

JUDICII SIGNVM TELLVS SUDORE MADESCET

(Sibil)la P(ersica). Judicii signum tellus sudore madescet.

La Sibylle Persique. Signe du Jugement : la terre s’humectera de sueur.

442Il s’agit du premier vers du poème acrostiche cité par Lactance, Eusèbe de Césarée et par Augustin dans le livre XVIII du De Civitate Dei.

443Livre VIII des Oracles sibyllins : Signe du jugement : la terre se couvrira de sueur39.

David

444Il figure en dessous de deux petits panneaux évoquant la trahison de Juda et un juif accusant Jésus devant Caïphe.

DAVID REX

QVI EDEBAT PANES MEOS AMPLIAVIT ADVERSVS ME SVPPLANTATIONEM

David rex. Qui edebat panes meos ampliavit adversus me supplantationem.

Le roi David. Celui qui mangeait mon pain a haussé le talon contre moi.

445Psaume XLI, 10 Ce verset des Psaumes se retrouve à plusieurs reprises dans le Nouveau Testament par exemple dans Jean XIII, 18.

Salomon40

446La figure de Salomon correspond à trois épisodes de la Passion : la dérision, la comparution devant Pilate et la montée au Golgotha. Il est vêtu d’une tunique courte et de chausses brodées ainsi que d’un manteau attaché par une fibule et chaussé de bottes. De sa main droite, il tient le rouleau qui se déploie à l’horizontale vers la gauche ; la façon dont il tient la partie roulée contrarie le bon déroulement du phylactère. Salomon lève son bras gauche comme un orateur. Son nom et son titre sont inscrits de part et d’autre de sa tête qui, traditionnellement porte le nimbe et la couronne.

SALOMON REX

MORTE TVRPISSIMA

CONDEMPNEM : EVM

Salomon rex. Morte turpissima condempnem(us) eum.

Le roi Salomon. Nous le condamnons à une mort honteuse.

447Sagesse II, 20. Ce verset a un usage liturgique durant la semaine sainte.

Osée

448Il est placé sous la Mise au Tombeau.

ERO MORS TA O MORSUS TVVS ERO

Ero mors t(u)a o morsus tuus ero.

Je serai ta mort, ô je serai ta morsure.

449Osée XIII, 14*.

Sophonie

450Ce prophète est placé dans l’écoinçon au-dessous de la représentation des saintes Femmes au Tombeau.

SOFFONIAS PPHE

EXPECTA ME DICIT DOMINVS IN DIE RESURRECTIONIS

Sophonia p(ro)phe(ta). Expecta me dicit Dominus in die resurrectionis.

Le prophète Sophonie. Attendez-moi, dit le Seigneur, au jour de la résurrection.

451Sophonie III, 8.

Daniel

452Il est situé sous l’évocation de l’épisode d’Emmaüs et de l’apparition à Tibériade.

DANIEL PPHA

POST EBDOMADES SEXAGINTA DVAS OCCIDETVR CHRISTVS

Daniel P(ro)ph(et)a. Post hebdomades sexaginta duas occidetur Christus.

Le prophète Daniel. Après soixante-deux semaines, le Christ sera tué.

453Daniel IX, 26.

Amos

454Amos se trouve en dessous du panneau représentant l’incrédulité de Thomas et surtout au-dessus du grand panneau de l’Ascension qui englobe deux registres.

AMOS PPHE

QVI EFI ASCENSIONE

Amos p(ro)phe(ta). Qui e(di)fi(cat in coelo) ascensione(m).

Le prophète Amos. Celui qui réalise son ascension dans le ciel.

455Amos IX, 6.

456Le dernier prophète du mur nord est détruit.

457À l’exception du verset présenté par Amos, tous les textes des prophètes ont été retrouvés au moins une fois dans d’autres œuvres.

SESSA AURUNCA, ambon

458Cet ambon se trouve toujours en place au dôme San Pietro de Sessa Aurunca. Pourtant, on se réfère toujours au relevé publié par Julien Durand qui reproduisait un des textes publiés en Allemagne en 1860. Cet ambon associe mosaïques et sculptures et aurait été réalisé au temps de l’évêque Pandolfo (1224-1259), par maître Peregrino. Cependant, il semble qu’il aurait été commencé avant l’épiscopat de Pandolfo et terminé après41. La décoration est essentiellement consacrée à l’histoire de Jonas. Cinq personnages portent des phylactères : Daniel, une Sibylle, Zacharie, Moïse et Jonas. La représentation de ce dernier est désormais dans un musée de Berlin.

459Durand, « Monuments figurés du Moyen Âge », 1888, p. 542.

Daniel

CVM VENERIT SCS SCO CE

Cum venerit s(an)c(tu)s s(an)c(t)o(rum) ce(ccabit unctio).

Quand viendra le Saint des Saint, l’onction cessera.

460Daniel IX, 24*.

La Sybille

JUDICII SIGNVM [TELLVS SUDORE MADESCET]

Judicii signum (tellus sudore madescet).

Signe du Jugement : la terre s’humectera de sueur.

461Il s’agit du premier vers du poème acrostiche figurant dans les Oracles sibyllins écrits entre le ier siècle avant notre ère et le ier siècle de notre ère cité par Lactance, Eusèbe de Césarée et Augustin en particulier.

462Les oracles sibyllins : « Quand le signe du jugement sera là : la terre se couvrira de sueur »42.

Zacharie

ECCE VIR HORIENS NOM[EN]

Ecce vir oriens nomen.

Voici l’homme dont le nom est « soleil levant ».

463Zacharie VI, 12. Ce verset est repris par Matthieu (XI, 10) et utilisé dans la liturgie du temps de l’Avent.

Moïse

464Anépigraphe.

465Nous retrouvons là deux citations figurant à plusieurs reprises dans notre catalogue. La troisième, celle de Zacharie, n’apparaît qu’une autre fois, à la coupole est de Venise.

Tivoli, église San Silvestro

466L’église San Silvestro, qui a un intérêt architectural restreint, possède une abside peinte intéressante. Sur le cul-de-four, le Christ remet la Loi à saint Pierre placé à sa droite, tandis que saint Paul se trouve à gauche. Au-dessous de l’abside, l’Agneau est entouré d’une frise d’agneaux. Sur le registre médian, sous l’Agneau siège la Vierge en majesté entre Jean-Baptiste et Jean Évangéliste, entourée de deux groupes de six prophètes. Les inscriptions étant fortement endommagées, tous les prophètes ne sont pas identifiables. Le relevé donné ici a été réalisé à partir des photos publiées par O. Demus. Douze prophètes et les deux saints Jean sont représentés en pied, alors que Malachie et un autre prophète non identifié sont représentés en buste, au-dessus d’une fenêtre, tous portant un nimbe. On note que tous les phylactères sont placés du côté du centre de l’abside, c’est-à-dire de Marie par rapport aux prophètes qui les tiennent : dans la partie gauche de l’abside pour le spectateur, les phylactères sont à droite des prophètes et inversement dans la partie droite sauf pour Habacuc.

467On estime que les fresques de Tivoli reproduiraient les mosaïques de l’abside de l’ancienne basilique Saint-Pierre de Rome. Elles seraient l’œuvre du Maître des Translations qui aurait travaillé à Agnani entre 1231 et 1250, bien après la réalisation des peintures murales de Tivoli43. Les prophètes sont ici énumérés de la gauche à la droite de l’abside pour le spectateur.

468Demus, La peinture murale romane, 1970, pl. 51, p. 119-120.

469Les inscriptions sont écrites en grandes capitales assez irrégulières et comprennent généralement plus de dix lignes. Sur plusieurs phylactères on distingue les traits qui ont guidé le tracé les lettres. On ne remarque pas d’onciales. Compte tenu de la déterioration des peintures, il est difficile d’apprécier le nombre des abréviations, mais on remarque des lettres conjointes comme le H et le R de thronum du phylactère de Daniel, et des lettres incluses comme le I dans le L de similis du texte d’Ézéchiel.

Prophète non identifié

470Le vêtement et le phylactère sont en très mauvais état. On devine des cheveux assez courts et une barbe claire.

Daniel

471Il est vêtu d’une tunique courte et d’un manteau. Il est imberbe et ses cheveux sont courts et foncés. Il tend son bras droit vers la Vierge. Dans sa main gauche il tient la partie enroulée du phylactère qui se déroule verticalement.

DANIEL

---CIE

BAMDO

NEC

THRONI

POSI—

SVNT

---AN

TIQV[V]S

DIERVM

SEDIT

Daniel (Aspi)ciebam donec throni posi(ti) sunt antiqu(u)s dierum sedit.

Daniel. Je regardais jusqu’à ce que les trônes soient installés et un vieillard s’assit.

472Daniel VII, 9.

Osée

473Il porte un vêtement long et, par-dessus, une tunique courte et un manteau. Ses cheveux sont longs et sans doute gris comme sa barbe. Il tient son phylactère de la main gauche et désigne de sa main droite Marie.

OSEE

VENITE

REVER

TAMV[R]

AD DO

MINVM

QVIA

IPSE

[C]EPIT

--T -- N

V I I

-----

ET---

ET CV

----

Osée. Venite revertamu(r) ad Dominum quia ipse (c]epit.

Osée. Venez, retournons vers le Seigneur car c’est lui qui a pris.

474Osée VI, 1. Ce verset est souvent cité dans la controverse avec les Juifs.

Prophète non identifié

475Ce prophète est représenté en buste au-dessus de la fenêtre, une petite partie de son corps semblant cachée par le phylactère d’Osée ; sa barbe et ses cheveux longs sont ceux d’un personnage plus âgé sans doute que le personnage précédent. Il tient à deux mains la banderole déployée en arc de cercle, la main droite placée en bas désignant en même temps Marie. Le texte du phylactère est totalement effacé.

Prophète non identifié

476Situé de l’autre côté de la fenêtre, ce prophète semble seulement attirer l’attention du spectateur par son geste de la main droite. Il porte de longs cheveux et une barbe blanche. Sa main gauche tient un phylactère déployé à la verticale. Là encore, le texte est totalement illisible.

Prophète non identifié

477Portant à la fois le nimbe et la couronne, sur ses courts cheveux, foncés comme sa barbe, ce personnage peut être assimilé à David ou Salomon, son vêtement court orné de broderies et il tient dans la main gauche ce qui semble être une longue baguette. Le phylactère est très endommagé.

Jean-Baptiste

478Sur sa tunique longue, il porte la peau de bête qui le caractérise. Son bras gauche est levé et sa main semble désigner Marie. Il tient son phylactère verticalement, son bras droit étant parallèle à son corps. Il ne reste qu’une ou deux lettres de chaque ligne dans la partie gauche du phylactère.

479Après le Baptiste se trouve la Vierge en Majesté avec l’Enfant, sur un trône somptueusement décoré.

Jean Évangéliste

480À la gauche de Marie, dans son long vêtement clair, Jean semble être un adolescent, imberbe ; il fait un signe rassurant de la main gauche et tient sa banderole, déployée verticalement, par sa partie enroulée.

S IHS

EVS

INPRIN

CIPIO

ERAT

VER

BVM

ET VER

BVM

ERAT

APVT

DMET

DS - -

AT

Sanctus Ioh(anne)s ev(angeli)s(ta). In principio erat verbum et verbum erat apu(d) D(ominu)m et D(eu)s…a

Saint Jean-Évangéliste. Au début était le Verbe et le Verbe était auprès du Seigneur et Dieu.

481Jean I, 1.

Prophète non identifié

482Ce personnage, comme celui qui était près de Jean-Baptiste et la Vierge porte à la fois la couronne et le nimbe, mais ici porte un vêtement long. Lui aussi tient une longue tige dans la main droite. La photo de détail donnée par Otto Demus ne permet pas de voir son phylactère44.

Habacuc

483Il porte un vêtement long et une courte tunique par-dessus, les deux étant ornés de broderies. Son manteau tient par un nœud lâche au niveau du cou. Ses cheveux et sa barbe sont longs et blancs. Son bras doit est levé en direction de Marie et sa main gauche tient le phylactère par sa partie enroulée.

ABA

---

DE

AVDI

--

--PM

TV

VM

ET

TI

MV

I

Aba[cvc] D(omin)e audi [vi …] tuum et timui.

Habacuc. Seigneur, j’ai entendu ton … et j’ai craint.

484Habacuc III, 2. Cette partie de verset n’est pas le texte de la Vulgate mais celui de la Bible des Septante45. Il est utilisé dans la liturgie tous les vendredis de l’année et figure dans de nombreux textes de la polémique avec les Juifs. On retrouve cette citation dans 4 autres cycles prophétiques.

Jérémie

485Ce prophète à la barbe et aux cheveux noirs et bouclés est représenté en buste au-dessus de la fenêtre. Il tient le phylactère à deux mains par les deux extrémités enroulées, sa main gauche tenant la partie inférieure du phylactère qui forme un léger arc de cercle.

B

NE NO

S TV

SIMILIS

MAGNS

TV ET

MAGNV

NOMEN

TV IN

----

B(e)ne no(n e)s(t) tu similis magn(us) tu et magnu(m) nomen tu(um)in --- Il n’y a personne de bon comme toi. Tu es grand et grand est ton nom dans…

486Jérémie X, 6.

Abdias

487Il est représenté en pied, drapé dans son manteau dont émerge la main gauche dont l’index levé essaie d’attirer notre attention. Sa barbe et ses cheveux sont longs et clairs (gris ?).

A[BDIAS]

IN DIE

L

ERIT

SALVA

STIO IN

MONTE

SION

ET POSI

DEBIT

DOMV

VT

A(bdias) In die ---erit salvatio in monte Sion et possidebit domu(s) ut.

Abdias. Au jour… le salut sera sur le mont Sion et la maison de Jacob possèdera

488Abdias 17. Les mots in die ne figurent pas dans le texte biblique.

Aggée

489Lui aussi porte une longue tunique et une plus courte ainsi qu’un manteau attaché par une fibule. Il tient son phylactère de la main gauche par la partie supérieure roulée.

AGGEVS

VENIET

DESIDE

RATVS

CVN[C]

TIS

GENTI

BVS

ET IM

[-] M

[ - - -]

IS

Aggeus. Veniet Desideratus cun(c)tis gentibus et im(plebo do)m(um) is(ta).

Aggée. Le trésor de toutes les nations vient et j’emplirao cette maison.

490Aggée II, 8*.

Malachie

491Il porte lui aussi deux tuniques superposées et un manteau noué. Sa barbe et ses cheveux sont foncés. Il tient son phylactère de la main droite et le geste discret de sa main gauche désigne la Vierge.

MALA

HIAS

AB ORTV

ENI

SOLIS

-IV

A -

VM

MAGNV

EST

NOM M

ING N

BVS

Malachias. Ab ortu eni(m) solis - - - -magnum est nom(en) m(eum) in g(e)n(ti)bus.

Malachie. En effet depuis le lever du soleil … grand est mon nom parmi les nations.

492Malachie I, 11.

493Parmi les inscriptions lisibles de cet ensemble, les inscriptions d’Osée, d’Ézéchiel et de Malachie sont des citations uniques, alors que l’on trouve à peu près le même nombre de textes souvent utilisés. Mais le grand nombre de phylactères détériorés ne permet guère de tirer des conclusions

Torcello, autel d’argent doré

494Cet autel, formé de plaques d’argent doré a été réalisé vraisemblablement vers 1270. Une grande partie des plaques ont été dérobées en 1805 et l’autel, restauré en 1976, n’en comporte plus que 1446. On reconnaît dans cet autel une œuvre vénitienne inspirée par l’iconographie byzantine.

495La figure du Christ occupait le haut de la partie centrale tandis que la Vierge était représentée en dessous. De part et d’autre, sur ces deux registres étaient répartis les apôtres, des saints, des prophètes des archanges. Les archanges figuraient sur les plaques entourant la Vierge et les prophètes sur les plaques suivantes : David, Salomon, Isaïe et Jérémie. Seules les plaques d’Isaïe et Jérémie sont désormais en place. Nous connaissons l’ensemble des inscriptions figurant sur l’autel grâce à un relevé publié au XVIIIe siècle et repris par Rohaut de Fleury au XIXe siècle. Les textes d’Isaïe et Jérémie ont été relevés sur place.

496Rohaut De Fleury, La messe, étude archéologique sur ses monuments, p. 212-213.

497Museo di Torcello, Sezione medioevale e moderna, Venezia, 1978, p. 42-50.

498Les inscriptions des phylactères sont en capitales régulières de grand module. On note quelque E onciaux, des D et des E (onciaux ou carrés) dont la partie verticale est double. Le mot et est remplacé par le signe 7. On remarque deux fois sur le phylactère de Jérémie S et T conjoints.

David

DE FRUCTU VENTRIS TUI PONAM SUPER SEDEM MEAM

De fructu ventris tui ponam super sedem meam.

Que je pose le fruit de ton ventre sur mon trône.

499Psaume CXXXII, 11. Ce verset figure souvent parmi ceux qui sont utilisés dans la controverse avec les Juifs.

Salomon

SALOMON REX

QVAE EST ISTA QUAE ASCENDIT SICVT AVRORA CONSVRGENS

Salomon rex. Quae est ista quae ascendit sicut aurora consurgens.

Le roi Salomon. Quelle est celle-ci qui monte comme l’aurore se lève ?

500Cantique des Cantiques VI, 9.

Isaïe

YSAIAS PFETA

ECCE

VIRG

O CON

CIPI

PAR

IET F

ILIV

Ysaias p(ro)feta. Ecce virgo concipi(et) pari(et) filiiu(m).

Le prophète Isaïe. Voici que la jeune femme concevra et mettra au monde un fils.

501Isaïe VII, 14*.

Jérémie

YEREMIAS P[RO]F[E]TA

hIC E

ST IN

QD DE

VS NO

STER

NO

ESTI

MABI

TVR

Jeremias p(rophe)t. Hic est inq(ui)d Deus noster (et) no[n]estimabitur.

Le prophète Jérémie. Voici, dit-il, notre Dieu et (aucun autre) ne sera considéré.

502Ce texte, inspiré du livre de Baruch (III, 36)*, est là repris d’après le Drame des Prophètes comme le montre le verbe inquit.

503Les quatres plaques comportent des textes fréquents, dont, pour Daniel, le verset cité dans le Sermon. La citation du Cantique se retrouve uniquement à Venise et celle des Psaumes y figure plusieurs fois.

Venise, basilique San Marco, mosaïques de la coupole est

504Les prophètes se répartissent de part et d’autre de Marie, tout autour de la coupole que domine le Christ Pantocrator. La plupart d’entre eux présentent leur phylactère de la main gauche, par la partie supérieure encore enroulée ; ces phylactères se déploient verticalement. Presque tous portent une longue tunique et un manteau drapé ainsi que des sandales. Il y a cependant quelques exceptions que nous noterons. Le nom des prophètes est mentionné à la gauche de chacun d’eux. Ce relevé a été fait d’après les photos de l’ouvrage d’Otto Demus qui précise que Jérémie, Daniel, Abdias et Habacuc auraient été réalisés durant le premier quart du XIIe siècle et les autres durant le troisième quart47.

505Boïto, La basilique de Saint-Marc à Venise, 1890.

506Demus, The Mosaics of San Marco in Venice, 1984, volumes 1/1 et 2/1.

507Les textes des prophètes sont inscrits en capitales de module variable. Un certain nombre de minuscules remplacent des majuscules. On y trouve de très nombreuses abréviations : contractions comme SCORVM pour sanctorum, ASCED avec tilde pour ascendet, des signes spéciaux pour signifier et, des inclusions comme le I dans le V de virgo. Les lettres conjointes sont également très nombreuses. Certains mots associent contractions, abréviations par signe spécial et conjonctions : VETRIS avec tilde, le V et L’étant liés, le R inclus dans le T.

Isaïe

508Il est à la gauche de Marie, mais il semble s’adresser au prophète situé à sa gauche, son bras droit étant tendu dans cette direction.

YSAIAS. PHA

ECCE VIR

GO COCI

PI ET PA

RIET FILIV

X VOCABI

T EMANV

… EL

Isaias P(rop)h(et)a. Ecce virgo co(n)cipi(et) et pariet filiu(m) (et) vocabit Em(m)anuel48.

Le prophète Isaïe. Voici que la jeune femme concevra et mettra au monde un fils.

509Isaïe VII, 14*.

Jérémie

510Le prophète a le bras droit tendu vers Jérémie.

IEREMIAS

PHA

HIC EST

INQVIT

DS NO

STER

ET N

EXTI

Jeremias p(rop)h(et)a. Hic est, inquit, D(eu)s noster et n(on) e(s)ti(mabitur).

Le prophète Jérémie. Celui-ci est notre Dieu et (aucun autre) ne sera considéré.

511Baruch III, 36*.

Daniel

512Il est vêtu d’une tunique courte, de chausses et d’un grand manteau et chaussé de bottes. Son bras droit est levé, comme pour attirer l’attention d’auditeurs.

DANIEL

PHA

CV VE

NERIT S

CS. SCO

RV. CES

SABIT

VNCTIO

Daniel p(rop)h(et)a. Cu(m) venerit s(an)c(tu)s sc(t)oru(m) cessabit unctio.

Le prophète Daniel. Quand viendra le Saint des saints, l’onction cessera.

513Daniel IX, 24*.

Abdias

514Il maintient la partie inférieure de sa banderole de la main gauche, alors qu’il soutient le haut de la main droite dont on voit le pouce et l’index tendu et les autres doigts pliés. Ce phylactère se déploie en arc de cercle au niveau du buste d’Abdias.

AB DIAS

PHA

ASCE

NDIT

SALVA

TOR IN

MONTE

SYON

ET ERIT

REGNV

M DNO

Abdias P(rop)h(et)a. Ascendit salvator in montem Sion et erit regnum D(omi)no.

Le prophète Abdias. Le sauveur est monté sur le mont Sion et ce sera le royaume de Dieu.

515Le texte du phylactère est éloigné du texte biblique le plus ressemblant, Abdias 17.

Habacuc

516Il tient la partie enroulée de son phylactère de la main droite dont on voit le pouce, tandis que de son bras gauche, il semble désigner Abdias qui est à sa droite.

ABA

CVC

PA

DEVS AB

AVSTRO

VENIET

ET SCS

DE MON

TE PH

ARAN

Habacuc P(rophet)a. Deus ab Austro veniet et s(an)c(tu)s de monte Pharan.

Le prophète Habacuc. Dieu vient du Sud et le saint du mont Pharan.

517Habacuc III, 3.

Osée

518Le prophète tient son phylactère comme Abdias, un peu moins déployé, mais ici on voit bien la main gauche d’Osée sur la partie inférieure et aussi les doigts de sa main droite sur la partie supérieure légèrement enroulée elle aussi.

OSE

E

PHA

IN DI

E TERCI

A SVS

CIA B

NOS

VIVEM

Osea p(rop)h(et)a. In die tercia susci(t)ab(it) nos (et) vivem(us).

Le prophète Osée. Le troisième jour il nous aura relevés et nous vivrons.

519Osée VI, 3. Cette partie du verset et la suite sont souvent utilisées dans le cadre de la controverse avec les Juifs.

Jonas

ION

AS

PHA

COVER

TATV VIR

A VIA SVA
MALA

AB INIQVI

TATE

Jonas p(rop)h(et)a. Co(n)vertatur vir a via sua mala (et) ab iniquitate.

Le prophète Jonas. L’homme sera détouné de son mauvais chemin et du malheur.

520Jonas III, 8.

Sophonie

SOFO

NIAS

PHA

QVERI

TE DNM

OMS M

ANSVE

TI TRE

Sophonias p(rop)h(et)a. Qverite D(omi)n(u)m om(ne)s mansueti t(er)re.

Le prophète Sophonie. Tous les doux, cherchez le Seigneur.

521Sophonie II, 3.

Aggée

AGGE

VS

ECCE VE

NI DE

SIDERATV

COTI S GE

TIBVS

Aggeus. Ecce veni(et) desideratus c(un)ctis ge(n)tibus.

Le prophète Aggée. Voici que viennnent les richesses de toutes les nations.

522Aggée II, 8*.

Zacharie

523Il tient son phylactère de la main gauche, par le haut légèrement enroulé, tandis que sa main droite est posée sur sa poitrine. La banderole semble flotter au vent.

ZAKA

RIAS

PHA

ECCE

VIR. O

RIENS

NOMEN

EI

Zacharias p(rop)h(et)a. Ecce vir oriens nomen ej(us).

Voici l’homme dont le nom est « soleil levant ».

524Zacharie VI, 12. Ce verset est repris par Matthieu (XI, 10) et utilisé dans la liturgie du temps de l’Avent.

Malachie

525Comme Daniel, il semble lever le bras droit pour attirer l’attention. Il tient son phylactère de sa main gauche tendue, plus loin de son corps que les autres prophètes.

.MALA

CHIAS

PHA

ECCE M

ITTO AEL

MEV ANTE

FACIE TVA

QVI PPARA

BIT VIA TVA

Malachias p(rop)h(et)a. Ecce mitto a(n)gel(um) meu(m) ante facie(mtua(m) qui p(re)parabit via(m )tua(m).

Le prophète Malachie. Voici que j’envoie mon ange devant toi ; il préparera ton chemin.

526Malachie III, 1*.

David

527Sa longue tunique est ornée de broderies. De sa main droite, il porte un livre orné d’une croix contre sa poitrine tandis que de la main gauche il serre la partie enroulée d’un phylactère qui se déploie verticalement.

D D

R E

X

· DEFR

VCTV

VETRIS

DIPoNA

SVPSEDE

MEA.

D(avi)d rex. De fructu ve(n)tris di(s)pona(m) sup(er)sede(m) mea(m).

Le roi David. Je placerai le fruit de ton ventre sur mon siège.

528Psaume CXXXII, 11. Ce verset figure souvent parmi ceux qui sont utilisés dans la controverse avec les Juifs.

Salomon

529Vêtu d’un riche vêtement rehaussé de pierreries, Salomon fait un geste de paix de la main droite et tient son phylactère de la main droite, apparente au-dessus de la partie enroulée. Sous le nom de Salomon ne figure pas l’abréviation du mot propheta mais un chrisme.

SALO

MON

P

QVE E I

STA QVE

ASCED

SICVT AV

RORA CS

URGENS

Salomon p(ropheta) ? Que es(t ) ia que asce(n)d(it) sicut aurora c(on)surgens.

Le roi Salomon. Quelle est celle-ci qui monte comme l’aurore se lève ?

530Cantique des Cantiques VI, 9.

531Parmi les textes figurant sur les phylactères de cette coupole, sept sont des citations fréquentes dans nos inscriptions et deux seulement sont des citations uniques. On remarque ici l’absence d’Ézéchiel.

Venise, basilique San Marco, les mosaïques du narthex

532Des prophètes sont représentés sur les mosaïques du début du XIIIe siècle qui décorent les coupoles du narthex. Ils figurent sur les pendentifs de trois des quatre coupoles. Isaïe, Jérémie, Ézéchiel et Daniel sont placés aux angles de la coupole consacrée à la vie d’Abraham. Élie, Samuel, Nathan et Habacuc encadrent la coupole de Joseph, tandis que Zacharie, Malachie, Salomon et David sont représentés autour de la coupole consacrée à Moïse. Tous les prophètes portent des phylactères ; nous en donnons ici les transcriptions les plus fidèles que possible, réalisées avec l’aide de photos d’amateurs prises dans des conditions difficiles (il y a une bonne trentaine d’années, ce n’est plus possible maintenant) et de photographies publiées dans divers ouvrages.

533Demus, The Mosaics of San Marco in Venice, t. 2/1 et 2/2.

534Les textes sont inscrits en capitales régulières, sur deux lignes, suivant des réglures. L’ensemble est très régulier, très soigné, mais semble incompréhensible au premier abord tant les abréviations, les lettres conjointes et incluses sont nombreuses. Les mots ne sont séparés ni par des points ni par des espaces. Quelques erreurs se relèvent comme par exemple N au lieu de M pour Malachias

La coupole d’Abraham

Isaïe

YS

AIA PA

S

FILIOS ENVTRIVI EXA

LTAVI IPI AVT SPEVERVNT ME

Isaias p(rophet)a. Filios enutrivi et exaltavi ip(s)i aut(em) spreveru(nt) me.

Le prophète Isaïe. J’ai nourri et élevé des fils ; or eux-mêmes m’ont dédaigné.

535Isaïe I, 2. Ce verset est cité dans la liturgie de la Nativité.

Jérémie

IE

REM PA

IAS

ANVTI ATE I GETIB AVDITV FACITE

LEVATE SIGNV PDICATE NOLI TE CELARE

Jeremias Pro(phet)a. A(d)n(un)cia te in ge(n)tib(us) auditu(m) facite ; levate signu(m) p(re)dicate et nolite celare.

Le prophète Jérémie. Annoncez-le parmi les nations et faites-le entendre ; faites un signe et ne le cachez pas.

536Jérémie I, 2.

Ézéchiel

PA EZ

ECH

IEL

LINGVA TVA ADHE FACIA PALATO TVO QVIA DOM EXASPRAS E.

P(rophet)a Ezechiel. Linga(m) tua(m)adhe(re) facia(m) palato tuo quia dom(us) exaspera(n)s e(st).

Le prophète Ézéchiel.Que je fasse coller ta langue à ton palais parce-que ta famille est récalcitrante.

537Ézéchiel III, 26.

Daniel

PHA DA

NIE

L

ECCE VIR VNVS VESTIT LINE IS R

ENES EI ACCINTI AVRO OBRISO

P(rop)h(et)a. Daniel Ecce vir unus vestit(us) lineis et renes ej(us) accincti auro obri(z)o.

Le prophète Daniel. Voici un homme vêtu de lin et ses reins ceint d’or pur.

538Daniel X, 5.

La coupole de Joseph

Élie

SV h

M SA ELY

CER

DOS

HONOR IFICATE ME HONORIFICABO

COTEPNET ME EGO ABICIA DICIT DNS

Sum sacerdos Elie. Honorificate me honorificabo co(n)tepnet me ego abicia dicit D(omi)n(u)s.

Je suis le prêtre Élie.

539Aucun mot ne permet d’identifier ce texte ; Boïto pensait qu’il s’agissait d’une restitution fautive.

Samuel

PA SA

MV

EL

MELIOR·E ·OBEDIENCIA QVA VICTIME

SVP BONOS DELECTAVIT DS NO SVP SACRIFICIA

Propheta Samuel. Meliore(m) e(st) obedencia qva(m) victime sup(er) bonos delectav(it) D(ominu)s no(n) super sacrificia.

Le prophète Samuel. L’obéissance est en effet meilleure que les sacrifices.

540I Samuel XV, 22.

Nathan

NATH

AN PA

hEC DICIT DNS N RECEDIT GLADIVS DOMO TVA

VSQ I SEPITNS ECCE SVSCITABO SP T LV DE DOMO TVA

Nathan p(rophet)a. H(a)ec dicit D(o)m(i)n(u)s, n(on) recedet gladius domo tua usq(ue) i(n) se(m)pit(er)n(u)s. Ecce suscitabo s(u)p(er) te malu(m) de domo tu(a).

Le prophète Nathan. Voilà dit le Seigneur, que l’épée ne s’éloigne pas de ta maison, à jamais. Voici que je provoquerai sur toi le malheur de ta maison.

541II, Samuel XII, 10 et II Samuel XII, 11.

Habacuc

D I E IVDICIV POSUISTI EV ET ME

VT CORRIPERES FVNDASTI EVM

D(omine) i(n) judiciu(m) posuisti eu(m) et me ut corriperes fundasti eum.

Seigneur, tu as posé en jugement lui et moi pour que tu resserres ce qu’il a fondé.

542Habacuc I, 12. La citation n’est pas intégrale et le sens de la phrase peu claire. On ne sait à quoi correspond la troisième lettre.

La coupole de Moïse

Zacharie

PA ZA

ChA

RI

A

LAVDA LETARE FILI A

SIO QVIA ECCE EGO VENIO

P(rophet)a Zacharia. Lauda (et) l(a)etare filia Sio(n) qui ecce ego venio. Le prophète Zacharie. Chante des louanges et réjouis-toi, fille de Sion, car voilà que je viens.

543Zacharie II, 10.

Malachie

M PA

LAC

hIA

S

ECCE EGO MITTO ANG

ELVM MEVN ANTE FAC

Malachias P(rophet)a. Ecce ego mitto angelum meu(m) ante fac(iem).

Le prophète Malachie. Voici que j’envoie mon ange devant toi.

544Malachie III, 1*.

Salomon

PA SA

LOM

ON

QVE EST ISTA Q

ASENDIT SICVT AV

P(rophet)a Salomon. (Q)ue est ista q(ue) as(c)endit sicut au(rora).

Le prophète Salomon. Quelle est celle-ci qui monte comme l’aurore se lève.

545Cantique des Cantiques VI, 9. Ce verset est cité dans la liturgie de la Nativité.

David

DA PA

VI

D

DE FRVCTV VEN

TRIS TVI PONAM SVP

David p(rophet)a. De fructu ventris tui ponam sup(er).

Le prophète David. Que je pose le fruit de ton ventre sur mon trône.

546Psaume CXXXII, 11. Ce verset figure souvent parmi ceux qui sont utilisés dans la controverse avec les Juifs.

547Les textes de la coupole d’Abraham sont des textes uniques. Deux des phylactères des prophètes de la coupole de Joseph sont des citations souvent utilisées et celle de Samuel apparaît une autre fois, sur l’autel de Xanten. La coupole de Moïse, comprend trois textes figurant souvent dans notre catalogue, sauf la citation de Zacharie qui est unique.

Venise, basilique San Marco, mosaïques des nefs latérales

548Deux séries de panneaux de mosaïques, datés du xiiie siècle, décorent les parois des nefs latérales de la basilique. Sur le mur nord, Osée, Joël, Michée et Jérémie entourent le Christ, tandis que sur la paroi de la nef sud, la Vierge est entourée de David, Salomon, Isaïe et Ézéchiel.

549Demus, The Mosaics of San Marco in Venice, t. 2/2.

550Le texte est écrit en capitales régulières avec de nombreuses onciales : D, E, N, M, T. Il n’y a pas d’espace pour séparer les mots et il y a rarement des points. Toutes les sortes d’abréviations sont utilisées et il y a quelques lettres incluses. Des minuscules sont utilisées parfois comme t de PREPARATUS ou le h dÉzéchiel.

Mosaïques de la nef nord

Osée

P A OS

E

E

QVASI DIL

CVLV PPAt

VS EST EG

RESSVS E

ET VENIE

T QVASI YM

BER NOb TE

MPORAN

EVS ET SE

ROTIN TRE

P(rophet)a Osee. Quasi dil(u)culu(m) p(re)pa(ra)tus est egressus (e)i(us) et veniet quasi imber nob(is) temporaneus et serotin(us) t(er)re.

Le prophète Osée. Comme le lever du jour sa venue est préparée et il nous vient comme la pluie de printemps qui arrose la terre.

551Osée VI, 3. Ce verset est souvent cité dans les textes de la controverse avec les Juifs.

Joël

PA IOh

E

L

SIMILIS EI

NO FVIT A PR

INCIPIO ET

POST EV N

O ERIT VS

Q IN ANNOS

GENERATI

ONIS ET G

ENERATION

IS

P(rophet)a Joel. Similis ei no(n) fuit a principio et post eu(m) no(n) erit usq(ue) in annos generationis et generationis.

Le prophète Joël. Il n’y en a pas eu de semblable avant lui et il n’y en aura pas jusqu’aux années des générations et des générations.

552Joël II, 2.

Michée

PA MICH

H E

A S

ECCE DN

S EGREDI

ETVR DE LOC

O SVO ET

DESCEN

DET ET CA

LCABIT S

VP EXCE

LSA TERRE

P(rophet)a Micheas. Ecce D(omi)n(v)s egredietur de loco suo et descendet et calcabit sup(er) excelsa terre.

Le prophète Michée. Voici que le Seigneur sort de sa demeure et descend et marche sur les parties élevées de la terre.

553Michée I, 3.

Jérémie

PA IERE

MI

AS

POS T H

EC· INTE

RRIS VI

SVS ES

T·ET C

V HOM

INIBVS

CONVE

RSATV

S EST

P(rophet)a Jeremias. Post h(a)ec in terris visus est et cum hominibus conversatus est.

Le prophète Jérémie. Après cela, il a été vu sur la terre et a vécu avec les hommes.

554Baruch III, 38*.

Mosaïques de la nef sud

David

DAV PPH

ID TA

DE FR

VCTV

VETRIS

TVI PONA

SVP SEDE

MEA

David P(ro)ph(e)ta. De fructu ve(n)tris tui pona(m) super sedem me (am).

Le prophète David. Que je pose le fruit de ton ventre sur mon trône.

555Psaume CXXXII, 11.

Salomon

SALO PA

MON

Q VE E I

STA QVE

ASCED

SICVT AV

RORA CS

VRGENS

Salomon p(rophet)a. Qu(a)e e(st) ista qu(a)e asce(n)dit sicut aurora c(on)surgens.

Le prophète Salomon. Quelle est celle-ci qui monte comme l’aurore se lève ?

556Cantique des Cantiques VI, 9. Ce verset est cité dans la liturgie de la Nativité.

Isaie

YSAI PH

AS A

ECCEVIR

GOCCI

PI ETPA

RIET FILIV

VOC

ABIT EM

ANVEL.

Isaias p(rophet)a. Ecce virgo c(on)cipi(et) et pariet filiu(m) (et) vocabit(ur) E(m)manuel.

Le prophète Isaïe. Voici que la jeune femme concevra et mettra au monde un fils.

557Isaïe VII, 14.

Ézéchiel

EZE PA

ChIEL

PORTA

hEC QVA

VIDES

CLAVSA ERIT·E N

O APERI

ETVR

Ezechiel p(rophet)a. Porta h(a)ec qu(am) vides clausa erit e(t) no(n) aperietur49.

Le prophète Ézéchiel. Cette porte que tu vois est fermée et on ne l’ouvrira pas.

558Ézéchiel XLIV, 2*.

559Sur cinq panneaux des nefs latérales les prophètes présentent des citations souvent répertoriées. On ne remarque qu’une citation unique, celle présentée par Joël.

Venise, basilique San Marco, mosaïques de la voûte sud

560Trois prophètes de cette série datent du XIIe siècle.

561Demus, The Mosaics of San Marco in Venice, t. 1/2.

562L’écriture du phylactère de Daniel diffère de celle des deux autres. Toutes les lettres sont de même module sauf un C minuscule, il y a des lettres conjointes, N et E de et M A de manibus on note un O et un E oncial.

563Les deux autres phylactères semblent écrits de la même manière mais celui de Jérémie présente des lettres plus espacées. Les L dépassent les autres lettres. Il y a quelques onciales : E, D, Q, voisinant avec des lettres capitales classiques. On remarque de nombreuses abréviations par contraction, DS, NR pour Deus, noster. Il y a aussi des abréviations complétées par signes spéciaux tels que Q ; pour que, et SV avec tilde pour sum.

564Sur le phylactère de David il y a aussi des lettres conjointes NE de pane et des lettres incluses, le I inclus dans le L de ampliavit.

Daniel

565Vêtu comme souvent une tunique courte et de bottes, Daniel porte de sa main droite un phylactère, qu’il montre de sa main gauche.

DANIEL PPHA

HIC E LAPIS ABICIC

DE MONTE SINE MANIB

Daniel. P(rop)h(et)a. Hic e(st) lapis ab(c)i(sus) de monte sine manib(us).

Le prophète Daniel. Voici une pierre détachée de la montagne sans mains.

566Daniel II, 34.

Jérémie

567Il porte à deux mains un phylactère presque horizontal, la main droite le tenant par le dessous. Et la main gauche par le dessus, le pouce et l’index apparaissant.

IE PRO

RE PH

M E

IAS TA

HIC EST DS NR ET NON ESTI

MABITVR ALIVS ABSQ ILLO.

Jeremias propheta. Hic est D(eu)s n(oste)r et non estimabitur alius absque illo.

Le prophète Jérémie. Voici notre Dieu et aucun autre ne sera considéré.

568Baruch III, 36-37*.

David

569Il tient son phylactère éloigné de lui, à la verticale, de sa main gauche.

D P

A P

V H

I E

D TA

QVIEDE

BAT PANE

ME AM

PLIAVIT

ADVER

SVM ME SV

PLANTATIONE

David p(ro)pheta. Qui edebat pane(m) meu(m) ampliavit adversu(m) me supplantatione(m).

Le roi David. Celui qui mangeait mon pain a haussé le talon contre moi.

570Psaume XLI, 10. Le texte de l’inscription est celui de la Bible des Septante avec le verbe ampliavit au lieu de magnificavit.

571La citation de Daniel ne se retouve dans aucune autre œuvre, alors que celle de Baruch est fréquente. Le passage des Psaumes attribué ici à David est cité dans deux autres œuvres, à Sant’Angelo in Formis et à Jérusalem.

Venise, basilique San Marco, la Pala d’Oro

572Réalisé à la demande du doge Ordelafo Falier en 1105, le célèbre rétable de Saint-Marc a été agrandi en 1209 avec l’utilisation d’émaux provenant de Byzance, puis entièrement restructuré au XIVe siècle. Les plaques qui nous intéressent ici font partie du rétable des origines, qui comprenait l’histoire de Jésus, celle de saint Marc et trois séries de personnages, les prophètes, les apôtres et les anges. Les prophètes se trouvent désormais dans la partie inférieure du rétable, de part et d’autre des plaques où figurent le doge Ordelaffo Falier, la Vierge orante et l’impératrice Irène de Byzance. Quatre prophètes ont des banderoles avec des inscriptions en grec et leur nom est également inscrit dans cette langue : ce sont, à partir de la gauche, les cinquième, septième, onzième et douzième. Ce dernier est Salomon, revêtu de vêtements et bijoux somptueux. Le septième prophète, David, porte des vêtements de même type, mais moins de bijoux. Les autres, sauf Daniel, ont une longue tunique et un manteau sombre. Les textes des phylactères sont difficilement lisibles et nous n’en connaissons pas de relevé. Le choix de l’ordre des personnages n’obéit vraisemblablement aucune logique, compte tenu des remaniements subis par l’œuvre. Tous les prophètes sauf deux portent le phylactère de la main gauche, et celui-ci se déroule verticalement.

573Ces inscriptions ont été déchiffrées sur un petit ouvrage vendu à San Marco.

574 Le rétable d’or, s.d.

575Les inscriptions latines, difficilement lisibles, rappellent celles des relevés des portes de Saint-Paul-hors-les murs, laissant penser qu’elles ont été réalisées dans des conditions semblables. On a ici des abréviations par contraction, DNS por Dominus, SCS pour Sanctus, ou des abréviations par suspension comme E pour est.

Isaïe

576Son nom est inscrit en grec, mais son phylactère est en latin.

VIRG

O CON

CIPI

ET ET

PARIET

FILIV

Virgo concipiet et pariet filu(m).

La jeune femme concevra et mettra au monde un fils.

577Isaïe VII, 14*.

Nahum

NA VM

SOL OR

TVS E

ET AVO

LAVE

RVNT

Nahum. Sol ortus e(st) et avolaverunt.

Nahum. Le soleil s’est levé et (les criquets) s’envoleront.

578Nahum III, 17.

Jérémie

HIERE MIAS

EXE

T—S

-----

FILI

D

579Le texte du phylactère n’est pas déchiffrable sur les documents.

Daniel

DANI EL

CVM

VENE

RIT

SCS

SC-

Daniel. Cum venerit S(an)c(tu)s s(an)c(torum).

Daniel. Quand viendra le saint des Saints.

580Daniel IX, 24*.

Moïse

581Le nom est mentionné en grec.

PHA

MEV

----

ABIT

V---

P(rop)h(et)a meu[s suscit]abit v[obis].

Mon prophète se lèvera pour vous.

582Cette inscription évoque le texte souvent présenté par Moïse, Deutéronome XVIII, 15*.

Ézéchiel

583Le texte du phylactère est presque illisible sur les photographies que nous pouvons examiner.

HIEZECHI EL

POR

Ezechiel. Por(ta).

Ézéchiel. La porte

584Ézéchiel XLIV, 2*.

Texte grec

585 Texte grec.

Élie

HELI AS

VIVIT

DNS N

ERIT

PLVV

---

TRA

Elias. Vivit D(omi)n(u)s n(on) erit pluv(ia).

Élie. Par le Seigneur vivant, il n’y aura pas de pluie.

586I Rois XVII, 1. Ce passage du livre des Rois est repris par Jacques (V, 7).

Zacharie

ZAHA RIAS

ECCE

DNS VE

NIET E

Zacharias. Ecce D(omi)n(u)s veniet e(t)…

Zacharie. Voici que le Seigneur vient et…

587Ce fragment de phrase ne semble correspondre à aucun verset précis du livre de Zacharie.

Habacuc

ABA CVH

Habacuc.

Habacuc.

Malachie

MALA CHIAS

ECCE

DIES

VENI

VNTD

ICIT

DNS

Ecce dies veniunt dicit D(omi)n(v)s.

Ces jours viennent dit le seigneur.

588C’est le verset d’Amos, que l’on a déjà vu dans une inscription sicilienne, qui correspond le mieux à l’inscription que nous avons ici : Amos IX, 13 Ecce dies veniunt, dicit Dominus

Salomon

589Le nom et le texte sont en grec.

590Parmi les textes identifiés, quatre sont des citations fréquentes dans le catalogue alors que quatre autres sont reprises au moins une fois.

Vérone, portail du dôme

591À l’origine, l’église de Santa Maria Matricolare était une petite chapelle, ce qu’elle est restée jusqu’en 780. C’est une grande église qui a alors été construite pour la remplacer et elle est devenue la cathédrale de la ville. Après avoir été incendiée par les Hongrois en 919, l’église a été réparée, puis un nouvel édifice a été commencé en 1139 et consacré en 1187.

592C’est au portail réalisé par Niccoló, à peu près en même temps que le portail de Ferrare que nous avons déjà mentionné, que nous nous intéressons ici. Huit prophètes sont sculptés dans les ressauts jaillissant entre les colonnes de l’ébrasement qui reçoivent les voussures ; deux autres étant placés dans l’épaisseur du porche50. Ces dix statues sont de petites dimensions et chaque prophète présente un phylactère, sauf David qui montre un livre. Les vêtements des prophètes, vêtement longs et manteau drapé sur l’épaule gauche, sont identiques, à l’exception encore de la tenue de David. À part ce dernier, tous portent un nimbe.

593Kingsley Porter, Lombard Architecture, t. III, p. 466-472.

594Jullian, L’éveil de la sculpture italienne, 1945-1949, pl. XLVIII.

595Kain, The sculpture of Nicholaus, 1986.

596Les textes sont écrits en capitales régulières, il n’y a pas d’onciales et les abréviations sont rares : Deus est contracté en DS avec tilde, le M de filium est abrégé en filiu avec tilde sur le U. Un N a été intercalé dans le angelum de Malachie.

Malachie

597Il tient verticalement son phylactère dont la partie inférieure est totalement déroulée alors que la main gauche tient la partie supérieure enroulée. De sa main droite, Malachie désigne le texte. Il ne porte pas de nimbe.

ECCE

EGO

MITTAM

ANGNELV ME

V ET PRE

PARABIT

Ecce ego mitto angelu(m) meu(m) et preparabit.

Voici que j’envoie mon ange, il préparera.

598Malachie III, 1.

David

599Son vêtement est plus raffiné, il est orné de broderies et ses pieds sont chaussés. Sa barbe courte est bouclée et sa moustache est apprêtée ; il porte la couronne royale. La main gauche du roi-prophète repose sur le devant de son vêtement tandis que de la main droite il présente un livre ouvert.

ME DN

MEN DAVIT

TO ET

Memento, D(omi)n(e), David…

Souviens-toi, Seigneur, David.

600Psaume CXXXII, 1 (a).

Jérémie

601Il porte une longue barbe dont l’extrémité est bouclée. Son phylactère est encore un peu enroulé en bas et aussi dans la partie supérieure tenue par la main gauche. De sa main droite, index tendu, Jérémie désigne le prophète placé à sa gauche, Isaïe.

EC

CE IN

QVID

DS NOS

TER ET

NON E

STIMA

BITVR

Ecce, inquid, D(eu)s noster et non estimabitur…

Voici, dit-il, notre Dieu et aucun autre ne sera considéré.

602Comme nous l’avons déjà vu, la citation de Baruch III, 36-37 est introduite par les mêmes mots que dans le Sermon de Quodvultdeus*.

Isaïe

603Isaïe se présente comme Jérémie, tenant le phylactère de sa main gauche et désignant de sa main droite... Comme les autres, il porte barbe et moustaches, mais sa longue barbe se termine en mèches souples et non en boucles.

ECCE

VIRGO

CONCI

PIETET

PARIET

FILI V

Ecce virgo concipiet et pariet filiu(m).

La jeune femme concevra et mettra au monde un fils.

604Isaïe VII, 14*.

Daniel

CVM

VENE

RIT S

SCRV

CESABIT

VNCTIO

Cum venerit s(anctus) s(an)c(to)ru(m) cessabit unctio.

Quand viendra le saint des Saints, l’onction cessera.

605Daniel IX, 24*.

Habacuc

DNE

AVDIVI

AVDITV

TVVM

ET TI

MVI C

SIDERA

VI OPA

D(omi]ne, audivi auditu(m) tuum et timui c(on)sideravi op(er)a.

Seigneur, j’ai entendu ton annonce et j’ai craint. J’ai examiné tes œuvres.

606Habacuc III, 2. Cette partie de verset n’est pas le texte de la Vulgate mais celui de la Bible des Septante51. Il est utilisé dans la liturgie tous les vendredis de l’année et figure dans de nombreux textes de la polémique avec les Juifs. On retrouve cette citation dans quatre autres cycles prophétiques.

Aggée

607Il a la tête légèrement tournée vers la droite et sa main gauche est posée sur sa poitrine. C’est le seul prophète identifié par une inscription au-dessus de son nimbe. Il tient son phylactère à la verticale, de la main droite, par le haut encore enroulé, le bas étant totalement déroulé.

AG GE

EC CE

VENIET

DESIDE

RATVS

CVNC

TIS G

TI BVS

Aggee. Ecce veniet desideratus cunctis gentibus.

Aggée. Voici que viennent les richesses de toutes les nations.

608Aggée II, 8*.

Zacharie

609Le prophète, dont la longue barbe ressemble à celle d’Isaïe, tient une palme dans sa main droite ; de sa main gauche il tient la partie enroulée de son phylactère. Cette représentation évoque le rapprochement fait dès les débuts du christianisme entre ce passage du livre d’Aggée et le récit de l’entrée du Christ à Jérusalem.

EC CE

REX TV

VS VE

N SE

DENS SV

P PVLLV

ASINE

Ecce rex tuus ven(iet) sedens sup(er) pullu(m) asine.

Voici que ton roi vient, assis sur un ânon.

610Zacharie IX, 9*.

Michée

TV BET

LE EM

TERRA

IV DA

EX TE

EXIET

DUX

Tu Bethleem, terra Juda, ex te exiet dux.

Toi, Bethléem, terre de Juda, de toi sortira un chef.

611Michée V, 2*.

Joël

VE

NIET

DIES

DNI QVI

A PP E

EST DI

ES

Veniet dies D(omi)ni quia prope est dies.

Le jour du Seigneur vient, car le jour est proche.

612Joël II, 1.

613Les citations du Livre des Psaumes et de Joël sont les seules qui ne figurent pas dans d’autres œuvres répertoriées. Toutes les autres inscriptions sur les phylactères reprennent des textes très fréquents.

Documents annexes

Notes

1 Bégule, Les incrustations décoratives des cathédrales de Lyon et Vienne, 1905, pl. VIII.

2 Voir Allemagne 2-k.

3 Sabatier, Bibliorum Sacrorum latinaes versiones antiquae, p.­­ 966.

4 Dans le deuxième cas on ce pourrait être une allusion au texte d’Isaïe XI, 1 : Egredietur virga de radice Jesse… 

5 On garde ici la formule de salutation habituelle en français.

6 ANNO AB INCARNATIONE DOMINI MCXXXIII IN HOC CLAUSTRO REGULARIS VITA INCEPTA EST : En l’an 1133 de l’Incarnation du Seigneur, la vie régulière fut introduite dans ce cloître.

7 Barral i Altet, Avril, Gaborit-Chopin, Le temps des Croisades Paris, 1982, p. 60.

8 Kingsley Porter, Lombard Architecture, t. 2, p. 60.

9 J. Baschet note T(ribulatione) MEA, mais nous ignorons la disposition exacte de ce dernier mot.

10 Le nom du prophète est lisible sur les photos. É. Bertaux n’avait pas noté ET.

11 Ceci est le relevé de J. Baschet. É. Bertaux lisait DVE.

12 J. Baschet lit ADSIT.

13 É. Bertaux lisait DESINANS.

14 Relevé É. Bertaux ; J. Baschet ne lit pas le dernier mot.

15 Il y a manifestement une erreur soit dans le verbe soit dans le mot Dominus. Ici on traduit comme s’il y avait Domine.

16 Bertaux, L’art dans l’Italie méridionale, 1903 p. 585.

17 Feller, « La fondation de San Clemente a Casauria et sa représentation iconographique », 1982, p. 721.

18 Nous lui adressons pour cela nos plus vifs remerciements.

19 Kingsley Porter, Lombard Architecture, t. II, p. 269.

20 Demus, Mosaïcs of Norman Sicily, p, 23, note 70 ; il y est précisé que ET est mis pour EST.

21 Demus, Mosaïcs of Norman Sicily 1950, p. 23, note 84

22 Cité par Glass, « Otage de l’historiographie : l’Ordo Prophetarum en Italie », 2001 p. 261, note 15.

23 Kingsley Porter, Lombard Architecture, 1916, p. 386

24 Encyclopédia Universalis 2008, édition numérique, article Antelami.

25 D[O]M[INV]S BLANDV MURMVR [PVER] MVNERE FERTVR /SVSCIPIT OBLATV[M] SYMEON DE VIRGINE NATVM : L’Enfant-Dieu, dans un doux vagissement, est donné comme un présent rare ; Syméon reçoit l’offrande née de la Vierge.

26 +VIRGA VIRTVTIS PROTVLIT FRVCTVS QVE SALVTIS + VIRGA FLOS NATVS EST CARNE DEVS TRABEATVS : Vierge de vertu, porte le fruit du salut. La fleur de l’arbre est Dieu, né de la robe de chair.

27 Les prophètes du chœur ne figurent pas sur des clichés publiés dans les plus anciens ouvrages. Deux détails de médaillons sont publiés dans l’ouvrage d’E. Kitzinger, de même que l’arc ouest de la croisée du transept.

28 Sabatier, Bibliorum Sacrorum latinaes versiones antiquae, p.­­ 966.

29 Quintavalle, Il battistero di Parma, 1988, p. 5.

30 Kingsley Porter, Lombard Architecture, 1916, t. III, p. 251.

31 Kingsley Porter, Lombard Architecture, 1916, t. III, p. 255.

32 Jullian, L’éveil de la sculpture italienne, 1945- 1949, p. 180.

33 Sur le livre on peut lire le verset Cantique VII, 11 et sur le phylactère Cantique VIII, 3.

34 Toubert, « Renouveau paléochrétien à Rome » 1971, p. 113 à 154.

35 Hesbert II, 66-70 cité par Serena Romano, La pittura medievale a Roma, 312-1431 Corpus, vol 4, 2006, p. 337. Répons pour divers offices de la Nativité : Hesbert IV, 6333.

36 Nicolai « Della basilica si S. Paulo », 1815, cité dans Cahier, Caractéristiques des saints dans l’art populaire, 1867, p. 711-717.

37 Cahier, Caractéristiques des saints dans l’art populaire, 1867, p. 714.

38 Cliché Demus, La peinture murale romane, 1970, p. 32.

39 Augustin, De civitate Dei, Livre XVIII, pl. XLI, col. 579. Traduction : La cité de Dieu, 2000, p. 790, « Oracles Sibyllins », 2005, p. 1071.

40 Cliché Demus, La peinture murale romane, 1970, p. 32.

41 Bertaux, L’art dans l’Italie méridionale, 1903, p. 603.

42 « Oracles Sibyllins », 2005 p. 1071. Augustin, De civitate Dei, Livre XVIII, pl. XLI, col. 579. Traduction : La cité de Dieu, 2000, p. 790.

43 Barral i Altet, Avril, Gaborit-Chopin, Le Temps des Croisades, p. 155.

44 Demus, La peinture murale romane, 1970, pl. 51.

45 Sabatier, Bibliorum Sacrorum latinaes versiones antiquae, p. 966.

46 Museo di Torcello. Sezione medioevale e moderna, Venezia, 1978, p. 42.

47 Demus, The Mosaics of San Marco in Venice 1984, 1/ p. 44.

48 Le dernier verbe est au présent alors qu’il est au futur dans le texte biblique.

49 Les mots quam vides ne figurent pas dans le texte biblique : … que tu vois… .

50 Photographie des deux groupes de prophètes dans : Jullian, L’éveil de la sculpture italienne. 1945-1949, pl. XLVIII.

51 Sabatier, Bibliorum Sacrorum latinaes versiones antiquae, p.­­ 966.

Pour citer ce document

Par Françoise Gay, «Italie = Les inscriptions présentées par les prophètes dans l’art de l’Occident médiéval – catalogue et édition», In-Scription: revue en ligne d'études épigraphiques [En ligne], Livraisons, Deuxième livraison, mis à jour le : 25/10/2019, URL : https://in-scription.edel.univ-poitiers.fr:443/in-scription/index.php?id=316.

Droits d'auteur

This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License CC BY-NC 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-nc/3.0/fr/) / Article distribué selon les termes de la licence Creative Commons CC BY-NC.3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-nc/3.0/fr/)