Vous êtes ici : Accueil > Livraisons > Deuxième livraison > Allemagne = Les insc...

Allemagne = Les inscriptions présentées par les prophètes dans l’art de l’Occident médiéval – catalogue et édition

frPublié en ligne le 11 mars 2019

Par Françoise Gay

1Note des éditeurs : Le présent catalogue propose l’édition des inscriptions mentionnées dans l’article en trois parties « Il a parlé par les prophètes. Les inscriptions présentées par les prophètes dans l’art de l’Occident médiéval » publié en 2017 et 2018 dans la revue In-Scription. Il fournit au lecteur les informations complémentaires aux réflexions de son auteur et rassemble un corpus original d’œuvres d’art et d’inscriptions à travers l’Europe, dispersées jusqu’à ce jour dans des publications diverses, d’accès parfois difficile. Les notices reprennent la structure et les normes d’édition du Corpus des inscriptions de la France médiévale, en les adaptant parfois légèrement en fonction de la source des transcriptions. Le commentaire concerne principalement la forme de la citation prophétique et son interprétation renvoie aux développements publiés dans l’article. Quelques-unes des inscriptions citées dans le texte n’ont pas été reprises ici ; d’autres ont été ajoutées a posteriori, sans affecter cependant les grandes lignes dégagées au cours de cette étude.

AUGSBOURG, cathédrale - Vitraux des fenêtres hautes

2Les vitraux proviennent de l’édifice bâti au cours du xie siècle et consacré en 1065. Les verrières sont maintenant datées des environs de 11001. Les fenêtres ont été modifiées et déplacées lors du voûtement de l’église vers 1330 mais les vitraux ont été replacés. Un grand programme établissant la concordance entre l’Ancien et le Nouveau Testament avait été conçu. Les textes présentés par les prophètes évoquent l’Église en tant que peuple ou maison de Dieu. La partie centrale de l’ensemble de verrières correspondait à l’axe de l’abside orientale, qui comportait comme souvent une figuration de la Vierge ou du Christ, alors que de part et d’autre de cette abside les vitraux montraient 12 figures de prophètes au sud, et 12 figures d’apôtres au nord. Cinq vitraux de cet ensemble nous sont parvenus, ceux de Daniel, Osée David et Jonas sont originaux alors que le vitrail de Moïse est une copie du xve siècle. Les quatre prophètes portent des vêtements décorés et sont chaussés. David est couronné et les trois autres portent un chapeau conique. Tous les phylactères sont verticaux.

3Grodecki, Le vitrail, 1977, photo, p. 51.

4Brisac, Le vitrail, 1990, p. 16.

5Les lettres capitales sont assez grandes et régulières. Cependant, les phylactères d’Osée et de David présentent des lettres plus épaisses. La plupart des mots sont séparés par des points. Le mot propheta est classiquement abrégé en PP avec les lettres barrées. Les abréviations sont le plus souvent des contractions, comme DNE pour Domine ou des suspensions (facie avec un tilde sur le e pour faciem). Il y a peu de lettres entrelacées ou incluses.

6Daniel

7Daniel tient son phylactère par le haut, quatre doigts apparaissant sur la partie enroulée. L’index de sa main droite, très long, attire l’attention du spectateur et marque l’autorité du personnage. Le phylactère de Daniel est assez étroit, de couleur jaune, tandis que l’inscription, comme la ligne qui l’entoure, est noire.

8DANIEL PP

9OSTENDE DNE FACIE TVA SVP

10SCVARIV TVV

11Daniel p(ro)p(heta). Ostende D(omi)n(e) facie(m) tua(m) sup(er) s(an)c(t)uariu(m) tuu(m).

12Le prophète Daniel. Montre, Seigneur, ton visage sur ton sanctuaire.

13Daniel IX, 17.

14Osée

15Osée serre le haut du phylactère de la main droite et tend sa main gauche, paume en avant. L’inscription se détache en jaune sur le phylactère noir bordé d’une ligne jaune.

16OSEE · PP

17EG ERVDITOR · OMNIV· DS ·

18Osée P(ro)p(heta). Eg(o) eruditor omniu(m) D(eu)s.

19Le prophète Osée. Moi, Dieu, je vous donnerai une leçon à tous.

20Osée V, 2.

21David

22Le prophète porte son sceptre de la main droite et tient la banderole de la main gauche dont on voit quatre doigts, trois repliés sur le rouleau et l’index dressé. L’inscription en jaune se détache du fond noir du phylactère et un trait jaune l’encadre.

23 DAVID REX ·

24 BEATI · QI · HABITAT· I · DOMO · TVA DNE

25David rex. Beati q(u)i habita(n)t i(n) domo tua D(omi)ne.

26 Le roi David. Heureux ceux qui habitent ta maison, Seigneur.

27Psaume XXXIV, 5.

28Jonas

29Jonas tient son phylactère de la main gauche, tous ses doigts étant visibles. Il lève l’index de la main droite, geste fait pour attirer l’attention. Son phylactère est jaune et les lettres comme la bordure du phylactère s’y détachent en noir.

30 […]AS

31 RVRSV VIDEBO· TEPLV· SCV · DI · MI

32[Jon]as. Rursu(s) videbo te(m)plu(m) s(an)c(t)u(m) D(omin)i m(ih)i.

33Jonas. En revanche, je regarderai le temple saint de mon Seigneur.

34Jonas II, 5.

35Il est difficile d’établir des conclusions sur un ensemble dont il ne reste que quatre éléments. On remarque cependant que trois des citations évoquent la maison de Dieu. Aucun des textes n’est utilisé dans d’autres ensembles épigraphiques.

BERLIN, Kunstgewerbe Museum - Reliquaire coupole du trésor des Guelfes

36Il aurait été réalisé vers 1175 par le maître de l’autel de Saint-Grégoire pour abriter le crâne de saint Grégoire de Nazianze. Il faisait partie du trésor de la cathédrale de Brunswick jusqu’en 1935. Le reliquaire présente la forme d’un édifice à plan en croix grecque avec une coupole côtelée à décor de feuillage en émail ; l’ensemble repose sur quatre aigles. Entre les colonnettes qui structurent l’édifice, se dressent des figurines en ivoire de morse : le Christ et les apôtres entre les colonnes du tambour, et les prophètes sur les bras de la partie inférieure. À l’extrémité de chaque bras se trouvent des plaques d’ivoire représentant la Sainte-Famille, la visite des Mages, la Crucifixion et la Résurrection. Les prophètes dont un seul, Osée est identifié, tiennent des phylactères verticaux dont la plupart des textes sont difficiles à déchiffrer dans leur totalité.

37Nous reprenons donc ici le relevé du Corpus allemand, y compris les signes diacritiques puisque nous n'avons pas pu voir de clichés. La description commence avec la plaque de la Sainte-Famille.

38Die Deutschen Inschriften, n° 35, p. 25.

39Gauthier, Émaux du Moyen Âge, 1972, pl. 105.

40Sur le cliché de l’ouvrage de M.-M. Gauthier, on note des caractères majuscules droits, sur une seule ligne en général, sauf sur le phylactère d’Osée. Sur le phylactère de Sophonie, le S du mot dies est placé au-dessus de la ligne.

41Isaïe

42 ECCE. VIRGO CONCIP/ET FILIVM

43 Ecce virgo concip(i)et filium.

44 Voici que la jeune femme conçoit un fils.

45Isaïe VII, 14*.

46Ezéchiel

47QVASI I(N) MEDIO. ROTE

48Quasi rota in medio. rote.

49Comme une roue au milieu d’une roue.

50Ezéchiel I, 16.

51Daniel

52C(VM) VENERIT·S(AN)C(TV)S. S(AN)CTO(RVM). C[ESSABIT]

53 C(um) venerit s(an)c(tu) s(an)cto(rum) c(essabit).

54 Quand viendra le Saint des saints, cessera (l'onction).

55Daniel IX, 24 : Septuaginta hebdomades abreviatae sunt (…) et ungatur sanctus sanctorum ; TOB : Il a été fixé soixante-dix septénaires (…) pour oindre un Saint des Saints*.

56Jean-Baptiste

57 ECCE.AGNVS.DEI.

58 Ecce Agnus Dei.

59 Voici l’Agneau de Dieu.

60Jean I, 29.

61Osée

62IIOSE. D(OMINO) /PRI(N)CIPIV(M). LOQ(VE)NDI .IN

63 Ose D(omino) pri(n)cipiu(m) loq(ue)ndi

64 Commencement de ce qui a été dit par le Seigneur.

65Osée I, 2. Les mots de ce verset sont transcrits ici dans le désordre.

66Joël

67RESIDVV(M)·ERVE · COMEDE(T)

68Residuu(m) eru(ca)e comedet.

69(La sauterelle) mange les restes de la chenille.

70Joël I, 4.

71Amos

72PASTOR EGO SV(M)· VELLIC(ANS)· M[ORA]

73Pastor ego su(m) vellic(ans).m(ora).

74 Je suis berger, piquant les fruits du mûrier.

Amos, VII, 14. Schnitzler, pour l’inscription identique du phylactère d’Amos du reliquaire de la collection Von Hochhelten, complète par le mot mora qui ne figure pas dans le verset biblique ni dans les versets proches. Le terme morum en latin classique désigne le fruit du mûrier. Le texte biblique mentionne le sycomore et cette phrase est expliquée dans le Dictionnaire de la Bible : Amos gardait ses troupeaux tout en incisant les figues sauvages pour qu’elles mûrissent plus vite2. À l’origine, le terme sycomore ne désignait que le figuier, mais il a ensuite aussi désigné les érables. On peut se demander pourquoi, dans ces deux inscriptions, on a remplacé le fruit du sycomore par celui du mûrier.

75Abdias

76 ASSCENDENT ·SAL / VATORES ·IN /MONTE(M)

77 Ascendent salvatores in monte[m].

78 Les sauveurs monteront sur la montagne.

79Abdias 21.

80Jonas

81TOLLE · A(N)I(M)A(M) ·MEA(M) ·Q(VI)A

82Tollea(n)i(m)a(m) mea(m). quia.

83Enlève ma vie.

84Jonas IV, 3.

85Zacharie

86 Q(VI) TETIGERIT ·VOS ·TAN[GIT]

87 Q(ui) tetigerit vos tan(git).

88 Celui qui vous touchera, touchera.

89Zacharie II, 8.

90Jérémie

91 PO(ST) · H(AEC) I(N) T(ER)RIS·VIS(VS)· E(ST) ·(ET) C(VM) H[OMINIBVS]

92 Po(st) h(aec) i(n) t(er)ris vis(us) e(st) (et) c(um) h(ominibus).

93 Après cela, il a été vu sur la terre et (a vécu) avec les hommes.

94Baruch III, 38*.

95Sophonie

96DIES IRE DIES ILLA

97Dies ire, dies illa.

98Ce jour-là, jour de colère.

99Sophonie I, 15. Ce mots issus d'une séquence remontant au xie siècle ont été intégrés au xiiie siècle et ont fait partie de la messe des morts et de la liturgie de la Toussaint (rite tridentin) jusqu'à la réforme liturgique de Vatican II.

100Michée

101 C(ON)CIDE(N)T· GLADIOS I(N) ·V[OMERES]

102 C(on)cide(n)t gladios i(n) v(omeres).

103 Ils briseront les épées (pour faire) des socs3.

104Michée IV, 3.

105Habacuc

106 D(OMI)NE AVDIVI AVDIT(IONEM)

107 D(omi)ne audivi audit(ionem).

108 Seigneur, j’ai entendu ton annonce.

109Habacuc III, 2. Ce verset est utilisé dans la liturgie tous les vendredis de l’année et figure dans de nombreux textes de la polémique avec les Juifs.

110Nahum

111ON(VS) NINIVE

112On(us) Ninive.

113Oracle sur Ninive.

114Nahum I, 1.

115Joël

116V(ER)BVM· D(OMI)NI ·AD IOHEL ·F[ACTVM]· E(ST)

117V(er)bum Domini ad Johel f(actum) e(st).

118La parole de Dieu fut adressée à Joël.

119Joël I, 1.

120On ne distingue pas vraiment un thème général dans les textes présentés par les prophètes. Quatre textes sont fréquents dans les œuvres évoquant la Nativité, quatre autres ne sont jamais cités ailleurs, et cinq citations ne sont utilisées que dans des œuvres rhénanes.

BERLIN, Kunstgewerbe Museum - Autel portatif du trésor des Guelfes

121Cet autel portatif en cuivre doré, orné d’émaux champlevés, a été exécuté à Cologne entre 1150 et 1160 par Eilbertus. Sur la tablette supérieure de l’autel sont représentés le Christ en Gloire au centre, l’Enfance du Christ à gauche et la Passion à droite. Autour du Christ en Gloire se tiennent les 12 apôtres portant des phylactères où sont inscrits des versets du Credo. Sur les côtés de l’autel se trouvent des personnages de l’Ancien Testament, en pied, portant aussi des phylactères : Daniel, Ezéchiel, David, Melchisedech, Osée, Malachie, Sophonie, Balaam, Jonas, Nahum, Isaïe, Jérémie, Salomon, Joël, Jacob, Abdias et Zacharie.

122Les transcriptions ont été faites à partir des quelques clichés disponibles et des relevés de F.-X. Kraus.

123Kraus, Die Christlichen Inschriften das Rheinland, 1894, p. 284-285.

124Swarzenski, Monuments of Romanesque Art, 1954, pl. 241 et 242.

125Gauthier, Émaux du Moyen Âge, 1972, notice n° 98, p. 353.

126Barral i Altet, Avril, Gaborit-Chopin, Le temps des croisades, 1982, pl. 242.

127On peut évoquer la paléographie de cet autel à partir des quelques reproductions que nous avons pu consulter4. Les textes sont écrits soit horizontalement sur une banderole (le plus souvent sur trois lignes) tenue horizontalement, soit verticalement sous forme de courtes lignes. Les inscriptions sont en lettres capitales régulières, avec cependant quelques onciales (principalement des E). Les mots sont séparés par des points. Les abréviations, contractions ou suspensions sont absentes des deux bandeaux, mais elles sont assez nombreuses sur certains phylactères. Les lettres des noms des prophètes, placées verticalement de part et d’autre de leur tête, sont alignées irrégulièrement.

128Inscription identifiant l’orfèvre et le commanditaire de l’œuvre

129Cette longue inscription a sa place ici, même si elle n'évoque pas les prophètes de façon précise, car elle permet de mieux comprendre l'idée générale qui a présidé à la conception de cette œuvre.

130EILBERTVS COLONIENSIS ME FECIT

131Eilbertus coloniensis me fecit.

132Eilbertus de Cologne m’a fait.

133+ DOCTRINA PLENI FIDEI PATRES DVODENI

134+ TESTANTVR FICTA NON ESSE PROPHETICA DICTA+

135Doctrina pleni fidei patres duodeni.

136Testantur ficta non esse prophetica dicta.

137Les douze pères, pleins de la doctrine de la foi

138Attestent que ne furent pas imaginaires les paroles prophétiques.

139+ CELITVS AFFLATI DE CRISTO VATICINARI

140+HI PREDIXERVNT QVE POST VENTVRA FVERVNT5

141Celitus afflati de cristo vaticinari.

142Hi predixerunt que post ventura fuerunt.

143Un souffle venant du ciel, ils prophétisèrent au sujet du Christ :

144Ils ont prédit ce qui devait dans l’avenir se produire.

145Daniel6

146Daniel porte des deux mains un phylactère dont la partie gauche retombe verticalement.

147DANIEL CV VENERIT SCS SCORV CESSABIT VNCTIO

148 Daniel. Cu(m) venerit s(an)c(tu)s s(an)c(t)oru(m).

149Quand viendra le Saint des Saints l’onction cessera.

150Daniel IX, 24*.

151Ézéchiel

152Le prophète lève l’index de la main droite tandis que la gauche tient la partie enroulée du phylactère qui se déroule devant lui vers le sol.

153 EZECHIEL· SCIFICABO · NOM· ME·QD · POLLVTV · E· INTER GENTES

154 Ezechiel. S(an)ctificabo nom(en) me(um) q(uod) pollutu(m) e(st) inters gentes.

155 Ézéchiel. Je sanctifierai mon nom qui est sali parmi les nations.

156Ézéchiel XXXVI, 23.

157David7

158Le prophète, portant comme de coutume la couronne royale, porte sa lyre de la main droite. Quatre doigts de sa main droite apparaissent au tiers supérieur du phylactère. Son vêtement long est plus recherché que celui des autres personnages et ses pieds sont couverts.

159D    V

160A     I

161     D

162BEA

163TVS

164EST  

165QVM

166E TV

167ERV

168DIERIS

169DOM

170INE

171David. Beatus est qu(e)m tu erudieris Domine8.

172David. Heureux l’homme que tu instruis, Seigneur.

173Psaume XCIV, 12. Ce passage des Psaumes est cité dans la liturgie toute l’année.

174Melchisédech9

175De sa main droite Melchisédech tient un calice et de la main gauche une patène. Il ne présente pas de texte.

176 M S

177 E E

178 L D

179C E

180 H CH

181 I

182Melchisedech.

183Melchisédech.

184Osée10

185Le prophète tient à deux mains le phylactère qui forme un arc de cercle.

186 O E

187 S E

188 ERIT · NVMER · F

189 ILIORVM IS AEL

190 · QVASI HARENA ·MARIS

191Osée. Erit. numer(us) .filiorum Is(r)ael .quasi arena maris.

192 Osée. Le nombre des fils d’Israël sera comme le sable de la mer.

193Osée I, 10.

194Malachie11

195Malachie tend sa main droite, paume vers le ciel, tandis que sa main gauche cachée par son manteau tient l’extrémité gauche du phylactère ; l’autre extrémité touche presque le sol.

196 MALACHIAS

197 VOBIS· TIMENTIBVS ·DEVM · ORIETVR ·SOL·IVSTICIE

198 Malachias. Vobis timentibus. Deum. orietu(r) .sol justicie.

199 Malachie. Le soleil de justice se lèvera pour ceux qui craignent Dieu.

200Malachie IV, 2. Ce passage de Malachie est transcrit sur le phylactère du prophète sur la planche XV de l’Hortus Deliciarum12.

201Sophonie

202 SOPHONIAS

203 MANE · MANE · IVDICIVM SVVM DABIT DOMINVS IN LUCE ET NON ABSCONDETVR.

204 Sophonias. Mane. mane. judicium suum dabit in lucem et non abscondetur.

205 Sophonie. Le matin, il rend son jugement, le matin, il ne se dérobe pas.

206Sophonie III, 5.

207Balaam

208BALAM

209EX· IACOB · STELLA· PRODIET· ET ·DE ISRAHEL HOMO SVRGET

210Bala(a)m. Ex Jacob stella prodiet et de Israel homo surget.

211Balaam. De Jacob se montrera une étoile et un homme se lèvera d’Israël.

212Nombres XXIV, 17. Ce texte ne correspond pas exactement au texte de la Vulgate (Orietur stella ex Jacob, et consurga virga de Israel) ni de la Vetus Latina (Orietur stella ex Jacob et exsurget homo de Israel)*.

213Jonas

214 IONAS

215 TOLLE · ANIMA· MEAM · QVONIAM· MEL[---] ST MI MORS QVA V

216Jonas. Tolle anima mea quoniam mel(ior) est mi(hi) mors qua(m) vita.

217 Jonas. Emporte mon âme car la mort est meilleure pour moi que la vie.

218Jonas IV, 3.

219Nahum

220 NAVM REDdIDIT· DEVS· SVPERBIAM IACOB SICVT SVPE BIAM ISRAHEL

221 Nahum. Redidit Deus superbiam Iacob sicut supe(r)biam Israel.

222Nahum. Dieu rend son orgueil à Jacob comme son orgueil à Israël.

223Nahum II, 2.

224Isaïe

225 ISAIAS ECCE VIRGO CCIPIET PARIET FILIV

226 Isaie. Ecce virgo c(on)cipiet pariet filiu(m).

227 Isaïe. La jeune femme concevra et mettra au monde un fils.

228Isaïe VII, 14*.

229Jérémie

230 IREMIAS VISVS · E · I TERRIS ET CV HOMINIB CONVERSATVS E

231 I[e]remias. Visus. e(st).i(n) terris e(t) cu(m) homini(bus) conversatus e(st).

232Jérémie. Il a été vu sur la terre et a vécu avec les hommes.

233Baruch III, 38*. 

234Salomon

235 P   SAPIENCIAM SANATI SVNT QVI PLACVERIT · DNO· A· PRINCIPIO

236 P(er) sapientiam sanati sunt qui placuerit. D(omi) a principio.

237 Ceux qui ont plu au Seigneur sont sauvés dès le début.

238Sagesse IX, 19.

239Joël

240 IOHEL COMPVTRVVERVNT IVMTA IN STERCORE.SVO

241 Johel. Computruverunt jumenta in stercore. suo.

242Joël. Les bêtes de somme pourriront sur leur propre fumier.

243Joël I, 17.

244Jacob

245 IACOB VIDI DOMINVM FACIE AD FACIEM

246Jacob. Vidi Dominum facie ad faciem.

247Jacob. J’ai vu Dieu face à face.

248Genèse XXXII, 30.

249Abdias

250 ABDIAS TRANSMIGRATIO IHERVSALEM QVE·E· I· BOSPHORO · POSSIDEBIT ·CIVITATES · AVSTRI·

251 Abdias. Transmigratio Jerusalem qu(a)e e(st) i(n) Bosphoro possidebit civitates austri.

252Abdias. L’émigration de Jérusalem qui est dans le Bosphore possède les villes du Sud.

253Abdias 20.

254Zacharie

255 ZACHARIAS

256 Q TE GERIT · VOS · TANGET PUPILLAM · OCVLI MEI

257 Zacharias. Q(ui) te(ti)gerit vos tanget pupillam. oculi mei.

258 Zacharie. Celui qui vous touchera, touchera la pupille de mes yeux.

259Zacharie II, 8.

260Cet autel portatif est clairement une œuvre typologique comme le montre l’inscription qui mentionne le nom de l’artiste, Eilbertus. C’est aussi une des premières réalisations connues montrant côte à côte apôtres au Credo et prophètes avec des textes. Il n’existe cependant aucun parallélisme systématique entre les textes des uns et des autres, comme on pourra le voir au cours des siècles suivants. Il n’y a guère de logique apparente ce qui concerne le choix des textes des phylactères. Le concepteur semble avoir assemblé des textes familiers couramment utilisés dans le cadre de la Nativité, des textes qui n’apparaissent que dans cet autel et des citations utilisées uniquement en Rhénanie.

BRUNSWICK, cathédrale - Voûte de la croisée du transept

261La cathédrale Saint-Blaise a été construite à partir de 1173 par Henri le Lion, qui voulait en faire son église funéraire. Les peintures murales qui ornent toute l’église ont été réalisées plus tard, sous la direction d’un maître qui a assuré l’unité de l’ensemble, par plusieurs peintres actifs entre 1240 et 1250 probablement. Ces peintres semblent avoir été en relations étroites avec l’atelier qui a réalisé le plafond de Saint-Michel de Hildesheim. Les peintures se répartissent en huit cycles ; celui du croisillon nord a disparu. Le cycle christologique, le cycle de saint Blaise et le cycle de Thomas Becket se trouvent dans le chœur, ainsi qu’un Arbre de Jessé sur la voûte. Dans le croisillon sud sont représentés la légende de la Croix, les légendes des martyrs puis le Christ, la Vierge et les anges.

262Le dernier cycle, celui qui nous intéresse plus particulièrement se trouve à la croisée du transept. Il est ordonné autour de l’Agneau mystique et on y découvre successivement la Nativité, la Présentation au Temple, le Chemin et le repas d’Emmaüs, les Saintes Femmes au Tombeau et la Pentecôte. La base de la voûte est soulignée par un mur crénelé, entrecoupé à intervalles réguliers par des tours, des tourelles et des portes comme la muraille d’une ville médiévale, figurant la Jérusalem céleste. Dans l’ouverture des portes apparaissent les apôtres portant des phylactères sur lesquels sont inscrits les articles du Credo. Dans les pendentifs de la coupole sont peints huit prophètes portant eux aussi des phylactères. À partir du pendentif à la droite du chœur se trouvent successivement Sophonie, Zacharie, David, Amos, Daniel, Jérémie, Isaïe et Joël portant des phylactères aux formes sinueuses. Leur nom est inscrit sur un bandeau à la base de la muraille peinte. Une photographie avec des inscriptions très lisibles a été publiée par O. Demus, mais afin de résoudre quelques incertitudes, nous nous reportons aussi au relevé du corpus allemand13.

263Demus, La peinture murale romane, 1970, pl. 220.

264Die Deutschen Inschriften, n° 35, p. 39.

265Les lettres capitales sont parfaitement régulières. Les phylactères ne comportent qu’une seule ligne de texte dont les mots sont séparés par des points. On remarque de nombreuses onciales, tant dans les noms des prophètes que sur leurs phylactères : E, M, H, N. Les abréviations sont peu nombreuses, certains textes n’en comportant aucune.

266Sophonie

267Le prophète tend la main droite en direction du haut de la voûte tandis que sa main gauche retient le phylactère.

268SOPHONIA

269IN·DIE ILLA · DICETVR · IERVSALEM · NOLI TIMERE SION NON DISSOLVANTVR             MANVS TVAE

270Sophonia(s). In die illa dicetur Jerusalem Noli timere Sion no(n) dissolva(n)tur manus tuae.

271Sophonie. En ce jour, on dira à Jérusalem : Ne crains rien, que tes mains ne se relâchent pas.

272Sophonie III, 16.

273Zacharie

274Son bras droit est le levé et semble désigner son nom, tandis que son bras gauche, tendu vers la droite tient son phylactère dans une position absolument non naturelle.

275 ZACHARIAS

276 ET EFFVNDAM · SVRER hABITATORES IERVSALEM SPIRITVM ∙ GRATIAE · [E]T · PRECVM

277 Zacharias. Et effundam su(p)er habitatores Jerusalem spiritum∙ gratia (e)t precum.

278 Zacharie. Je répandrai sur les habitants de Jérusalem la reconnaissance et la prière.

279Zacharie XII, 10.

280David

281David est représenté totalement de face, le bras droit levé et un pouce démesuré tendu, tandis que le phylactère flotte, à peine soutenu par le pouce gauche.

282 DAVID

283 FIAT · PAX·IN VIRTVTE TVA · IERVSALEM ET ABVNDANTIA IN TVRRIBVS TVI

284David. Fiat pax i(n) virtute tua Jerusalem et abundantia in turribus tui(s).

285David. Que la paix soit dans ta vertu, Jérusalem, et l’opulence dans tes tours.

286Psaume CXXII, 7. Les traductions de la TOB et de la Bible de Jérusalem sont loin du texte latin.

287Amos

288Le prophète tient le phylactère de la main droite, tandis que son avant-bras droit est levé, l’index et le majeur dressés.

289 AMOS

290 DOMINVS · SION · RVGIET ET DE IERVSALEM DABIT VOCEM SVAM

291 Amos. Dominus Sion rugiet et de Jerusalem dabit vocem suam.

292 Amos. De Sion, le Seigneur rugit et de Jérusalem il fait entendre sa voix.

293Amos IX, 11*.

294Daniel

295Sa main droite se présente comme celle d’Amos.

296DANIEL

297 AVERTATVR FVROR TVVS A CIVITATE TVA IERVSALEM

298Daniel. Avertatur furor tuus a civitate tua Jerusalem.

299Daniel. Que ton égarement soit détourné de ta ville Jérusalem.

300Daniel IX, 16.

301Jérémie

302Le prophète tient à deux mains la banderole qui forme un S. Une partie du phylactère est illisible sur le cliché. On se réfère ici au texte de Die Deutsch Inschriften14.

303IEREMIAS

304IN DIEBVS· ILLIS SALVABITVR IVDA ET IERVSALEM HABITABIT CONFIDENTER.

305Jeremias. In diebus illis salvabitur Juda et Jerusalem habitabit confidenter.

306Jérémie. En ces jours, Juda sera sauvée et Jérusalem habitera en sécurité.

307Jérémie XXIII, 6.

308Isaïe

309 ISAIA

310 INDVERE VESTIMENTIS CIVITAS

311 Isaia(s). Induere vestimentis civitas.

312 Isaïe. Revêts tes plus beaux habits.

313Isaïe LII, 1. Ce verset fait partie de la liturgie de l’Avent et de la Nativité.

314Joël

315Le prophète tient le phylactère du bras gauche, deux doigts étant bien visibles, et il lève le bras droit.

316 IOEL

317 ALIENI NON TRANSIBVNT PER EAM AMPLIVS

318 Joel. Alieni non transibit per eam amplius.

319 Joël. Les étrangers ne passeront pas par elle davantage.

320Joël IV, 17.

321Les textes ici sont choisis en fonction d’un thème, Jérusalem, la ville terrestre ou la cité céleste. Seul le texte d’Amos se trouve dans d’autres inscriptions. Ces citations, associées au Credo proclamé par les apôtres, résument la foi chrétienne.

BRUNSWICK, cathédrale - Peintures de la voûte du transept sud

322Les textes sont donnés ici tels qu’ils ont été édités dans le corpus allemand, seule source donnant cet ensemble monumental.

323Die Deutsche Inschriften, n° 35, p. 38.

324Daniel

325 Potestates eius potestas aeterna quae non auferatvr et regnvm eius non corrumpitur.

326 Son pouvoir, un pouvoir éternel, qui ne sera pas enlevé et sa royauté ne sera pas détruite.

327Daniel VII, 14.

328Salomon

329 Trahe me post te curremus in odorem unguentorum tuorum.

330 Entraine-moi après toi ; courrons dans l’odeur de tes parfums.

331Cantique I, 3.

332Isaïe

333Exulta et lauda habitatio sion qui magn(us) in medio t(ui) s(anctus) Is(rael).

334Exulte et chante des louanges, habitant de Sion, car il (est) grand au milieu de toi, le saint.

335Isaïe XII, 6.

336Jérémie

337 Et venient et laudabunt in sion et confluent ad bona domini.

338 Ils viennent et chantent des chants de joie et les biens du Seigneur affluent.

339Jérémie XXXI, 12.

340Baruch

341 hirslamm magna est domus dei et ingens locus possessionis eius.

342 …Grande est la maison de Dieu et immense le domaine en sa possession.

343L’auteur du relevé suppose que le premier mot nomme Jérusalem (Hierusalem)15.

344Baruch III, 24.

345David

346 Eplebitur maiestate eius omnis terra.

347 Que toute la terre soit remplie de sa gloire.

348Psaume LXXII, 19.

349Isaïe

350 Et timebunt qui ab occidente nomen Domini et qui ab ortu solis gloriam ejus.

351 Et ils craindront, depuis le couchant, le nom du Seigneur et depuis le soleil levant sa gloire.

352Isaïe LIX, 19.

353Aggée

354 Ego commonebo coelum et terram et mare et aridum et monebo omnes gentes16.

355 Moi, je vais remuer le ciel et la terre, et la mer et la terre ferme. J’ébranlerai les nations.

356Aggée II, 7-8*.

357Les citations sont essentiellement des louanges à Dieu, l’évocation de sa puissance. Seule la deuxième partie de la citation d’Aggée se retrouve dans d’autres inscriptions.

COLOGNE, église Saint-Cunibert - Vitraux

358La première église a été fondée au ier siècle par l’évêque saint Cunibert. En 1168, les reliques de Cunibert ont été installées dans l’église qui, reconstruite au xiiie siècle a pris pour vocable le nom du saint. Les vitraux datent de la période 1215-123017. La fenêtre supérieure de la chapelle d’axe comporte une verrière où est représenté l’Arbre de Jessé. Les grands événements sont représentés à la place des ancêtres : l’Annonciation, la Nativité, la Crucifixion, la Résurrection et l’Ascension ; au sommet sont figurés les dons du Saint-Esprit. À droite de l’Arbre on remarque les préfigures du Christ : la Verge d’Aaron, le sacrifice d’Abraham et Jonas, tandis qu’à gauche se tiennent des prophètes18. Le nom de chacun d’entre eux est inscrit sur la bordure du lobe où il est représenté. Nous connaissons les inscriptions inspirées des textes prophétiques grâce à leur publication par X. Barbier de Montault et une photographie du vitrail a été publiée par J. Sommer en marge de son étude sur le plafond de Hildesheim, mais les textes sont difficilement lisibles19.

359Barbier de Montault, L’Arbre de Jessé et la vie du Christ, vitraux du xiiie siècle à la cathédrale d’Angers, p. 11.

360Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. 38, p. 47.

361Isaïe

362Il est placé à gauche de la Nativité (pour le spectateur,) alors qu’Habacuc est à sa droite. Isaïe est légèrement tourné vers la scène centrale et sa main droite, la seule apparente, tient un phylactère presque vertical. L'inscription se lit à peu près sur le cliché publié par Sommer.

363 ISAIAS

364 EGRE VIRGA DE RADICE

365 Isaias. Egre virga de radice.

366 Isaïe. Une petite branche sortira de la racine.

367Isaïe XI, 1*.

368Habacuc

369Il se présente exactement comme Isaïe. Son nom n’est pas lisible sur la photographie mais on voit les autres mots.

370DS AB AVSTRO VENIET

371Deus ab Austro veniet.

372Dieu vient du Nord.

373Habacuc III, 3. Ce verset fait partie de la liturgie tout au long de l’année.

374Ézéchiel

375Il est représenté à gauche de la Nativité, légèrement tourné vers cette scène centrale, tenant son phylactère de la main droite. L'inscription est claire sur le cliché.

376 EZECHI

377 DOMS SOLVS

378 Ezechi(el). Dom(inu)s solus

379 Ézéchiel. Dieu seul entrera.

380Barbier de Montault lisait ingrediet à la suite ce qui n'est pas évident sur le cliché. Dans ce cas là, il s'agirait d'Ézéchiel XLIV, 2*.

381Amos

382Il fait face à Ézéchiel à droite de la Nativité, mais il est tourné vers sa gauche.

383 AMOS

384Joël

385Joël figure au-dessus d’Ézéchiel, à gauche de la Crucifixion. Il porte un phylactère, mais ses mains sont cachées par son vêtement. Il semble se détourner de la scène centrale, comme Amos précédemment. Le texte est lisible sur la photo.

386 IOEL

387 DNS DE SYON RVGIE

388Joel. D(omi)n(u)s de Syon rugie(t).

389Joël IV, 18.

390Aggée

391Il est représenté pratiquement de face, seule sa tête est tournée vers la Crucifixion.

392AGGEVS

393 DESIDERATVS CVN

394Aggeus. Desideratus cun(ctis).

395Aggée. Voici que vient celui que l’on désire.

396Barbier de Montault lisait : Ecce veniet desideratux cunctis, ce qui n'est pas évident sur le cliché.

397Aggée II, 8*. Le verset tronqué change le sens de la phrase, sauf si l’on considère que la présence du verset est symbolique, c'est-à-dire que ce ne sont sans doute pas les mots écrits qui importent ici, mais le rappel du verset.

398Michée

399Tourné vers la Résurrection, Michée tient un phylactère de la main gauche. Le début de l'inscription est parfaitement lisible, mais le cliché ne permet pas de déchiffrer la fin.

400MICHEAS

401 ECCE DNS EGREDIET

402Micheas. Ecce D(omi)n(u)s egrediet(ur).

403Michée.Voici que le Seigneur sort.

404Michée I, 3.

405Nahum

406Face à Michée, Nahum est, comme lui, tourné vers la partie centrale du vitrail, mais il ne semble pas tenir son phylactère qui commence au niveau de son dos pour rejoindre le sol.

407 NAVM

408 ECCE SVPER MONTES PEDES

409 Nahum. Ecce super montes pedes…

410 Nahum. Sur les montagnes, les pieds.

411Nahum I, 15. « Ecce super montes pedes evangelizantis, et annuntiantis pacem. »

412Là encore, les mots inscrits évoquent le verset entier.

413Les textes donnés par les prophètes face aux grands événements de la vie du Christ comprennent essentiellement des citations présentes dans d’autres ensembles, en particulier lors de l’évocation de la Nativité.

COLOGNE, Cathédrale, reliquaire des Trois Rois Mages

414L’archevêque Rainald von Dassel avait amené à Cologne des reliques des trois rois mages enlevées à Milan le 3 juin 1164. C’est son successeur, Philippe von Heinsberg (1167-1191), qui fit faire ce reliquaire ; Otton IV aurait donné les trois couronnes, de l’or et des pierres pour sa réalisation et il a été représenté derrière les rois mages. Ce reliquaire est parfois attribué à Nicolas de Verdun ; W. Sauërlander estime que des rapports stylistiques avec l’ambon de Klosterneubourg existent20. La châsse est composée d’or et de plaques émaillées et a la forme d’une basilique comportant une nef centrale et deux bas-côtés étroits. Le reliquaire a été endommagé au cours des siècles et des restaurations malheureuses ont modifié l’ordre des plaques émaillées.

415La série de prophètes assis sous les arcades trilobées reposant sur des doubles colonnettes comprend : Aaron, Nahum, Joël, Jérémie, Salomon, Ézéchiel, Moïse, Daniel, Jonas, Amos, David, Abdias et Osée. Chaque prophète est assis sur un siège sculpté reposant sur une plateforme semi-circulaire également décorée. Le nom de chacun figure sur la bordure de la partie du trilobe à la droite du personnage, le mot propheta étant inscrit sur la partie gauche. Aaron, Nahum, Joël, Ézéchiel, Salomon, David et Abdias ne présentent pas de texte.

416Le relevé complet des inscriptions a été fait par F.-X. Kraus, et nous nous reportons à son édition en l’absence de photographie lisible, c’est-à-dire pour les inscriptions de Salomon et Daniel qui présentent des phylactères mais aussi pour David, Abdias et Osée.21.

417Kraus, Die Christlichen Inschriften das Rheinland, p. 255 et suivantes.

418Schnitzler, Rheinische Schatzkammer, Die Romanik, 1969.

419Les inscriptions dont nous avons pu étudier la reproduction montrent des capitales à double tracé, les lignes étant parfaitement parallèles et l’écriture très régulière. Le plus souvent, des points séparent les mots. Il n’y a que quelques onciales (C et E). Les abréviations sont rares (DNS ou DS pour Dominus). Le H est écrit très souvent en minuscule.

420Aaron

421Il ne présente aucun texte.

422 +AARON PROPHETA

423 Aaron propheta.

424 Le prophète Aaron.

425Nahum

426Lui non plus ne présente ni phylactère ni livre, mais il tient dans son bras gauche un épais rouleau. Son avant-bras droit est levé et sa main est ouverte, paume en avant et doigts écartés.

427 +NAVM PROPHETA

428 Naum propheta.

429 Le prophète Nahum.

430Joël

431Joël ne montre aucun texte. Ses deux bras sont légèrement tendus en avant ; la paume de la main gauche est tournée vers la figure et on ne distingue pas la main droite.

432 +IOhEL PROPHETA

433 Joel propheta.

434 Le prophète Joël.

435Jérémie

436Il porte de la main gauche un phylactère qui s’élève verticalement au-dessus de sa main. Sa main droite est posée sur sa cuisse.

437 IhEREMIAS PROPHETA

438 VISIO· ABDIAE·

439 hEC · DICIT· DM

440 Jeremias propheta. Visio Abdiae. Hec dicit D(o)m(inu)s.

441 Le prophète Jérémie. Vision d’Abdias. Voici ce que dit le Seigneur.

442Abdias 1. ; on a ici attribué à Jérémie le début du livre d’Abdias.

443Salomon

444SALEMON REX

445Salomon rex.

446Le roi Salomon.

447Ézéchiel

448Sur son genou gauche, retenue par une main que l’on ne distingue pas vraiment, se trouve une tablette ou un rouleau que le prophète désigne de l’index de sa main droite.

449 EZECHIEL PROPHETA

450 Ezechiel propheta.

451 Le prophète Ézéchiel.

452Moïse

453Légèrement penché en avant et vers sa droite, Moïse porte de sa main droite voilée par son manteau les deux tables de la Loi. Sa main droite ne repose pas totalement sur sa poitrine.

454 MOYSES P

455 I·;PRI

456 O· CREA

457VIT· DS· C

458 ELVM · ET

459 TERRAM

460 Moises p(ropheta). In pri(ncipi)o creavit D(ominu)s celum et terram.

461 Le prophète Moïse. Au début, le Seigneur créa le ciel et la terre.

462Genèse I, 1.

463Daniel

464 DANIEL PROPhETA

465 CVM · VENERIT ·

466 SANCTVS SAN

467 CTORVM CESS

468 ABIT · VNCTIO22

469 Daniel propheta. Cum venerit sanctus sanctorum cessabit unctio.

470 Le prophète Daniel. Quand viendra, dit-il, le Saint des Saints, cessera l’onction.

471Daniel IX, 24*.

472Jonas

473Le prophète est représenté de face, assis, tenant un phylactère presque horizontal devant lui.

474 +IONAS PROPhETA

475 SI · PROPTER · ME · ORTA · EST · HEC

476 TEMPESTAS MITTITE · ME · IN MARE

477 Jonas propheta. Si propter me orta est hec tempestas mittite me in mare.

478 Le prophète Jonas. Si cette tempête s’est levée à cause de moi, jettez-moi à la mer.

479Jonas I, 12. Ce texte figure aussi dans Matthieu XII, 40.

480Amos

481Amos est assis, légèrement tourné vers sa gauche, et tient sur ses genoux un livre sur lequel est inscrit le début du livre d’Osée.

482+AMOS PROPhETA

483 VERBVM · DO

484 MINI QVOT

485 FACTVM. EST. AD. OSEE

486 Osée Propheta. Verbum Domini quod factum est ad Osee.

487 Le prophète Osée. La parole du Seigneur qui a été adressée à Osée.

488Osée I, 1.

489David

490 DAVID REX

491 David rex.

492 Le roi David.

493Abdias

494ABDIAS PROPhETA

495Abdias propheta.

496Le prophète Abdias.

497Osée

498 +OSEE PROPhETA

499 Osee Propheta.

500 Le prophète Osée.

501Les phylactères de huit prophètes ne comportent que le nom du personnage. Quelques citations n’apparaissent dans aucune autre œuvre. Le texte de Jonas est utilisé dans un autre ensemble prophétique, et celui de Daniel est l’un des plus fréquents.

COLOGNE, abbaye de Deutz - Châsse de saint Héribert

502Ce reliquaire renferme les restes de saint Héribert, homme de confiance d’Otton II et fondateur de l’abbaye de Deutz. Il aurait été réalisé entre 1160 et 1170. La châsse a la forme d’un édifice rectangulaire, avec un toit en bâtière. À l’une des extrémités du reliquaire figure la Vierge et, à l’autre extrémité, saint Héribert. Les médaillons ornant les pans du toit évoquent la vita du saint. Sur les côtés grands côtés du reliquaire se présentent en alternance les prophètes sur des plaques émaillées et les apôtres en argent repoussé. Sur une face du reliquaire, Moïse est à gauche de la Vierge, puis Paul, Daniel, Jacques le Mineur, Jérémie, Philippe, Malachie, Matthieu, Nahum, Simon, Joël, André et Amos. Sur l’autre face, à droite de la Vierge se tiennent David, Pierre, Isaïe, André, Zacharie, Jacques, Ézéchiel, Jean, Habacuc, Barthélémy, Osée, Thomas et Sophonie. Les noms des prophètes sont inscrits au-dessus de leurs nimbes alors que des extraits de leurs livres sont tracés sur les phylactères qu’ils portent. Les apôtres dont les noms s’inscrivent de part et d’autre de leur tête présentent sur leurs banderoles le texte du Credo. À l’exception des deux figures situées au centre de chaque face du reliquaire, les prophètes sont tournés vers l’apôtre qu’ils encadrent. Les prophètes portent tous de longs vêtements simples et sont nu-pieds, à l’exception de Daniel qui est chaussé et dont le bas du vêtement est brodé. On note le peu de réalisme dans la façon dont les prophètes et les apôtres tiennent leurs phylactères qui semble souvent seulement posé contre le personnage. Le relevé des inscriptions a été repris de l’ouvrage de F.-X. Kraus ou transcrit d'après les photos signalées.

503Kraus, Die Christlichen Inschriften das Rheinland, p. 248 à 250.

504Gauthier, Émaux du Moyen Âge, 1972, notice n° 101, p. 354 et pl. 101.

505Les inscriptions des phylactères des prophètes sont généralement disposées sur deux lignes séparées par un trait. Les caractères de taille moyenne sont très réguliers, très nets, les mots étant séparés par des points. Les abréviations sont assez rares, sauf pour les textes présentés par Zacharie, David et Sophonie : tilde, et quelques abréviations classiques pour la finale -us.

506Moïse

507 ·MOYSES·

508 SANCTI · ERITIS QVIA ET EGO ∙ SANCTVS SVM

509 Moises. Sancti eritis quia et ego sanctus sum.

510 Moïse. Vous serez saints parce que je suis saint.

511Lévitique XI, 45. Cette citation se retrouve dans Matthieu V, 45, 1, Pierre I, 15 et 1 Jean III, 3.

512Daniel

513Il soutient le phylactère de sa main gauche dont deux doigts sont démesurés ; son avant-bras droit est levé, l’extrémité du pouce et du majeur étant joints.

514 ·DANIEL·

515 QI AD IVST ERVDIVT MVLT QVA

516SI · STELLE · I · P   PETVAS · ETNIT23

517 Daniel. Q(ui) ad just(iciam) erundiu(n)t mult(um) quasi stelle i(n) p(er)petuas et(er)nit(ates).

518 Daniel. Ceux qui ont enseigné la justice au plus grand nombre, comme des étoiles dans l’éternité perpétuelle.

519Daniel XII, 3.

520Jérémie

521Il est légèrement tourné vers sa gauche, vers Philippe, et tient son phylactère par le haut, de sa main gauche dont le pouce est bizarrement levé ; ce phylactère se déploie verticalement.

522 · IEREMIAS·

523 · DABO · VOBIS· PASTO

524 RES · IVXTA · COR · MEV

525Jérémias. Dabo vobis pastorem juxta cor meu(m)24.

526 Jérémie. Je vous donnerai des pasteurs près de mon cœur.

527Jérémie III, 15.

528Malachie

529 ·MALACHIAS·

530 ORIETVR · VOBIS · TIMENTIBVS ·

531 NOMEN MEVM · SOL JVSTICIE

532 Malachias. Orietur vobis timentibus nomen meum sol justicie.

533 Malachie. Le soleil de justice se lèvera pour ceux qui craignent Dieu.

534Malachie IV, 2. Ce verset figure sur le phylactère de Malachie sur la planche XV de l’Hortus deliciarum25.

535Nahum

536Son phylactère, qui forme un arc de cercle, semble tenir seul, sa main gauche étant simplement posée sur lui, tandis que son avant-bras droit est levé, l’index tendu vers le haut.

537 ·NAVM·

538 ECCE · SVP · MONT∙  PEDES  ·EVANGE[L]IZ

539ANTIS · ET · ANNVNTIANT PAC26

540 Nahum. Sup(er) mont(ibus) pedes evange(l)izantis et annuntiant(is) pac(em).

541 Nahum. Sur les montagnes, les pas du messager annonçant la paix.

542Nahum I, 15.

543Joël

544·IOEL·

545 ·FILII · SYON · LETAMINI · I · DNO·

546QIA · DAB · VOB · DOCTORES · IVSTICIE27

547Joel. Filii Sion, l(a)etamini i(n) D(omi)no q(u)ia da(bit) vob(is) doctores justici(a)e.

548Fils de Sion, Réjouissez-vous dans le Seigneur car il vous a donné un maître de justice.

549Joel II, 23.

550Amos

551 · AMOS·

552 SVSCITAVIT · DE · FILIIS · VESTRIS

553 IN PROPHETAM · ET· DE · IVVENIBVS · VESTRIS NAZAREOS28

554 Amos. Suscitavit de filiis vestris in prophetam et de juvenibus vestris nazaréos.

555 Amos. J’ai suscité parmi vos fils des prophètes et parmi les jeunes des Nazirs.

556Amos II, 8.

557David

558 ·DAVIT · REX ·

559 IN · OMNE · TERRA · EXIVIT · SONVS · EOR

560 David rex. In omne(m) terra(m) exivit sonus eor(um).

561 Le roi David. Leur bruit se répand sur toute la terre.

562Psaume XIX, 5.

563Isaïe

564 · YSAIAS·

565 QVA · SPECIOSI · PEDES · EVANGELIZANTIV PACE

566 Isaias. Qua(m) speciosi pedes evangelizntiu(m) pace(m).

567 Isaïe. Comme ils sont beaux les pas du messager (annonçant) la paix.

568Isaïe LII, 7 et Romains X, 15.

569Zacharie

570 ·ZACHARIAS·

571 ISTI · ST · FILII · OLEI · SPLENDOR Q · I  

572 ASSIST DNATORI VIIVSE TRE

573 Zacharias. Isti s(unt) filii olei splendor q(u)i assist(unt) d(omi)natori u(n)iv(er)se t(er)re.

574 Zacharie. Ce sont deux fils pour l’huile qui sont devant celui qui domine toute la terre.

575Zacharie IV, 14.

576Ézéchiel

577Le phylactère semble juste posé sur sa main gauche et sa main droite est posée sur sa poitrine, les deux doigts tendus dans un signe de bénédiction.

578 · IEZECHIEL·

579 CONGREGABO · VOS · DE · POPV

580 LIS · ET · ADVNABO · DE · TRIS ·

581 Ezechiel. Congregabo vos de populis et adunabo de t(er)ris.

582 Ezéchiel. Je vous rassemblerai hors des peuples et vous rassemblerai de tous les pays.

583Ezéchiel XI, 17.

584Osée

585La main droite d’Osée soutient la banderole qui forme un léger arc de cercle, tandis que quatre doigts de la main gauche apparaissent au-dessus.

586 · OSEE ·

587 TEMP· ∙REQIRENDI  ·

588 DNM · CVM VENERIT  ·

589 QI · DOCEB · VOS IVSTIC·

590 Osee. Tem(pus) req(u)irendi D(omi)n(u)m cum venerit q(u)i doceb(it) vos justic(iam).

591C’est le moment de chercher le Seigneur qui vous apportera la justice quand il viendra.

592Osée X, 12.

593Habacuc

594Son phylactère paraît à peine soutenu par la main gauche cachée dans le vêtement. Son bras droit est replié sur sa poitrine, comme celui d’Ezéchiel.

595 · ABACUC ·

596 · IVSTI · IN · FIDE

597 + · SVA · VIVENT ·

598 Abacuc. Justi in fide sua vivent.

599 Habacuc. Les justes vivent dans sa confiance.

600Habacuc II, 4.

601Sophonie

602 · SOPHONIAS ·

603 · DABO · VOS · IN · NOMEN · ET · I LAVDE · OMIB GETIB

604 Sophonias. Dabo vos in nomen et i(n) laude(m) om(n)ib(us)ge(n)ti(bus).

605 Sophonie. Je vous donnerai renommée et louanges parmi les peuples.

606Sophonie III, 20.

607En dehors des citations présentées par Malachie et Nahum, figurant dans une autre œuvre du domaine germanique, tous les versets inscrits sur les phylactères de la châsse de saint Héribert sont des citations uniques.

CONSTANCE, abbaye Saint-Blaise - Broderie disparue

608On ne connaît cette broderie que par la description qu’en a faite F.-X. Kraus ; l’état du tissu était tel à cette époque que l’auteur a été obligé de se reporter au relevé d’un certain Gerbert, réalisé au xviiie siècle pour reproduire les textes des phylactères. Cette notice ne permet pas de comprendre l’usage de ce tissu. Il proviendrait de la petite ville de Casel qui faisait partie de la Ligue Hanséatique. Ce tissu de 1, 67 m de large sur 2, 10 m de long est orné de 38 panneaux montrant des scènes du Nouveau Testament, des prophètes, des scènes typologiques, des saints, les apôtres et d’autres prophètes dans des médaillons.

609Nous reproduisons ici les textes tels que F.-X. Kraus les donne, y compris ses restitutions éventuelles.

610Kraus, Die Christlichen Inschriften das Rheinland, p. 42 et 43.

611Des scènes du Nouveau Testament sont d’abord présentées, sans titres ; le seul texte est celui du phylactère de l’ange Gabriel : AVE… Ensuite viennent les prophètes regroupés deux par deux : David et Salomon, Isaïe et Jérémie, Ézéchiel et Daniel, Job et Balaam.

612David

613DAVID

614DNS TANQ S P[RO]CEDENS · DE·THALAMO SVO

615REG THARSIS · ET · IS · M · O · R · A · ET · S · D · AD

616David. D(omi)n(u)s tan(quam) s(ponsus) p(ro)cedens de thalamo suo.

617Reg(es) Tharsis et i(n)s(ula) m(unera) o(fferent) r(eges) A(rabum) et S(aba) (dona) ad(ducent).

618David. Le Seigneur, comme l’époux sortant de sa chambre. Les rois de Tarsis et des îles offriront des cadeaux. Les rois d’Arabie et de Saba apporteront des présents.

619Psaume XIX, 6 et Psaume LXXII, 11. Ces versets font partie de la liturgie en particulier pour la Nativité. Ils sont fréquemment cités dans le cadre de la controverse avec les Juifs.

620Salomon

621 SALOMON

622 ASCEDA · I · PALM · APRHEND · F · EI ·

623 Salomon. Ascenda(m) i(n) palm(am) apr(e)hend(et) f(ructus) ei(us).

624 Salomon. Que je monte au palmier, que je prenne ses fruits.

625Cantique VII, 8.

626Isaïe

627 ESAIAS

628 ECCE VIRGO CONCIPIET [ET] PARIET FILIVM

629SIC OVIS AD OCCISIONEM DVCETVR

630Isaias. Ecce virgo concipiet (et) pariet filium. Sicut ovis ad occisionem ducetur.

631Isaïe. Voici que la jeune femme concevra et mettra au monde un fils. Comme une brebis que l’on conduit à la mort.

632Isaïe VII, 14* et Isaïe LIII, 7. Le second verset est repris dans les Actes des Apôtres XVIII, 32 et mentionné dans les célébrations de la Semaine sainte. Cette phrase est aussi fréquemment utilisée dans les sermons ou lettres de la controverse avec les Juifs.

633Jérémie

634 HIEREMIAS.

635 FACIET DNS NOVVM SVP TRAM FEMINA CIRCVMDAB VIRVM

636 XPC DNS CAPTVS EST IN PECCATIS NRIS

637 Jeremias. Faciet D(omi)nus novum sup(er) t(er)ram femina circumdab(it) virum. Christus D(omi)n(us) captus est in peccatis n(ost)ris.

638 Jérémie. Le Seigneur fera du nouveau sur la terre : la femme entourera l’homme. Le Christ Seigneur est prisonnier de nos péchés.

639Jérémie XXXI, 22 et Lamentations IV, 20.

640Ézéchiel

641 EZECHIEL

642 CONVRTI ME AD VIA PORTE ORIENTAL ET ER CLAVSA

643Ezechiel. Conv(e)rti me ad via porte oriental(is) et er(at) clausa.

644 Ézéchiel. Je me tournais vers la porte orientale et elle était fermée.

645Ezéchiel XLIV, 1*.

646Daniel

647DANIEL

648 CVM VENERIT SCS SCORVM CESSABIT VNCTIO

649Daniel. Cum venerit S(an)c(tu)s s(an)c(to)rum cessabit unctio.

650Daniel. Quand viendra le Saint des Saints, l’onction cessera.

651Daniel IX, 24*.

652Job

653IOB

654 SCIO QVOD REDEMPTOR MEVS VIVIT

655Job. Scio quod redemptor meus vivit.

656Job. En effet, je sais que mon rédempteur vit.

657Job IX, 25.

658Balaam

659BALAAM

660 ORIETVR STELLA EX IACOB

661Balaam. Orietur stella ex Jacob.

662 Balaam. Une étoile sortira de Jacob.

663Nombres XXIV, 17*.

664Ensuite, F.-X. Kraus énumère des scènes typologiques : Samson, annonce de la naissance d’Isaac, la Verge d’Aaron, la guérison de Naaman, Joseph jeté dans un puits, le sacrifice d’Isaac, Josué et Juda Macchabée, le sacrifice de Melchisédech, Moïse et le serpent d’airain, Elisée inspiré par la mort, le sacrifice de Caïn et Abel, Caïn tue Abel, la création d’Ève. Enfin sont représentés 21 saints essentiellement vénérés dans le domaine germanique.

665Une série de 35 médaillons borde le tissu, avec des figures d’apôtres, de prophètes, mais aussi Esther, Ézéchias, Josias, Élisabeth, Zacharie, l’empereur Constantin et sa mère Hélène, l’empereur Otton Ier, tous représentés en buste. Seuls les prophètes portent des phylactères comportant un texte. D’après la description de F.-X. Kraus, il y a d’abord Paul, Philippe, Bartholomée, Matthieu, Simon, Jude, Esther, Ézéchias et Josias. Ensuite se suivent Zacharie et Élisabeth, puis les prophètes : Zacharie, Sophonie, Nahum, Michée, Amos, Joël, Osée, Abdias, Jonas, Habacuc, Aggée et Malachie.

666Zacharie

667ZACHAR[IAS]

668 BENED[ICTVS] DNS

669Zachar(ias). Bened(ictus) D(omi)n(u)s.

670Zacharie. Béni soit Dieu.

671Luc I, 67.

672Élisabeth

673 ELISAB[ETH

674 VNDE · H[OC] · M[IHI] · VT ·V[ENIAT] M[ATER] D[OMINI]

675 Elisab(eth). Unde hoc mihi ut (veniat) m(ater) D(omini)

676 Élisabeth. D’où vient que vienne à moi la mère du Seigneur ?

677Luc, I, 43.

678Zacharie

679ZACH[ARIAS]

680PCVTE · P · ET · D · OVES

681 Zach(arias). P(er)cute p(astorem) et d(ispergantur) oves.

682Zacharie. Frappe le berger et les brebis seront dispersées.

683Zacharie XIII, 7. Ce texte est repris par Matthieu XXVI, 31.

684Sophonie

685 SOPHO[NIAS]

686 EXPEC · M · D · DNS

687 Sophonias. Expec(ta) m(e) d(icit) D(ominus).

688 Sophonie. Attends-moi, dit le Seigneur.

689Sophonie III, 8.

690Nahum

691NAVM

692 NON IVDCAB · DB

693Naum. Non judicabo db.

694 Nahum. Je ne jugerai.

695Il n’est pas possible de déterminer l’origine de ce texte comme le signalait l'auteur du relevé ancien. Il est également impossible de comprendre la signification des deux dernières lettres.

696Michée

697MICHEAS

698 EX BETHLEEM · EG · DI

699Micheas. Ex Bethleem eg(redietur) D(om)i(nator) ou D(ominator) I(srael)29.

700Michée. De Bethléem sortira un chef (ou le roi d’Israël).

701Michée V, 2. Ce passage du livre de Michée est fréquemment utilisé dans la liturgie de l’Avent et la Nativité. Il est repris dans le Nouveau Testament (Matthieu II, 6 et Jean VII, 2) et figure dans presque tous les textes de la controverse avec les Juifs.

702Amos

703 AM[OS]

704 QERITE BON ET N MAL ·

705 Am(os). Q(ua)erite bon(um) et n(on) mal(um).

706 Amos. Cherchez le bien et non le mal.

707Amos V, 14.

708Joël

709IOH [EL]

710PARCE · DNE · PARCE · P ·T

711 Joel. Parce, D(omi)ne, p(opulo) t(uo).

712Joël. Épargne, Seigneur, ton peuple.

713Joël II, 17.

714Osée

715 OSEE

716 VI VI[FI]CABIT NOS

717Osee. Vivi(fi)cabit nos.

718 Osée. Après deux jours il nous fera revivre.

719Osée VI, 3. Cette partie du verset et la suite sont souvent utilisées dans le cadre de la controverse avec les Juifs.

720Abdias

721ABDIAS

722SICVT FECISTI FIET TIBI

723Abdias. Sicut fecisti fiet tibi.

724Abdias. Comme tu as fait, on te fera.

725Abdias 15.

726Jonas

727IONAS

728ERAT IONAS IN VENTRE CETI

729 Jonas. Erat Jonas in ventre ceti.

730 Jonas. Jonas était dans le ventre de la baleine.

731Jonas II, 1. Dans la Vulgate antique et dans l’Évangile de Matthieu XII, 40, c’est le mot ceti qui est utilisé, ce qui signifie que le texte de Jonas est connu par son évocation dans le Nouveau Testament.

732Habacuc

733ABACVC

734 CORNVA IN MANIBVS

735Habacuc. Cornua in manibus.

736 Habacuc. Deux rayons dans ses mains.

737Habacuc III, 4. Ce verset est souvent cité dans le cadre de la controverse avec les Juifs.

738Aggée

739AGGEVS

740 VENIET DESIDERAT[VS]

741Aggeus. Veniet desiderat(us).

742Aggée. Les trésors viendront.

743Aggée II, 8*.

744Malachie

745 MALACHIAS

746 ECCE · VEN · AD · T · S · SYY

747 Malachias. Ecce ve(nit) ad t(emplum) s(uum).

748 Voici qu’il viendra dans son temple.

749Malachie III, 1. On ne comprend pas ce que signifient les trois dernières lettres. Ce verset est cité à plusieurs reprises dans les inscriptions répertoriées, jamais dans sa totalité. Il est repris par Matthieu XI, 10, et utilisé dans la liturgie du temps de l’Avent. Il s’agit ici de la première partie du verset. Deux autres fragments se retrouvent dans les inscriptions prophétiques. Les deux premières parties de ce verset son fréquemment reprises dans le cadre de la controverse entre Juifs et Chrétiens.

750Les médaillons suivants montrent les bustes de l’empereur Constantin, Hélène, Othon Ier, Luc, Marc, Jacques, Thomas, Jean, André, Jacques, Pierre et Matthias30. Parmi les textes prophétiques de cette broderie, on note des citations uniques (pour cinq d’entre elles), des textes utilisés deux ou trois fois, et une dizaine de citations fréquentes dans les cycles prophétiques.

DARMSTADT, Hessisches Lander Museum - Reliquaire des martyrs de la légion thébaine et des Onze mille vierges

751Ce reliquaire a été réalisé vers 1165-1175 par le maître de l’autel de Saint-Grégoire pour une église de Cologne31. Il se présente comme une tour à douze côtés ; le toit est formé d’une succession de fuseaux rayonnants. L’ensemble de l’œuvre est régi par le nombre symbolique de 1232. Douze arcades abritaient des prophètes en réserve sur un fond émaillé, entourés de rinceaux. Aujourd’hui sept prophètes seulement sont en place, les plaques où figuraient Jonas et Zacharie sont désormais au Victoria and Albert Museum à Londres, et Nahum au musée Schütjen de Cologne. Les prophètes sont représentés debout, leurs noms étant inscrit sous leurs pieds. Leurs vêtements sont différenciés et ils tiennent leurs phylactères dans des positions différentes, ce qui distingue cette œuvre d’autres œuvres rhénanes où les personnages sont totalement stéréotypés. Aucun n’est pieds nus comme le veut la tradition. Les textes des inscriptions sont celle de F.-X. Kraus, mais un certain nombre ont pu être consultées sur photographies et sont signalées.

752Kraus, Die Christlichen Inschriften der Rheinlande, p. 91 et 92.

753Gauthier, Émaux du Moyen Âge, 1972.

754Les inscriptions des phylactères sont en capitales régulières, quelques onciales (E) étant utilisées en même temps que des capitales classiques ; les deux lignes des textes horizontaux sont parfois séparées par un trait. On remarque assez peu d’abréviations dans les textes que l’on peut examiner.

755Sophonie

756Sophonie, représenté avec des cheveux, une barbe et une moustache courts et soignés, porte une tunique courte que laisse voir un long manteau ouvert, des chausses, le tout orné de broderies. Il tient son phylactère horizontalement, à deux mains, quatre doigts de chaque main apparaissant aux extrémités.

757 SOPHONIAS P

758 DIESILLA

759 DIES · IRE ·

760 Sophonia p(ropheta). Dies illa, dies ire.

761 Ce jour-là, jour de colère.

762Sophonie I, 15.

763Osée

764Osée, lui aussi barbu, portant cheveux et barbe un peu plus abondants, porte son phylactère en diagonale, de la main gauche qui semble cachée sous le manteau long et fermé. De sa main droite il désigne le texte.

765 OSEE P

766 ERO MORS TV

767A · O · MORS33

768Osee p(ropheta). Ero mors tua o mors.

769Osée. Je serai ta mort, ô mort.

770Osée XIII, 14*.

771Zacharie

772 ZACHARIAS P

773 QVI TETiGERIT VO S t AN

774 GET PVPILLA OCVLI MEI

775 Zacharias p(ropheta). Qui tetigerit vos tanget pupilla(m) oculi mei.

776 Zacharie prophète. Celui qui vous touchera, touchera la pupille de mes yeux.

777Zacharie II, 8.

778Abdias

779 ABDIAS P

780 ASCENDENT SALVATORES

781IN MONTEM SION

782Abdias p(ropheta). As(c)endent salvatores in montem Sion.

783Abdias prophète. Les sauveurs montent sur le mont Sion.

784Abdias 21.

785Aggée

786Le prophète a de longs cheveux et une petite moustache ; il porte de longs vêtements. Il tient son phylactère de la main droite, son bras étant tourné vers sa gauche.

787AGGEVS   P[ROPHETA]

788 VEN

789 IET · D

790ESID

791 ERA

792 TVS C

793 VNC

794 TIS

795 GEN

796 TIB

797 VS·34

798 Aggeus p(ropheta). Veniet desideratus cunctis gentibus.

799 Le prophète Aggée. Voici que viennent les richesses de toutes les nations.

800Aggée II, 8*.

801Malachie

802 MALACHIAS P

803 LABIA SACERDOTIS

804 CVSToDIENT sCIENTIAM

805 Malachias p(ropheta). Labias sacerdotis custodient (s)cientiam.

806Le prophète Malachie. Les lèvres des prêtres gardent la science.

807Malachie II, 7.

808Amos

809AMOS P

810 VE· VB IS QVI

811 OPVLENTI ∙ ESTIS·

812 Amos p(ropheta). Va(e) qui opulenti estis.

813 Le prophète Amos. Malheur à vous qui êtes riches.

814Amos VI, 1.

815Jonas

816 IONAS P

817 SICVT FVIT IONAS IN VENTRE

818 Jonas p(ropheta). Sicut fuit Jonas in ventre.

819 Le prophète Jonas. Comme Jonas fut dans le ventre.

820Jonas II, 1.

821Nahum

822Nous n’avons ni relevé ni photos de cette plaque d’émail.

823Les textes attribués à Malachie et Amos ne sont utilisés que dans ce reliquaire, et ceux d’Abdias et Zacharie ne sont utilisés que dans des réalisations germaniques. Seuls les textes d’Aggée et Jonas sont fréquemment inscrits sur des phylactères.

HANOVRE, Kestner Museum - Calice d’Iber

824Ce calice d’argent niellé date du xiie siècle. La partie centrale est occupée par l’Enfant Jésus couché dans son berceau au-dessus duquel apparaissent les têtes de l’âne et du bœuf. Deux tours sont représentées à l’arrière du berceau, à chaque extrémité. Joseph, dans son attitude pensive, et Marie figurent devant l’enfant Jésus, et autour de cette partie centrale se tiennent quatre personnages barbus et nimbés, en buste. Un phylactère intégré à une banderole qui fait le tour du calice se déroule devant chacun d'eux. On y reconnaît deux versets d'Isaïe, un d'Osée et un de Saint-Paul Nous utilisons ici le relevé du Die Deutsch Inschriften.

825Die Deutschen Inschriften, t. 42, Einbeck, p. 6 et 7.

826Die Deutschen Inschriften on-line, cliché d’Isaïe : http://www.inschriften.net/einbeck/inschrift/nr/di042-0004.html

827Le phylactère d’Isaïe, le seul que nous ayons pu observer sur une photographie, est inscrit en belles capitales larges, avec des E onciaux sauf le dernier. Il comprend trois abréviations, une par contraction et une par suspension, ainsi qu’un signe remplaçant le et.

828Isaïe

829ECCE VIRGO CO(N)CIPIET ET PAREET

830Ecce virgo co(n)cipiet et pareet.

831Voici que la jeune femme concevra et mettra au monde.

832Isaïe VII, 14*.

833Isaïe

834PVER · NATV(S) · E(ST) · N(OBIS) · Fili(vs) · dAT(VS) · E(ST)

835Puer natus e(st) n(obis) fili(us) dat(us) e(st).

836Un enfant nous est né, un fils nous est donné.

837Isaïe IX, 6. Ce verset figure très souvent dans la liturgie de la Nativité.

838Osée

839 ERO MORS TVA O MORS

840 Ero mors tua o mors.

841 Je serai ta mort, ô mort.

842Osée XIII, 14*.

843Saint Paul

844(CHRISTVS) RESVRG(E)NS A MORTVIS

845 (Christus) resurg(e)ns a mortuis.

846 Le Christ se relevant des morts.

847Romains VI, 9.

848Titulus de la croix

849IESVS / (CHRISTVS) REX

850Jesus (Christus) rex.

851Jésus Christ roi.

852Les inscriptions évoquent la naissance du Christ et sa mort, thème correspondant bien au support, un calice destiné au sacrifice eucharistique. Les quatre textes font partie de la liturgie35.

HILDESHEIM, cathédrale - Fonds baptismaux

853Ces fonds baptismaux ont été réalisés vers 1230. Ils présentent un programme très élaboré comportant sculptures et textes répartis sur les trois éléments : la base, la cuve et le couvercle, l’ensemble étant présenté par quatre vers36. Sont représentés successivement, de bas en haut : les quatre fleuves accroupis, puis les vertus qui servent de soubassement à quatre prophètes (Isaïe au-dessus de la Prudence, Jérémie au-dessus de la Tempérance, Daniel au-dessus de la Force et Ézéchiel au-dessus de la Justice). Les Évangélistes sont placés sur le registre suivant : Matthieu, Luc, Marc et Jean se trouvent ainsi juste au-dessus des quatre grands prophètes. Sous une série d’arcades sont représentés une Vierge à l’Enfant, les donateurs, le baptême du Christ et le peuple hébreu guidé par Josué qui traverse le Jourdain. Le couvercle est aussi divisé en quatre parties : Marie est entourée de Moïse et Aaron, avec une phrase évoquant la baguette de ce dernier. Hérode est représenté ensuite, puis Jésus chez Simon, accompagné d’un texte de Daniel puis les six œuvres de Miséricorde. Au sommet du couvercle figurent quatre prophètes en haut des colonnes soutenant les arcades délimitant là aussi les grandes scènes, quatre prophètes : Salomon au-dessus de l’évocation de la maternité de Marie, Hérode surmonté d’un texte de Jérémie, David au-dessus du repas chez Simon, puis Isaïe au-dessus du passage du Jourdain par Josué et l’Arche. Les relevés utilisés ici pour l’édition sont ceux du corpus allemand, restitutions comprises.

854Favreau, « Les inscriptions des fonts baptismaux de Hildesheim » 1995, p. 116-140.

855Die Deutschen, t. 58, p. 292 à 302.

856Les très nombreux textes qui font partie intégrante du programme iconographique sont d’une écriture particulièrement soignée, voire recherchée, avec un trait plus ou moins large selon les parties des lettres. Les onciales sont nombreuses, les lettres D, E, M, T et U étant les plus caractéristiques. Les abréviations sont nombreuses, par contraction ou par suspension.

857Inscription explicative du programme en images

858+QVATVOR · IRRORANT · PARADISJ · FLVMINA · MVNDVM

859+UJRTVTES ·QV(E) · RIGANT ·TOTIDEM · COR · CRIMINE ·MVNDVM·

860+ ORA ·PROPHETARVM· QVE ·UATICJNATA· FVERVNT·

861+ HEC ·RATA ·SCRIPTORES· EWANGELII ·CECINERVNT

862Quattuor irrorant paradisi flumina mundum.

863Virtutes que rigant totidem sor crimine mundum.

864Ora prophetarum que vaticinata fuerunt.

865Hec rata scriptores evangelii cecinerunt.

866Quatre fleuves arrosent le monde.

867Quatre vertus abreuvent les cœurs purs.

868Quatre grands prophètes proclament ces réalités.

869Quatre écrivains croyants chantèrent les Évangiles.

870Sur la cuve, on trouve les quatre prophètes suivants.

871Isaïe

872Il est placé au-dessus de la Prudence.

873 ·YSAYAS · PROPHETA·

874 ·EGREDIETOR·VIRGA·DE · RA(DICE) · YES(SE).

875 Ysayas propheta. Egredietor virga de ra(dice) Yes(se).

876 Une petite branche sortira de la racine de Yesse.

877Isaïe XI, 1*.

878Jérémie

879Jérémie se situe au-dessus de la Tempérance.

880 IEREMJAS · PROPHETA·

881 REGNAB(IT) · REX · (ET) · SAP(IENS) · ER(IT)·

882 Ieremias propheta. Regna(bit) rex (et) sap(iens) er(it).

883 Le roi règnera et il sera sage.

884Jérémie XXIII, 5.

885Daniel

886Daniel est placé au-dessus de la Force.

887 DANIEL · PROPPHET·A·+

888OMN(ES) ∙ P(O)P(U)LI (ET) T(R)IB(US) · ET · LINGUE · IP(SI)· S(ER)VI(EN)   

889 Daniel proppheta. Omn(es) p(o)p(u)li (et) t(r)ib(us) et lingue ip(si) s(er)vi(en)t.

890 Le prophète Daniel. Tous les peuples, les tribus et les langues le servaient.

891Daniel VII, 14. Ce texte fait partie de la liturgie de l’Avent, de la Nativité et de l’Épiphanie.

892Ézéchiel

893Il se situe au-dessus de la Justice.

894EZECHIEL·PROPHETA ·

895SI(MI)LITUDO · A(N)I(M)ALIVM · (ET)· HIC AS(PECTVS) EO(RVM)

896Ezechiel propheta. Si(mi)litudo a(n)i(m)alium (et) hic as(pectus) eo(rum)

897Ézéchiel prophète. La ressemblance des êtres vivants et tel était leur aspect…

898Ezéchiel I, 5.

899Sur le couvercle, on note au-dessus de la Vierge à l’Enfant la présence de Moïse et Aaron. Nous trouvons souvent la citation du Deutéronome attribuée à Moïse dans les inscriptions qui nous intéressent ici, et nous notons aussi assez fréquemment la présence d’Aaron, ce qui nous incite à tenir compte des deux textes.

900Moïse

901 MOYSES·

902 P(RO)PH(ET)AM ·SVS(CITABIT)· DE· F(RATRIBVS) · V(ESTRIS) ·

903 Moyses ∙ Prophetam sus(citabit) de f(ratribus) v(estri)s.

904 Moïse ∙ (Le Seigneur) fera lever un prophète parmi vos frères.

905Deutéronome XVIII, 15*.

906Aaron

907·UIRGA·VIGET·FLORE·PARIT ·ALMA ·VIGENTE· PVDORE·

908Virga viget flore parit alma vigente pudore.

909La verge vigoureuse est en fleur, la mère enfante toujours vierge.37

910Au sommet du couvercle, on lit les textes suivants.       

911Salomon

912 SALOMON · R(EX)·

913 FLORES · MEI · FRVCT(US) · HO(NORIS)·ET·HO(NESTATIS)

914 Salomon r(ex). Flores mei fruct(us) ho(noris) et ho(nestatis).

915 Le roi Salomon. Mes fleurs (ont donné) des fruits de gloire et de considération.

916Proverbes XXIV, 23.

917Jérémie

918HIEREMIAS·

919P(ROPHETA)·

920UOX · I(N) · RAMA   AVD(ITA) · PLO(RATUS) ∙  (ET) · V(LULATUS) · R(ACHEL)·

921P(LORANS)· F(ILIOS)·S(UOS)·

922Hieremias p(ropheta). Vox i(n) Rama aud(ita) plo(ratus) (et) u(lulatus) R(achel) p(lorans) f(ilios) s(uos).

923 Le prophète Jérémie. On entend une voix dans Rama, des cris de douleur et des hurlements,

924 Rachel pleure ses enfants.

925Jérémie XXXI, 15 et Matthieu II, 18.

926David

927 DAVID·

928REX·

929 CIBAB(IS) · NOS · PANE LA(CRIMARUM) · (ET) · PO(TUM) · D(ABIS)

930 N(OBIS) · I(N) · LA(CRIMIS) · I(N) · M(EN)S(URA).

931 David rex. Cibab(is) nos pane la(crimarum) (et) po(tum) d(abis) n(obis) i(n) la(crimis) i(n) m(en)s(ura).

932 Le roi David. Il nous a fait manger le pain des larmes et nous a donné à boire dans la mesure des larmes.

933Psaume LXXX, 6.

934Isaïe

935 YSAIAS · P(ROPHETA)·

936 FRANGE · ESVRIENTI · PANEM · T(UUM) · (ET) · EG(ENOS) ·

937VA(GOSQUE) · IND(UC) · IN(N) DO(MUM) T(UAM)

938Ysaias (propheta). Frange esurienti panem t(uum) (et) eg(enos) va(gosque) ind(uc) in do(mum) t(uam).

939 Partage ton pain avec ceux qui ont faim et conduis le pauvre vagabond dans ta maison.

940Isaïe LVIII, 7.

941Deux passages bibliques cités sur les fonts baptismaux figurent souvent parmi les inscriptions qui nous intéressent, lors d’évocations de la Nativité : Isaïe XI, 1 et Deutéronome XVIII, 15. Le texte d’Ézéchiel se retrouve sur une autre œuvre allemande et quatre phylactères portent des citations uniques. Toutes ces citations font partie d’un programme rigoureux correspondant à l’objet sur lequel elles sont gravées. Cependant il faut noter que l'ensemble des textes figurant ici évoquent aussi la Passion du Christ et que l'ensemble est un rappel de l'Incarnation dans sa totalité.

HILDESHEIM, église Saint-Michel - Plafond peint

942Les peintures de l’abbatiale sont uniques ; elles recouvrent l’immense plafond de bois. La composition de l’ensemble est plus proche de la composition des vitraux ou des miniatures que celle d’une peinture murale, comme l’écrit O. Demus38. Le thème général de l’œuvre est l’Arbre de Jessé. La partie centrale du plafond est composée de huit panneaux représentant (d’ouest en est) : la Chute d’Adam et Ève, Jessé endormi, David, entouré de quatre médaillons, Salomon, deux panneaux représentant chacun un roi anonyme, puis la Vierge, et enfin le Christ. De chaque côté de ces huit panneaux se déroulent 16 représentations en pied (des prophètes, des anges, l’Évangéliste, les fleuves du Paradis). Elles sont placées dans un espace à fond bleu foncé, entouré de vert, la tête, les pieds et parfois les bras dépassant du fond bleu. Parallèlement à ces deux séries de personnages, des rinceaux forment des médaillons d’où surgissent des personnages bibliques en buste. Cette œuvre est datée par J. Sommer de 1193-1197, c’est-à-dire de la période de l’abbatiat de Théoderic II. Selon O. Demus, les peintures auraient été réalisées lors de la campagne de restauration de l’abbé Godescalc, entre 1240 et 1259. Nous décrirons les prophètes de gauche puis les prophètes de droite, en commençant pour chaque panneau par le registre inférieur. La plupart d’entre eux sont pieds nus et vêtus de longues tuniques et de manteaux. Tous semblent en mouvement et sont légèrement tourné vers le panneau central qu’ils encadrent.

943La plus grande partie des textes ont été relevés sur les clichés de l'ouvrage de J. Sommer.

944Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966.

945Demus, La peinture murale romane, Paris, 1970.

946Die Deutschen Inschriften, t. 58, p. 285 à 291.

947Les textes sont écrits en grandes capitales, les lettres étant espacées irrégulièrement parfois. Les mots ne sont pas systématiquement séparés par des points. Quelques-unes des très courtes inscriptions présentent de nombreuses abréviations, comme par exemple celle de Nahum ou de Jérémie. Les abréviations par suspension semblent être les plus nombreuses. Un signe 7 remplace le et.

948Dans le panneau figurant Jessé endormi, Isaïe est représenté à gauche du panneau central, et en face il y a Balaam. Au-dessus d’Isaïe se trouve Amos et de l’autre côté Malachie.

949Isaïe

950Il est représenté de trois-quarts, et semble parler en marchant, tenant son phylactère de la main gauche, à la verticale, et accompagnant ses paroles d’un mouvement du bras droit.

951 EGREDIETVR39

952 Egredietur.

953 Il s’élèvera.

954Balaam

955Il semble plus légèrement vêtu que les autres prophètes et porte des sandales. Il tient son phylactère de la main droite, verticalement, vers le bas, tandis qu’il attire l’attention par un ample mouvement de son bras gauche.

956 ORIETVR S40

957Orietur s(tella).

958Une étoile se lève.

959Nombres XXIV, 17*.

960Personnage non identifié

961Son avant-bras droit repose sur sa poitrine alors qu’il tient un phylactère de sa main gauche enveloppée dans son vêtement. Ce phylactère se déroule verticalement vers le haut. J. Sommer reconnaissait en lui le prophète Amos avec une partie du verset IX, 13. L'identification proposée par le Corpus allemand est plus convaincante.

962 ECCE · VE ∙ DS.41

963 Ecce ve(niet) D(ominu)s.

964Voici que le Seigneur vient.

965Il s'agirait de l'ancienne Ecce veniet Deus et homo de domo David sedere in throno, Alleluia, attestée dans la période de l'Avent et pour l'Annonciation42.

966Malachie

967Il tient son phylactère par le milieu, de sa main droite ; sa main gauche quant à elle n’est pas visible.

968·ECCE · VENIET · DNS · EXER43

969Ecce veniet D(omi)n(u)s exer(cituum).

970Voici que vient le Seigneur des armées.

971Malachie III, 1.

972Sur le panneau de David, celui-ci est représenté dans un losange au centre. Comme sur la bordure du plafond, les rinceaux entourant ce losange forment quatre médaillons où sont figurés quatre personnages nimbés en buste. Celui du bas à gauche attire l’attention du spectateur en levant son index droit, et celui de droite désigne David de la main. En haut, dans les deux médaillons, les deux personnages présentent des phylactères dont les textes sont des passages des Psaumes ; le texte du phylactère de droite est généralement présenté par David lui-même.

973Personnage non identifié

974Il s’agit d’un homme brun et barbu, qui tend son bras gauche vers David tandis que sa main droite il soutient un phylactère en arc de cercle.

975 DE FRVCTV · VET44

976 De fructu ve(n)t(ris).

977 Du fruit de ton ventre.

978Psaume CXXXII, 11. Ce verset figure souvent parmi ceux qui sont utilisés dans la controverse avec les Juifs.

979Personnage non identifié

980Ce personnage se présente exactement comme le précédent, tourné vers David, mais il est jeune et imberbe.

981INVENI · DAVID

982Inveni David.

983David vient.

984Psaume LXXXVIII, 21.

985Le panneau central est entouré comme les autres de quatre panneaux rectangulaires où sont représentés les prophètes suivants.

986Habacuc

987Il tient à deux mains son phylactère qui se déploie verticalement vers le haut.

988 VINIET∙  7 ∙ NON TARD.45

989 Viniet (et) non tard(abit).

990 Elle viendra, ne tardera pas.

991Habacuc II, 3.

992Baruch

993Son bras droit est tendu vers David ; le phylactère qu’il tient de la main gauche se déroule vers le bas.

994 · I · TERIS VI46

995I(n) ter (r) is vi(sus).

996Sur la terre (il est) vu.

997Baruch III, 38*.

998Ézéchiel

999Ézéchiel est, comme les prophètes que nous venons de voir, tourné vers David, mais il semble regarder du côté opposé. Son bras droit est enveloppé dans son vêtement, et il tient son phylactère de sa main gauche. Le phylactère décrit un léger arc de cercle vers le haut.

1000 VIDI · PORTA CLAV47

1001 Vidi porta(m) clau(sam).

1002 Je vis une porte fermée.

1003Ezéchiel XLIV, 1*.

1004Osée

1005Il tient son phylactère debout, de sa main gauche, alors que son bras droit est ramené devant lui, désignant peut-être l’inscription.

1006V NIR QVASI YMBER. N T.48

1007V(e)ni(et) quasi ymber n(obis) t(emporaneus)49.

1008 Il vient à nous comme la pluie, la pluie de printemps.

1009Osée VI, 3. Cette partie de verset est souvent cité dans le cadre de la controverse avec les Juifs.

1010Dans le panneau de Salomon :

1011Salomon

1012Assis comme David à une fourche de l’arbre, il tient à deux mains un phylactère en arc de cercle.

1013 RAMI MEIhONORISET·

1014 Rami mei honoris et…

1015Pas de traduction proposée. Ce texte ne peut pas être identifié.

1016Michée

1017Il tient son phylactère de la main gauche, celui-ci touchant le sol. De sa main droite, index levé, il réclame l’attention.

1018 DESCN DET · DNS50

1019 Desc(e)ndet D(omi)n(u)s.

1020Le Seigneur descend.

1021Michée I, 3.

1022Joël

1023Placé à la gauche de Salomon, il soutient son phylactère de la main gauche. Le texte se déroule de bas en haut.

1024· I · MON TE SYON SALVA51

1025In monte Sion (erit) salva(tio).

1026 Sur la montagne de Sion sera le salut.

1027Joël II, 32.

1028Nahum

1029Situé à la droite de Salomon, le prophète le désigne d’un large geste de son bras droit, tandis que de sa main gauche il tient presque verticalement sa banderole.

1030 · IPE · SCIET · SPATES · I · S52

1031Ip(s)e sciet sp(er)a(n)tes i(n) s(e).

1032Il connaît ceux qui espèrent en lui.

1033Nahum I, 7.

1034Aggée

1035Son phylactère qui se déploie vers le haut semble tenir seul, sa main gauche étant placée devant l’extrémité inférieure. De sa main droite il désigne Salomon.

1036 VENIET DESIDERAT53

1037 Veniet desiderat(us).

1038 Celui que l’on désire vient.

1039Aggée II, 8*.

1040Quatre prophètes entourent ce panneau d’Ezéchias : Isaïe à gauche, Jonas à droite, Zacharie au-dessus d’Isaïe et Moïse au-dessus de Jonas.

1041Prophète non identifié

1042·VENI DEVM54

1043Veni deum.

1044Je viens à Dieu.

1045Il est impossible de trouver les références d'une citation précise correspondant à ces mots.

1046Jonas

1047 · S VBIE   VABIS55

1048 Sublevabis.

1049 Tu soulages.

1050Jonas II, 7.

1051Zacharie

1052 VENIET ·         A56

1053 Veniet.

1054 Il vient.

1055Il peut s’agir du verset Zacharie IX, 9 : Ecce rex tuus veniet tibi justus, et salvator ; ipse pauper, et ascendens super asinam et super pullum filium asinae. On propose dans le corpus allemand une antienne de l'Avent qui n'est guère plus convaincante57. La présence du A ne s'explique pas.

1056Il n'est pas possible de comprendre la présence du A.

1057Moïse

1058Placé à gauche de Salomon, Moïse ne le regarde pas et semble même diriger son regard vers l’autre côté. Son phylactère se déroule vers le bas, vers la droite du prophète.

1059 MITTE · QVE58

1060 Mitte que(m)…

1061 Envoie qui (doit être envoyé).

1062Exode IV, 13. … mitte quem missurus es. Il s'agit de la réponse de Moïse à Dieu qui lui confie la mission de guider les Israélites. Ces mots figurent dans la liturgie du premier dimanche de l’Avent.

1063Dans le panneau du roi Josias, il est difficile d’identifier les quatre personnages qui entourent le roi : Jérémie et Moïse en bas, et Abdias en haut à gauche.

1064Jérémie (?)

1065IN ∙ VNO  ·CX O · S ·  

1066Il n'est pas possible de déterminer un sens et une origine à cette inscription.

1067Isaïe

1068Sommer, de façon peu convaincante, identifie ainsi ce prophète qui tient à deux mains un phylactère s’élevant à sa droite en formant un léger arc de cercle59.

1069 · VEDIES EV

1070 Vedies eu(m).

1071 Tu le vois.

1072Isaïe XXXIII, 17 : Regem in decore suo videbunt oculi ejus. TOB : Tes yeux contempleront le roi.

1073Moïse

1074 VI DE SV

1075Là encore on se trouve à une inscription incompréhensible.

1076Sophonie

1077 QVI VEN60

1078 Qui ven(it).

1079 Celui qui vient.

1080De nombreux versets peuvent avoir inspiré ce phylactère. Nous proposons ici celui que suggère Sommer, à savoir le psaume CXVIII, 26.

1081Abdias

1082Abdias se présente presque de face, la main droite levée ; son phylactère se déploie vers le haut, reposant sur son bras gauche caché par son vêtement.

1083 ERIT · R · DEO61

1084Erit r(egnum) Deo.

1085Le royaume sera au Seigneur.

1086Abdias 21.

1087Dans le panneau de la Vierge, le premier personnage en bas à gauche est identifié comme étant Aaron, en face, Gabriel, puis au-dessus d’Aaron, Jean-Baptiste et en face Isaïe. Aaron ne porte pas de phylactère.

1088Gabriel

1089 AVE MARIA

1090 Ave Maria.

1091 Je te salue, Marie.

1092Luc I, 28. Nous avons là le début du verset de Luc utilisé dans la liturgie, essentiellement dans la liturgie mariale.

1093Jean-Baptiste

1094 PARATE VIAM

1095 Parate viam

1096 Préparez le chemin.

1097Luc III, 4. Ce verset d’Isaïe (Isaïe XL, 3) est aussi cité par Marc I, 3, et il est repris à de nombreuses reprises dans la liturgie de l’Avent.

1098Isaïe

1099· ECCE · VIRGO · C62

1100Ecce virgo c(oncipiet).

1101Voici que la jeune femme concevra.

1102Isaïe VII, 14*.

1103Les prophètes représentés dans le cadre de cet Arbre de Jessé montrent des textes que l’on ne peut pas toujours identifier. Si l’on considère les versets de l’Ancien Testament identifiés de façon certaine, environ la moitié d’entre eux sont des passages bibliques souvent cité, alors que l’autre moitié ne comprend que des citations figurant uniquement dans cet ensemble.

MÜNCHENGLADBACH, église Saint-Vit - Autel portatif

1104Cet autel a été réalisé à Cologne vers 1160 pour l’abbaye bénédictine de Saint-Vit où il est toujours conservé. C’est le dessus de l’autel, consacré à la Crucifixion, qui nous intéresse ici. La pierre centrale est entourée de dix plaques émaillées. La Crucifixion, avec la Vierge et Jean, occupe le centre de l’un des petits côtés, encadrée par l’Église à droite et la Synagogue à gauche. Cette rangée de trois compartiments est l’aboutissement de ce qui est illustré sur les sept autres plaques émaillées : le Sacrifice d’Abraham, préfiguration de la Passion du Christ, occupe le centre du côté opposé à la Crucifixion ; Melchisédech, tendant un calice et une hostie à droite ; Abel portant un agneau à gauche. Moïse et Zacharie sont figurés à gauche de la pierre d’autel, alors que Job et Isaïe sont à droite. Les inscriptions sur les bandeaux séparant les trois plaques de Melchisédech, Abraham et Abel expliquent le sens typologique des scènes de l’Ancien Testament, tandis que les inscriptions entre les plaques du bas évoquent la joie de l’Église et la fin de l’ancienne Loi. Sur les côtés de l’autel figurent les douze apôtres identifiés par leur nom, comme cela est fréquent sur les autels portatifs de cette époque. Une photographie de ce dessus d’autel a été publiée par Schnitzler, et le relevé des inscriptions se trouve dans l’ouvrage de F.-X. Kraus, mais elles sont aisément déchiffrables sur les photographies publiées dans de nombreux ouvrages.

1105Kraus, Die Christlichen Inschriften das Rheinlande, 1894, p. 287.

1106Schnitzler, Rheinisch Schatzkammer, 1959, t. 2, pl. 141.

1107Les inscriptions des bandeaux et des phylactères ne se présentent pas de façon identique : les caractères des bandeaux sont irréguliers et leur tracé est plus épais et moins soigné que ceux présentés par les prophètes. L’ensemble des textes est en capitales avec quelques onciales sur les bandeaux (M, E). Ces textes comportent seulement quelques abréviations ; la finale -um est abrégé en U avec un tilde. Il y a davantage d’abréviations dans les textes des phylactères (par exemple dans celui d’Isaïe).

1108Les inscriptions autour des représentations d’Abel, Abraham et Melchisédech

1109Cet autel portatif fait partie des œuvres sur lesquelles un texte insiste sur le sens et la fonction de l'objet. Ici, l'importance est donnée aux trois personnages en tant que préfiguration du Christ et évocation du sacrifice de l'Eucaristie qui sera célébré sur l'autel. Robert Favreau souligne également la présence de ces trois figures, Abrah, Moïse et Melchisedech qui pourraient aussi rappeler la Trinité63.

1110 MVNERA

1111 TERNORV ·

1112 SIGNANT · HEC·

1113 TRINA VIRORV ·

1114 OB · NOS · OBLATV·

1115 SVMMI · PATRIS ·

1116 IN·CRVCE·

1117 NATVM.

1118 Munera ternor(um) signant hec trina viroru(m).

1119 Ob nos oblatu(m)summi patris in cruce natum.

1120Ces triples offrandes des trois hommes sont le signe du Fils du Père Très Haut, offert pour nous sur la Croix.

1121Moïse

1122Moise est debout devant une colonne supportant le Serpent d’airain. Il tient son phylactère verticalement, de la main gauche tandis qu’il tend l’index de la main droite dans un signe d’autorité. Le nom de Moïse est inscrit sur le bandeau inférieur de la plaque, au-dessus du nom de Zacharie.

1123 MOYSES

1124OS · N · COM · EX · EO ·

1125 Moyses. Os n(on) com(inuetis) ex eo.

1126 Moïse. Vous ne briserez aucun de ses os.

1127Exode, XII, 46 et Jean XIX, 36.

1128Zacharie

1129Il se présente de trois quarts, tourné vers sa gauche. Sa main droite désigne le phylactère légèrement courbe qu’il tient de la main gauche. Son nom est inscrit sur le bandeau séparant la plaque de celle de Moïse.

1130 ZACHARIAS

1131 VIDEBT · I QVE ·T·

1132 Zacharias. Videb(un)t i(n) que(m) t(ransfixerunt).

1133 Zacharie. Ils regarderont celui qu’ils ont transpercé.

1134Zacharie XII, 10 et Jean XIX, 37. Ce texte fait partie de la liturgie du Samedi saint.

1135Job

1136Il porte un médaillon sur lequel apparait une tête féminine. Son nom est inscrit sur le bandeau qui sépare cette plaque de celle où est représenté Isaïe.

1137 S  S IOB

1138 +PATIENTIA

1139S(anctu)s Job. Patientia.

1140 Saint Job. La Patience.

1141Il est difficile de déchiffrer ce qui est gravé entre les deux S du premier mot.

1142Isaïe

1143Son nom est mentionné en dessous de celui de Job. Il est penché en avant et tient de la main gauche un phylactère en arc de cercle qu’il désigne de la main droite.

1144 SI E·O · AD · O · D · E

1145Si(cut) e(st) o(vis) ad o(ccisionem) d(uctus) e(st).

1146Comme est une brebis qui est conduite à la mort.

1147Isaïe LIII, 7 et Actes des apôtres VIII, 32. Ce verset fait partie de la liturgie du Jeudi saint et du Samedi saint.

1148Inscriptions pour l’Église, la Crucifixion et la Synagogue

1149 GAUDEAT

1150 ECCLESIA ·

1151 DIRA · DE ·MOR ·

1152TE REDEMTAː

1153 LEGIS · SVMMA

1154 PERIT · DV MVN

1155 DV · VITA ·

1156 REDEMIT

1157Gaudeat Ecclesia dira de morte redem(p)ta.

1158 Legis summa perit du(m) mundu(m) vita redemit.

1159 Que se réjouisse l’Église, rachetée d’une mort terrible.

1160 La totalité de la Loi périt alors que la vie a racheté le monde.

1161Sur les trois textes prophétiques de cet autel, un seul, celui présenté par Isaïe, figure dans d’autres œuvres. Les trois textes paraissent plus proches des citations faites dans le Nouveau Testament que des versets d’origine.

XANTEN, église Saint-Victor - Maître-autel disparu

1162Le maître-autel de l’église Saint-Victor avait été commandé par l’archevêque Bruno de Cologne, mort en 965, et achevé sous l’épiscopat de son successeur Volkmar, mort en 969. Cet autel détruit durant la Révolution française est connu par un relevé ancien repris par F.-X.  Kraus. Il était entièrement recouvert de plaques d’or. La tablette supérieure, divisée en douze compartiments, présentait des prophètes portant des phylactères. Au milieu de la partie antérieure, un Christ en Gloire tenait un livre, tandis qu’au-dessus et au-dessous se tenaient les quatre évangélistes avec leurs phylactères. Il n’y a pas de nom des personnages dans le relevé, même si Aaron et David sont identifiés alors qu’ils ne présentent pas de textes.

1163Nous donnons ici les inscriptions telles qu'elles ont été publiées récemment dans le tome 92 de Die Deutsche Inschriften.

1164Kraus, Die Christlichen Inschriften das Rheinlande, t. II, p. 297 et 298.

1165Die Deutschen Inschriften, 2017, t. 92, p. 73-75.

1166Le Christ

1167 Accinte lumbos vestros uper ubera vestra.

1168 Ceignez vos reins. Sur vos richesses…

1169Isaïe XXXII, 11-12. Obstupescite opulentae, conturbamini confidentes : exuite vos, et confundimini, accingite lumbos vestros. Super ubera plangite super regione desiderabili super vinea. Il s'agit d'un discours contre les femmes de Jérusalem, toutes les traductions consultées sont éloignées du texte de la Vulgate.

1170Moïse

1171 Moises

1172 Sanctificamini Domino.

1173 Sanctifiez-vous dans le Seigneur.

1174Lévitique XX, 7.

1175David

1176 David rex.

1177 Le roi David.

1178Aaron

1179Jonas

1180 Ionas

1181 In voce laudis, immolabo tibi.

1182 Pendant les chants de louanges, je ferai un sacrifice pour toi.

1183Jonas II, 10.

1184I Samuel XV, 22.

1185Jean-Baptiste

1186Parate viam Domini.

1187 Préparez la route du Seigneur.

1188Luc III, 4. Ce verset d’Isaïe XL, 3 est aussi cité par Marc, I, 3 et est repris à de nombreuses reprises dans la liturgie de l’Avent.

1189Daniel

1190 Dominum Deum meu(m) adoro.

1191 J’adore le Seigneur mon Dieu.

1192Daniel XIV, 24.

1193Ézéchiel

1194Convenite ad victimam.

1195Réunissez-vous pour le sacrifice.

1196Ézéchiel XXXIX, 17.

1197Samuel

1198Melior obedentia quam victim.

1199L’obéissance est meilleure que le sacrifice.

1200Michée

1201Exaudies me Deum.

1202 Exauce-moi, Dieu.

1203Ce groupe de mots ne se retrouve pas exactement dans la Bible, mais il y a dans le livre des Psaumes de nombreuses expressions proches.

1204Isaïe

1205 Ecce Deus salvator meus.

1206 Voici Dieu mon Sauveur.

1207Isaïe XII, 2.

1208Jérémie

1209 Bonas facite vias.

1210 Prenez le bon chemin.

1211Jérémie XXVI, 13.

1212Amos

1213 Quaerite me et vivetis.

1214 Cherchez-moi et vous vivrez.

1215Amos V, 4.

1216Seules les citations présentées par Jean-Baptiste et Samuel figurent sur d’autres œuvres. L'ensemble des textes ne permet pas à première vue de distinguer un thème précis.

Notes

1 Brisac, Le vitrail, 1994, p. 16.

2 Gérard, Dictionnaire de la Bible, 1991, p. 65.

3  Ce thème se trouve développé dans Isaïe II, 4.

4  Malheureusement, ce sont toujours les trois mêmes plaques qui sont reproduites dans les ouvrages d’histoire de l’art ; voir par exemple Swarzenski, Monuments of Romanesque Art, pl. 241 et 242.

5 Gauthier, Émaux du Moyen Âge occidental, notice n° 98, p. 353.

6 Swarzenski, Monuments of Romanesque Art, pl. 242.

7  Photo dans Barral y Altet, Avril, Gaborit-Chopin, Le temps des Croisades, 1982, pl. 242

8  Il semble que le E de QVEM est reporté après le M.

9  Photo dans Barral y Altet, Avril, Gaborit-Chopin, Le temps des Croisades, 1982, pl. 242

10  Photo dans Barral y Altet, Avril, Gaborit-Chopin, Le temps des Croisades, 1982, pl. 242

11 Swarzenski, Monuments of Romanesque Art, s.d., pl. 242.

12 Joseph, Hortus Deliciarum, 1952.

13 Die Deutschen Inschriften, p. 39. Il s’agit surtout des inscriptions attribuées à Daniel, Isaïe, Jérémie, et Amos et Zacharie dont une partie est illisible ; d’autres lettres sont à peine lisibles.

14  Die Deutschen Inschriften, n° 17, p. 39.

15 Die Deutschen Inschriften, n° 17, note k, p. 42.

16 Commonebo pour commovebo et monebo pour movebo, op.cit. note l et m p. 42.

17 Grodecki, Le vitrail roman, p. 222-229.

18 Grodecki, Le vitrail roman, p. 270.

19 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim 1966, pl. 38, p. 47. X. Barbier de Montault n’a pas relevé les noms des prophètes.

20 Sauërlander, Le siècle des cathédrales, 1989, p. 83

21 Kraus, Die Christlichen Inschriften das Rheinland, p. 255 et suivantes.

22  Relevé dans Kraus, Die Christlichen Inschriften das Rheinland, p. 256.

23 Schnitzler, Rheinische Schatzkammer, Die Romanik, 1959, pl. 89.

24 Schnitzler, Rheinische Schatzkammer, Die Romanik, 1959, pl. 89.

25 Joseph, Hortus Deliciarum, 952.

26 Schnitzler, Rheinische Schatzkammer, Die Romanik 1959, pl. 88

27 Schnitzler, Rheinische Schatzkammer, Die Romanik 1959, pl. 88

28 Swarzenski, Monuments of Romanesque Art, 1954, p.184, fig. 413.

29  La seconde proposition est une suggestion de Kraus.

30  Rien ne distingue les deux Jacques.

31  Les dates envisagées peuvent aller de 1160 à 1180 selon les auteurs.

32 Gauthier, Émaux du Moyen Âge, 1972, p. 357

33 Barral y Altet, Avril, Gaborit-Chopin,Le temps des Croisades, 1982, p. 257.

34 Barral y Altet, Avril, Gaborit-Chopin, Le temps des Croisades, 1982, p. 257.

35  Die DeutschenInschriften, t. 42, p. 7.

36  Traduction Favreau, « Les inscriptions des fonts baptismaux de Hildesheim », 1995, p. 116.

37  Traduction Favreau, « Les inscriptions des fonts baptismaux de Hildesheim », p. 132.

38 Demus, La peinture murale romane,1970, pl. XC, et p. 186.

39 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. B 80.

40 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. B 79.

41 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. B 26.

42 Hesbert, Corpus Antiphonalium Officii 1963-1979, t. III, 2549.

43 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. B 29.

44 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. B 12.

45 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. B 28.

46 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. B 31.

47 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. B 30.

48 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. 33.

49  La restitution de veniet est proposée dans Die Deutschen Inschriften, t. 58, note m, p. 289.

50 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. B 32.

51 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. B 35.

52 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. B 34.

53 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. 81.

54 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. B 36.

55 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. B 82.

56 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. B 38.

57 Die Deutschen Inschriften, t. 58, note 19.

58 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. B 83.

59 Die Deutschen Inschriften, t. 58, op.cit., p.130, cliché pl. B 37.

60 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. B 41.

61 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. B 84.

62 Sommer, Das Deckenbild der Mickaeliskirche zu Hildesheim, 1966, pl. B 25.

63 Favreau, « Les autels portatifs et leurs inscriptions », 2003, p. 345.

Pour citer cet article

Françoise Gay (2019). "Allemagne = Les inscriptions présentées par les prophètes dans l’art de l’Occident médiéval – catalogue et édition". In-Scription - Deuxième livraison | Livraisons.

[En ligne] Publié en ligne le 11 mars 2019.

URL : http://in-scription.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=299

Consulté le 22/09/2019.

A propos des auteurs


Deuxième livraison



Contacts

Université de Poitiers
15 rue de l'Hôtel Dieu
TSA 71117
86073 POITIERS Cedex 9 - France

Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
webmaster@univ-poitiers.fr

Abonnez-vous

Recevez en temps réel les dernières mises à jour de notre site en vous abonnant à un ou à plusieurs de nos flux RSS :

Informations légales

ISSN électronique : 2553-5293

Dernière mise à jour : 13 mai 2019

Crédits & Mentions légales

Edité avec Lodel.

Administration du site (accès réservé)